RÉSUMÉ DE L'ŒUVRE : Oedipe

Français - littérature
1ère L, Terminale L

Quelques indications préliminaires sur le mythe (action qui précède le début de la pièce de Sophocle) :

Avant la naissance d'Œdipe, Jocaste et Laïos, couple royal de Thèbes, consulte un oracle qui leur prédit que leur enfant tuera son père et épousera sa mère. Afin d'éviter ce drame, ils abandonnent leur fils sur le mont Cithéron, pieds percés et liés pour l'accrocher à un arbre. Œdipe sera sauvé et secrètement confié à Polybe et Mérope, le couple royal de Corinthe.

Jeune adulte, suite à une accusation, Œdipe consulte un oracle pour savoir si Polybe et Mérope sont bien ses vrais parents. Mais il n'obtient, en guise de réponse, qu'une étrange sentence : il tuera son père et épousera sa mère. Pour éviter cela, il ne retournera pas à Corinthe mais prendra la route de Thèbes. Sur le chemin, il tue Laïos à un carrefour suite à une dispute concernant une priorité de passage. Arrivé à Thèbes, il décide d'affronter le Sphinx, créature dangereuse, moitié femme, moitié fauve.

Le Sphinx dévorait les voyageurs et semait la terreur à Thèbes. Œdipe délivre la ville de son emprise en répondant à l'énigme : « Qu'est-ce qui a 4 pattes le matin, 2 à midi et 3 le soir ? / L'Homme ». Par conséquent, en guise de récompense, il obtient la main de la reine de la ville, Jocaste, et donc le trône de Thèbes. Il remplace l'ancien roi, Laïos, meurt de façon mystérieuse…


PROLOGUE : vers 1 à 50

• À Thèbes, devant le palais : une foule de suppliants.

• Le prêtre de Zeus demande au Roi Œdipe d'intervenir pour libérer la cité de la peste.

• Œdipe répond qu'il a déjà envoyé Créon, son beau-frère, consulter l'oracle de Delphes afin de savoir comment remédier à ce problème.

• Ce dernier rapporte les propos d'Apollon : le fléau sera endigué lorsque le meurtre de Laïos sera vengé.

• Œdipe s'engage publiquement à trouver le meurtrier, puis rentre dans son palais.

Analyse : l'exposition = une situation d'urgence. Œdipe va actionner la machine infernale en s'engageant à résoudre le problème…


PARADOS : vers 151-215

• Intervention du chœur composé de vieillards thébains : évocation des malheurs de la cité + appel aux Dieux.

Analyse : entrée en scène du Chœur.


PREMIER ÉPISODE : vers 216-462

• Œdipe sort à nouveau du palais et demande au peuple de l'aider à retrouver le meurtrier de Laos. Il maudit le coupable ainsi que ceux qui s'opposeraient à l'enquête.

• Œdipe, incité par le coryphée, sollicite les services du devin aveugle Tirésias. Ce dernier entre en scène. Malgré l'insistance d'Œdipe, il refuse, par pitié pour son roi, de révéler la vérité. Œdipe, hors de lui, va jusqu'à l'accuser d'être le coupable. Le devin, meurtri, finit par exposer la funeste vérité et désigne le coupable : le roi ! Il mentionne également toutes les catastrophes qui vont suivre.

• Œdipe pense alors que le devin est intervenu pour aider Créon à se saisir du trône… Il accuse injustement ce dernier.

Analyse : Tirésias, l'aveugle, voit tout (avenir/passé). Au contraire, Œdipe est aveuglé par sa volonté de mener à bien son enquête. Fougueux et obstiné, plus il exige la vérité, plus il s'accable lui-même sans le savoir.


PREMIER STASIMON : vers 463-512

• Le Chœur est inquiété par les révélations de Tirésias mais la bonne réputation d'Œdipe joue en sa faveur.

Analyse : le Chœur marque sa confiance au roi, bienfaiteur de la cité.


DEUXIÈME ÉPISODE : vers 513-862

• Créon a pris connaissance des accusations d'Œdipe à son égard et vient le trouver pour montrer patte blanche.

• Œdipe renouvelle ses accusations et le condamne à mort.

• Intervention du chœur qui commente l'action : la reine sort du palais.

