10 bonnes raisons de partir étudier à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) !

publié le 05 Février 2021
9 min

Étudier à l’étranger, une bonne idée qui vous trotte dans la tête depuis un moment. Et si vous sautiez le pas ? Une expérience universitaire à l’international permet en effet de donner un sérieux coup de boost à votre CV et de développer de nouvelles aptitudes. Côté destination, l’Université du Québec à Montréal (UQAM) vous ouvre ses portes après le bac ou la licence. Préparez-vous à « tomber en amour » avec la Belle Province…

Un chiffre d’abord : 30 000. C’est le nombre d’étudiants étrangers à Montréal. L’Université du Québec à Montréal recense à elle seule 95 nationalités, dont 2 600 Français poursuivant leurs études après l’obtention du bac ou d’une licence. Un succès qui s’explique à bien des égards.

1. Découvrir une autre culture…

Partir à l’étranger, c’est d’abord s’immerger dans une nouvelle culture. Montréal, métropole au carrefour des cultures américaine et européenne, vous réserve une acclimatation tout en délicatesse. Et pour cause, la ville est un savant mélange de douceur de vivre à l’européenne et de dynamisme à l’américaine.

Flânez dans les rues du Quartier latin en dévorant une poutine (rien à voir avec qui vous savez), une mixture à base de frites, de cheddar « couic-couic » (un fromage en grains qui fait « couic-couic » sous la dent) et d’une sauce brune légèrement épicée, puis laissez-vous emporter par l’ambiance survoltée et branchée du quartier du Plateau Mont-Royal !

Quelques tips pour faciliter votre intégration :

  • Un ami vous invite à dîner à 13h ? Pas de panique, tout est sous contrôle. Le « déjeuner » se dit « dîner » et le « dîner » se dit « souper ».
  • Le tutoiement est de mise partout. Mais attention, il s’agit d’une marque de politesse et non d’une familiarité.

2. … et se découvrir soi-même

Étudier dans un nouveau pays, c’est aussi s’enrichir sur le plan personnel et humain. Livré(e) à vous-même, vous gagnez en confiance et en maturité.

Vous reviendrez transformé(e) et armé(e) pour votre entrée dans la vie active. Les études à l’international permettent ainsi de développer des capacités très recherchées dans le monde professionnel, comme l’autonomie, l’adaptabilité et l’ouverture d’esprit.

3. Un cadre de vie exceptionnel

Montréal offre une qualité de vie hors du commun. Cela se traduit d’abord par une sécurité à toute épreuve et un coût de la vie abordable.

La cité est une métropole à échelle humaine où il est facile de se déplacer et de prendre ses repères. Vous cherchez le chemin de l’Université du Québec à Montréal ? Les Montréalais, connus pour leur sens de l’accueil, se feront un plaisir de vous orienter.

L’UQAM s’intègre dans un environnement hors pair, au cœur de la ville. Le campus principal et le complexe des sciences Pierre-Dansereau sont situés dans les deux quartiers les plus centraux et les plus animés de Montréal : le Quartier latin et le Quartier des spectacles.

Concernant les transports, l’université est directement accessible en métro et desservie par des pistes cyclables et des stations de vélos en libre-service.

4. Montréal, une vraie ville étudiante

Vous ne pouvez pas y manquer de compagnie. Il faut dire que la ville compte plus de 180 000 étudiants universitaires ! D’après le classement QS Best Student Cities 2019, Montréal est même la meilleure ville universitaire des Amériques et la sixième au monde ! Concerts, expositions, sport, nature… la métropole bouge le jour et la nuit, l’été comme l’hiver (même par –10 °C) !

À l’UQAM, les occasions de participer à la vie étudiante sont multiples, avec des activités d’intégration, différentes associations étudiantes (association des étudiants étrangers, associations par communautés d’intérêts…), des journaux et radios universitaires toujours en quête de bénévoles et beaucoup d’événements culturels.

L’UQAM, ce sont aussi des équipes sportives. Vous voyez les séries américaines avec ces étudiants qui portent les vestes de leurs équipes universitaires ? Eh bien là-bas, c’est pareil ! Que diriez-vous de rejoindre les rangs de la très renommée équipe des Citadins ? Soccer, basket, athlétisme… vous avez l’embarras du choix !

5. L’UQAM, une université d’excellence

L’Université du Québec à Montréal est une université de pointe dont le rayonnement est international. Cela se manifeste notamment par l’importance accordée à la recherche et à la création. L’établissement est au premier rang au Québec et au sixième au Canada pour le financement dans la catégorie des universités à vocation générale.

Bon nombre de ces formations sont uniques en Amérique du Nord. L’université a été pionnière dans le développement de différents domaines d’études. Elle regroupe des expertises singulières en relations publiques, actuariat, sexologie, droit social, design et arts visuels, études féministes, économie sociale, sciences de la Terre et de l’atmosphère et santé.

6. Un large éventail de formations

Pour éviter les malentendus, commençons par les fondamentaux du système universitaire québécois. Il comprend trois cycles :

– Premier cycle, le baccalauréat

Le baccalauréat québécois est l’équivalent de la licence française. Il peut être spécialisé dans une seule discipline ou obtenu par la combinaison de deux ou trois programmes d’études de premier cycle (certificats, mineures, majeures) : on parle alors de baccalauréat par cumul de programmes.

– Deuxième cycle, la maîtrise et le DESS

Pas de master 1 ni master 2 comme en France. La maîtrise constitue un seul et unique diplôme et s’établit sur deux ans. On distingue la maîtrise avec mémoire et la maîtrise professionnelle.

Le DESS est quant à lui un programme d’une durée d’un an à un an et demi, qui offre un perfectionnement de haut niveau à des personnes ayant déjà obtenu un baccalauréat québécois ou l’équivalent.

– Troisième cycle, le doctorat

Le doctorat s’échelonne sur quatre ans.

L’UQAM propose plus de 250 programmes d’études novateurs et interdisciplinaires aux trois cycles et dans sept domaines représentés par ses facultés et écoles : arts, communication, éducation, gestion, science politique et droit, sciences, sciences humaines.

Près de 90 % des programmes de baccalauréat misent sur des enseignements pratiques via des stages, des activités de laboratoire, des productions artistiques ou médiatiques, des expositions, des simulations, des concours, etc. De quoi favoriser l’intégration sur le marché de l’emploi.

7. Des enseignants disponibles

C’est l’une des grandes particularités de l’UQAM : les professeurs sont reconnus pour leur grande disponibilité. Réputés pour leur engagement et leur expertise, ils prennent plaisir à répondre à toutes les questions. D’ailleurs, n’hésitez pas à vous exprimer dans vos cours, l’enseignement québécois se veut interactif. Une interactivité rendue possible par un nombre moyen d’élèves par classe qui est le plus bas des grandes universités canadiennes.

8. Des conditions d’études optimales et humaines

L’UQAM met ses étudiants dans les meilleures dispositions pour réussir. Cela passe par des installations de haut niveau (salle des marchés, station météorologique complète, ateliers multi-techniques en design, studios de télévision et de cinéma, résidences universitaires, centre sportif, etc.) et de nombreux services de soutien (soutien à l’apprentissage, soutien psychologique, orientation, information scolaire, aide à la recherche d’emploi, aide financière, services adaptés aux étudiants en situation de handicap).

9. Des frais de scolarité avantageux

Bonne nouvelle pour le porte-monnaie : en vertu d’une entente entre le Québec et la France, les étudiants français sont exemptés d’une partie des droits de scolarité !

10. Des paysages ahurissants partout au Québec

Parce qu’il n’y a pas que les cours dans la vie, profitez aussi de votre séjour pour voyager. Grand comme trois fois la France, le Québec se prête particulièrement aux road trips. Saluez les baleines sur les bords du Saint-Laurent, émerveillez-vous devant les aurores boréales du nord de la province, patinez sur de petits lacs gelés en pleine nature, visitez les parcs nationaux et réserves fauniques et arpentez les gigantesques forêts de la région pour apercevoir des ours et des orignaux. Quelques règles de sécurité toutefois, en cas de rencontre avec des animaux un peu revêches : si vous croisez un ours, restez immobile et levez les bras au ciel. Si vous croisez un orignal avec son petit : courez (et vite) !!

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !