1. Bac L 2019 : l’épreuve de latin, à quoi s’attendre
Coaching

Bac L 2019 : l’épreuve de latin, à quoi s’attendre

Envoyer cet article à un ami
Bac L - À quoi s'attendre // © Juliette Lajoie
Bac L - À quoi s'attendre // © Juliette Lajoie

Les candidats de série L disposent de 3 heures pour l'épreuve de latin. Quel est son coefficient ? À quels types d'exercices allez-vous être confronté ? Voici ce qu'il faut savoir.

L’épreuve dure 3 heures et est affectée d'un coefficient 4. Elle se divise en deux parties : les questions et la version.

Dans un premier temps, vous répondez à trois questions portant sur un texte d’une trentaine ou d’une quarantaine de lignes ou de vers (selon la nature et la difficulté du texte), extrait de l’œuvre au programme. Le texte est accompagné d’une traduction partielle (le passage qui concerne la version n’est bien sûr pas traduit).

Lire aussi : Bac L : conseils pour réussir l'épreuve de latin

La première question est d’ordre linguistique (morphologie, syntaxe, lexique). Elle est notée sur 15 points.

La deuxième question porte sur une comparaison de plusieurs traductions d’un passage du texte. Elle est également notée sur 15 points.

Lire aussi : Bac L : les révisions pour l'épreuve de latin

Enfin, la troisième question porte sur le sens du texte et sa qualité littéraire. Cette partie vaut 30 points.

Dans un second temps, vous travaillez sur une version du texte : vous traduisez le passage – de 50 à 60 mots – non traduit du texte sur lequel portent les questions de la première partie (ou éventuellement appartenant à son contexte immédiat). Cette partie vaut 40 points.

Lire aussi : Bac L : si vous passez le latin à l'oral de rattrapage

Le dictionnaire est autorisé pour chaque partie.

FAQ
Le dictionnaire est-il mon meilleur ami ?
Pas toujours ! Certes il est très utile pour identifier les formes, les temps primitifs des verbes, les mots irréguliers, etc. Mais il peut également fournir plusieurs sens et vous laisser dans l’embarras. À vous de faire preuve alors de réflexion pour trouver la bonne traduction, celle qui s’inscrit le mieux dans le contexte.