1. Déçu(e) par la fac : les réorientations en école d’ingénieurs
Coaching

Déçu(e) par la fac : les réorientations en école d’ingénieurs

Envoyer cet article à un ami
L'ISEN fait partie de ces écoles qui recrutent en milieu de première année. // © ISEN
L'ISEN fait partie de ces écoles qui recrutent en milieu de première année. // © ISEN

Vos premiers mois à la fac ne se passent pas comme vous l'espériez. Pas de temps à perdre ! Au second semestre, il est encore possible d'intégrer des écoles d’ingénieurs postbac pour une formation en accéléré, avant de rejoindre le cursus classique.

"Dès mon premier jour en PACES, j’ai compris que cela n’irait pas." Intéressée par la médecine, Estelle a tenté l’université, à la rentrée 2017, avant d’opter pour une admission en rentrée décalée en école d’ingénieurs. "J’ai continué d’aller en cours tout le premier semestre pour engranger le maximum de connaissances et d’acquérir une méthodologie de travail", précise-t-elle.

Lire aussi : Déçu(e) par la fac ? Il est encore temps de vous réorienter !

Comme elle, une dizaine d’étudiants, au solide bagage scientifique, ont rejoint la classe Passerelle de l’ESIGELEC au début de l’année 2018. "Il s’agit d’un parcours d’environ 500 heures. Un condensé du programme de première année qui leur permet de rejoindre la deuxième année de cycle préparatoire à la rentrée suivante", explique Habib Baldé, le directeur de la formation.

Avoir une idée de parcours avant tout

Toutes les écoles du concours Avenir + et trois écoles du concours Advance proposent aujourd’hui une rentrée en février aux étudiants de PACES ou de licence scientifique. Comme les écoles du concours Puissance Alpha, qui organisent alors leur propre sélection. Selon les établissements, vous devrez passer des épreuves d’admission ou présenter un dossier et passer un entretien de motivation.

Lire aussi : Le palmarès 2019 des écoles d'ingénieurs

À noter également : le Pass’ingé de l’ESEO ou la Prépa Rebond des ISEN de Brest, Lille et Toulon. "Cette année, nous avons pré-admis un ex-étudiant de fac d’histoire", déclare Vincent Derrien, le directeur de la communication à l’ISEN de Brest. Ici, le champ disciplinaire choisi en postbac par l’étudiant a peu d’importance. La seule condition pour entrer dans le cycle généraliste est d’être titulaire d’un bac S. "Nous prenons également soin de rencontrer longuement les candidats pour voir comment ils envisagent leur parcours", ajoute le responsable.

Trouvez l'école qui vous convient

Il existe bien d’autres écoles, privées notamment, qui organisent des rentrées décalées. Elles sont généralement présentes sur les salons et forums d’orientation, qui se multiplient à cette période de l’année, et donnent l’occasion de discuter avec d’anciens étudiants qui ont réussi leur réorientation.