1. Bac 2019 : utilisez tout le temps des épreuves
Coaching

Bac 2019 : utilisez tout le temps des épreuves

Envoyer cet article à un ami
Sortir un quart d'heure avant la fin de l'épreuve, d'accord. Deux heures, non ! // © plainpicture/PhotoAlto/Matthieu Spohn
Sortir un quart d'heure avant la fin de l'épreuve, d'accord. Deux heures, non ! // © plainpicture/PhotoAlto/Matthieu Spohn

Vous en êtes persuadé, vous avez terminé votre épreuve du bac. Vous voulez sortir mais l’horloge vous fait hésiter. S'il reste du temps, vous devriez en effet en profiter.

La règle est la même partout : pendant la première heure de l’épreuve, aucun candidat ne peut sortir de la salle, que ce soit temporairement ou définitivement. Passée cette heure, si vous avez terminé avant la fin du temps imparti, vous avez le droit de sortir. Cependant, sachez que les épreuves sont calibrées et que leur durée est réfléchie. Sortir deux heures avant la fin est rarement bon signe.

Le brouillon : une heure au minimum

"Dans la plupart des matières, le sujet demande de la réflexion", déclare Lucile Leluc, enseignante de SVT au lycée Pasquet d’Arles (13). "La phase de brouillon est essentielle. Elle permet de comprendre le sujet et la problématique, de reformuler si besoin, d’élaborer un plan construit…". Le plus gros du travail se fait ici. Mieux vaut prendre son temps pour noter les idées, organiser les éléments, y revenir, voire changer d’avis. Au brouillon, tout est permis !

En philo et en histoire-géo, vous aurez le choix entre deux sujets de composition. Nous vous recommandons de prendre 10 minutes pour les lire et faire votre choix. Mieux vaut prendre son temps à ce moment-là, plutôt que de vous précipiter et de changer de sujet en cours d’épreuve. Une fois que vous en avez choisi un, éliminez l'autre pour de bon !

Soignez votre intro et votre conclusion

Dès la lecture de l’introduction, le correcteur a déjà une idée assez précise de ce que va être l’ensemble de la copie et de la fourchette de notation qu’il va utiliser. "Soigner son intro, notamment en philo et en histoire, qui sont les deux matières de dissertation, est très important ! Il faut d’abord réfléchir à une définition claire des termes du sujets, reproblématiser l’énoncé, choisir une accroche percutante", affirme Cristel Bonnet, professeure d’histoire-géographie au lycée Montmajour à Arles (13). Il faut savoir prendre son temps dans la rédaction pour avoir une introduction claire et précise.

Lire aussi : Retrouvez tous les sujets et les corrigés du bac 2019

"Le moment idéal pour la rédiger, en revanche, fait débat. Moi, je conseille à mes élèves de la faire en dernier", informe l’enseignante. Pourquoi ? "Tout simplement parce si vous rédigez votre introduction avant d’avoir bien réfléchi à votre développement, celle-ci ne reflète pas la suite du devoir." Et de préconiser "un bon quart d’heure d’écriture et de relecture".

La conclusion est également très importante et souvent oubliée par les élèves. "Faire une bonne conclusion, c’est aller au bout d’un raisonnement et c’est aussi cela qui fait qu'une bonne copie se démarque", déclare Valérie Callet, professeure d’espagnol, dans le même lycée d'Arles. Il ne suffit pas de reprendre le développement, il faut ouvrir sur un problème plus large."

Toujours relire sa copie

Il vous reste cinq minutes. Que faut-il faire ? Revoir votre introduction ou votre conclusion ? Partir ? Vous relire ? La dernière solution est de loin la meilleure. La relecture est une étape très importante : elle permet de rassembler ses idées, de revoir la syntaxe et bien entendu de corriger les fautes d’orthographe. "Les fautes peuvent être un facteur discriminant, même s’il n’y a en théorie pas de points attribués à la présentation. Cela joue d’autant plus si la copie est moyenne", indique Lucile Leluc.

Lire aussi : Bac L et ES 2019 : les sujets d'histoire-géo au Liban

L'enseignante conseille une relecture d’une demi-heure : "Cela permet de bien reprendre l’intégralité de la copie et de réagir en cas d’oubli. Rajouter un schéma peut faire la différence." Une copie bien écrite sera toujours appréciée des correcteurs et leur donnera une bonne impression de vous.

Et si vous avez tout terminé avant ?

Vous avez respecté toutes les étapes, vous n’avez pas bâclé votre travail et vous vous êtes relu consciencieusement, mais il reste encore du temps d’épreuve devant vous… Pour Hervé Granier, professeur de mathématiques, "il y a toujours des petites choses à compléter. Revoyez les calculs dont vous n’êtes pas sûr, vérifiez que tous les résultats sont encadrés… Si vous avez fait tout ce que vous pouviez, et qu’il ne reste qu’un quart d’heure, ce n’est pas non plus dramatique. Mais sortir deux heures avant la fin de l’épreuve est rarement bon signe !"

Pour aller plus loin : Pour ne plus faire de fautes d'orthographe, 300 trucs et astuces efficaces et faciles