• Œdipe ne reste pas insensible aux suppliques du chœur et de la reine Jocaste : il transforme la peine de mort en obligation d'exil.

• Scène de confidence : Jocaste précise que Laïos a été jadis tué à un carrefour par des brigands et Œdipe se souvient d'avoir tué un homme à cet endroit.

• Œdipe, qui apprend qu'un témoin de la scène est en vie, le convoque.

Analyse : coup de théâtre. Un élément crucial naît du récit des souvenirs et instaure le doute.


DEUXIÈME STASIMON : vers 863-910

• Le Chœur s'inquiète de la négligence des sentences de l'oracle.

• Il insiste sur l'importance des dieux et le danger de la démesure.

Analyse : rôle moralisateur du Chœur.


TROISIÈME ÉPISODE : vers 911-1085

• Inquiétude de Jocaste, prières à Apollon.

• Entrée en scène d'un messager en provenance de Corinthe pour signifier à Œdipe que le roi Polybe, le roi de Corinthe, est mort et que les corinthiens souhaitent qu'Œdipe soit son successeur.

• Œdipe est rassuré par cette information : celui qu'il pense être son père, Polybe, est mort de façon naturelle. Il fait une confession au messager : il s'était tenu à l'écart par peur du parricide annoncé par l'oracle. Œdipe craint encore l'inceste annoncé par l'oracle puisque sa mère, Mérope, est encore vivante.

• Le messager espère apaiser définitivement Œdipe en précisant que Polybe et Mérope étaient ses parents adoptifs puisqu'il était un enfant trouvé par un berger. Ce dernier le confia au messager qui lui-même le ramena chez le couple royal de Corinthe, malheureux de ne pas avoir d'enfant.

• Suite à ces révélations troublantes, Œdipe pose de nombreuses questions au messager et exige de voir ce berger qui était un proche de Laïos…

• Jocaste tente de le dissuader. Elle pense qu'il vaut mieux ne pas savoir… Terrifiée, elle se réfugie dans le palais.

Analyse : coup de théâtre. La confidence censée rassurer Œdipe se révèle finalement être des plus inquiétantes… De surcroît, en demandant à rencontrer le berger, il précipite lui-même son malheur.


TROISIÈME STASIMON : vers 1086-1109

• Questionnement du Chœur sur les origines d'Œdipe.

Analyse : effet d'attente.


QUATRIÈME ÉPISODE : vers 1110-1185

• Entrée en scène du vieux berger.

• Il révèle au messager de Corinthe que l'enfant qu'il lui a jadis confié était le fils de Laïos et de Jocaste.

• Sur l'ordre du roi, le messager annonce l'horrible vérité.

• Œdipe qui s'aperçoit enfin que l'oracle s'est réalisé, s'empresse de rentrer dans le palais.

Analyse : la situation est irréversible. Le dénouement s'amorce suite au rétablissement de la vérité.


QUATRIÈME STASIMON : vers 1186-1221

• Le Chœur déplore la fragilité de l'être humain. À travers l'exemple d'Œdipe, il montre qu'on peut atteindre le sommet de la félicité avant de plonger en enfer.

Analyse : rôle moralisateur du Chœur (pitié)


EXODOS : vers 1223-1530

• Un messager révèle au Chœur ce qui s'est passé dans le palais : Jocaste s'est suicidée par pendaison et Œdipe s'est crevé les yeux avec des agrafes pour les vêtements.

• Œdipe sort du palais les yeux en sang s'adresse au Chœur et lui explique qu'il s'est auto-mutilé afin de ne plus voir la vérité en face. Ensuite, il demande à être exilé.

• Créon devient roi et suggère à Œdipe d'attendre le verdict de l'oracle d'Apollon concernant sa destinée.

• Antigone et Ismène, les filles d'Œdipe, rejoignent leur père. Créon promet de s'occuper d'elles.

• Le Chœur conclut la pièce : « Gardons-nous d'appeler un homme heureux, avant qu'il ait franchi le terme de sa vie sans avoir un chagrin. »

4 avis
Notez
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu
Donnez votre évaluation
RÉSUMÉ DE L'ŒUVRE : Oedipe
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu
Kena publié le 06/06/2019

Très bon

Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu
Hivier publié le 08/05/2019

Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu
babygurlcolorado publié le 22/04/2019

Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu
Gygc publié le 22/08/2018

Merci

Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu