Contrôleur(euse) aérien(ne)

Aéronautique et espace
Niveau d'études nécessaire
bac+5
Salaire moyen
4.500 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Aéronautique - Espace - Spatial
Niveau d’études minimal Bac+5
Bac conseillé Bac général
Alternance Oui
Sélectivité des études Forte
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant mensuel brut Entre 4.000 € et 5.000 € (primes incluses)

Que fait un(e) contrôleur(euse) aérien(ne) ?

Véritable œil du pilote, il assure la sécurité et la fluidité du trafic aérien. Il fait preuve d’analyse et d’anticipation pour assurer des espacements sûrs entre les avions qu’il guide en transmettant des instructions de trajectoire, de vitesse et d’altitude aux pilotes. Ce fonctionnaire de l’aviation civile peut travailler dans l'un des 39 grands aéroports français ou l’un des cinq centres de contrôle de France métropolitaine. Selon son affectation, il prend en charge le contrôle en route (en dehors des zones proches des aéroports), le contrôle d’approche (dans le voisinage des aéroports) ou le contrôle d’aérodrome (atterrissage et décollage).

De plus en plus assisté par l’informatique, ce métier n’en reste pas moins exigeant : un bon équilibre psychologique et une parfaite résistance au stress sont indispensables. La maîtrise de l’anglais est quant à elle obligatoire. Ce professionnel a des horaires irréguliers qui incluent du travail de nuit.

Métiers de l'aérien et de l'aéronautique : ça décolle !

Quelles sont les compétences du (de la) contrôleur(euse) aérien(ne) ?

Analyser, guider, décider.

Quelle est la formation du (de la) contrôleur(euse) aérien(ne) ?

Ce fonctionnaire de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) est recruté sur concours avec un bac+2 à dominante scientifique (la plupart des élèves sont issus des classes préparatoires scientifiques).

En 2020 et 2021, seules 16 places étaient ouvertes au concours externe. Une fois admis, le candidat suit trois années de formation rémunérée à l’ENAC (École Nationale de l’Aviation Civile), à Toulouse. Il en sort avec le titre d’Ingénieur du Contrôle de la Navigation Aérienne (ICNA).

Pour préparer votre orientation, consultez également notre page dédiée aux choix de spécialités au lycée.

 

Explorez les parcours possibles

Témoignages vidéo

Autres témoignages