1. Bac ST2S 2019 : les conseils pour réussir l’épreuve de sciences et techniques sanitaires et sociales
Coaching

Bac ST2S 2019 : les conseils pour réussir l’épreuve de sciences et techniques sanitaires et sociales

Envoyer cet article à un ami
Bac ST2S - Conseils pour réussir // © Juliette Lajoie
Bac ST2S - Conseils pour réussir // © Juliette Lajoie

Qu'est-ce que les correcteurs attendent de vous dans l'épreuve de sciences et techniques sanitaires et sociales du bac ST2S ? Comment obtenir des points à coup sûr ? Que faut-il éviter à tout prix ? Tous nos conseils.

Ce que les correcteurs attendent de vous

Il est important de bien lire le sujet et les documents proposés. Comptez 30 minutes pour cela (il peut être utile de poser sa montre sur la table). Vous devez comprendre ce que vous lisez et bien organiser votre copie.

"Je conseille aux candidats de faire un brouillon sur lequel ils notent des expressions, des mots-clés. Depuis la première, dans les activités dites 'technologiques', on encourage les lycéens à s'approprier des concepts à travers des documents de tous ordres : vidéo, audio… À l'examen, ce n'est plus que du papier, mais la démarche est la même", affirme José Fiévet, professeur au lycée Marguerite-Yourcenar, à Beuvry (62).

Lire aussi : Bac ST2S : l’épreuve de sciences et techniques sanitaires et sociales, à quoi s’attendre

Isabelle Lefèvre-Famechon, enseignant e au lycée de l'Authie, à Doullens (80), conseille à ses élèves de réécrire les questions au brouillon et de rapporter, pour chacune d'elles, ses connaissances et les extraits de documents (surlignés au préalable) auxquels elles renvoient. "Cela les encourage à démontrer, à citer, à justifier..." Le fait d'avoir travaillé auparavant sur un ou plusieurs brouillons évite également les ratures.

Il faut rédiger, sans tirets, ni abréviations. L'hésitation se voit, il faut y veiller. 

Consacrez au moins 10 minutes, sur les 3 heures que compte l'épreuve, à la relecture.

Ce qui rapporte des points

Les correcteurs attendent un vocabulaire propre à la série. "C'est un langage technique que les élèves apprennent depuis l'enseignement d'exploration en seconde ou la classe de première. Ils savent de quoi ils parlent. Ils doivent pouvoir l'expliquer et l'utiliser à bon escient", note José Fiévet. "Dans cette épreuve, les élèves ont trois heures pour montrer qu'ils maîtrisent la culture ST2S", ajoute Isabelle Lefèvre-Famechon.

Lire aussi : Bac ST2S  : les révisions pour l’épreuve de sciences et techniques sanitaires et sociales

Dissocier les paragraphes et faire des transitions (même si la composition n'est pas imposée) peut également aider à grappiller quelques points. N'oubliez pas de conclure votre copie, c'est essentiel.

Enfin, soignez votre français : syntaxe, orthographe, grammaire. Ce sont deux points assurés. "Les candidats doivent également être attentifs à bien répondre aux questions et à ne pas se répéter", note Céline Kaczynski, enseignante au lycée Blaise-Pascal, à Forbach (57). 

Ce qu'il ne faut pas faire

Trois heures d'épreuve, c'est court. Pas besoin de faire un beau brouillon, en traçant des traits à la règle, en soulignant ou en mettant de la couleur. C'est la copie qui doit être belle, pas le brouillon !

"On peut recommander de passer 1 h 30 sur la lecture des documents et sur l'organisation de ses idées au brouillon, puis 1 h 30 de rédaction, comprenant une relecture finale ", propose Céline Kaczynski.

Lire aussi : Bac ST2S  : si vous passez l’épreuve de sciences et techniques sanitaires et sociales à l’oral de rattrapage

À l'écrit, il est également important de ne pas tomber dans le copier-coller des documents, la paraphrase. Des éléments du texte peuvent être cités, mais entre guillemets et avec modération. 

"Les candidats doivent faire une exploitation pertinente des documents : d’où viennent-ils, comment sont-ils titrés, que veut-on me dire ici..." complète Isabelle Lefèvre-Famechon, qui livre cours et pistes de révisions sur son site.  

Enfin, la chose à ne pas faire, c'est prendre un fluo et tout surligner. "Tout n'est pas important, ce n'est pas vrai, sinon on donnerait une synthèse", insiste José Fiévet, enseignant au lycée Marguerite-Yourcenar.

Se préparer mentalement

L'épreuve de sciences et techniques sanitaires et sociales est éprouvante physiquement et mentalement. Pour se préparer à l'examen, pas de secret : un bon équilibre à base de sérénité, de sommeil, d'alimentation saine… "Il est possible d'apporter quelque chose à boire et à manger lors des sessions. Mais attention à ne pas confondre collation et pique-nique !" sourit José Fiévet.

La veille de l'examen, les outils de révision doivent être dans les tiroirs. Plus question de mettre son nez dedans. C'est trop tard et cela risque de vous mettre dans la confusion. Cela fait en plus monter la pression et donne l'impression que les notions vous échappent. "Au contraire, la veille de l'épreuve, il est conseillé d'aller au cinéma, de marcher, de faire du vélo et de préparer son sac !" propose José Fiévet.