La France devant la décolonisation (1945-1962)

Géographie
Histoire
Terminale
En limitant la question de la décolonisation à l’exemple français, votre démonstration devra mettre en avant ses spécificités aussi bien géographiques, politiques que idéologiques.
Histoire – Toutes séries

La France devant la décolonisation (1945-1962)

En  limitant la question de la décolonisation à l’exemple français, votre démonstration devra mettre en avant ses spécificités aussi bien géographiques, politiques que idéologiques. Vous pourrez construire par exemple votre plan en fonction des positions et de l’évolution défendues par la France dans un processus qu’elle n’a jamais vraiment maîtrisé.

Introduction

Les mouvements nationalistes sont déjà présents dans les colonies avant guerre. Le conflit a renforcé chez grand nombre d’entre eux leur volonté d’émancipation.

I – Une volonté affirmée de préserver l’Empire

1- Un empire ébranlé
* L’instinct de préservation
- Exsangue au lendemain de la guerre, la France n’imagine pas pouvoir se dispenser de son empire colonial nourricier
- L’idéologie républicaine (depuis 1880) a façonné l’image positive d’une colonisation synonyme de civilisation pour les peuples qui y sont soumis
=> Le sentiment de cette nécessité de ne rien abandonner de son empire a été renforcé par son retrait forcé de ses mandats en Syrie et au Liban (1945)
* La métropole ne tient pas ses promesses
Les colonies ont payé un lourd tribut à la patrie (engagement dans la France Libre)
- Le discours de Brazzaville (1944) comme révélateur de l’ambiguïté française
- Répression comme à l’encontre des émeutiers de Sétif (en Algérie) dès 1945
2- L’Union française remplace l’Empire (1946)
* Le changement dans la continuité : l’Union française, plus qu’une véritable politique devant conduire à l’indépendance progressive des peuples colonisés, constitue un simple habillage
* Les Français conservent la charge de l’évolution des peuples indigènes sous-représentés (élites locales) : maintien de la primauté française dans les domaines économiques, politiques et sociaux

II – Tentation d’une politique de fermeté (1947 – 1954)

1- Utilisation de la force
* En Indochine, la guerre ! (1947 – 1953)
* Répression en Afrique (Madagascar réprimé dans le sang en 1947)
2- Maintien de la souveraineté française
* Intrigues locales pour garder la main :
- Rapprochement avec Bao Daï (Indochine), remplacement de Mohammed V (Maroc)
- Emprisonnement de Bourguiba (Tunisie en 1952)
3- Défense de l’Algérie française
=> L’envoi de l’armée après les émeutes de la Toussaint (1954)

III – La décolonisation

1- Résignation progressive de la métropole
* Le tournant en Asie : la défaite de Dien bien Phu / la Conférence de Bandung (1955)
=> Un processus inéluctable
* La pression internationale s’intensifie contre la France après la crise de Suez (1956)
2- L’indépendance négociée
* Maroc et Tunisie : indépendance en 1956 (après discussions amorcées par Mendès-France dès 1954)
* L’Afrique Noire : la Loi cadre Defferre (1956) puis la création de la Communauté française définie dans la nouvelle constitution (1958) offre à la Guinée de Sékou Touré, l’opportunité d’obtenir une indépendance que la France lui concède
=> 1960, toutes les colonies africaines lui emboîtent le pas
3- Difficile règlement du conflit algérien
* L’enlisement : action de police, guerre civile, guerre coloniale
* Crise intellectuelle autour des dérives terroristes, des massacres et de la torture
* Les accords d’Evian (1962)

Conclusion

La francophonie / liens économiques / populations migrantes

Marc Sagot

Il n'y a aucune évaluation pour l'instant.


Soyez le premier à l'évaluer

Donnez votre évaluation
La France devant la décolonisation (1945-1962)
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu