Destination universités Québec : étudier au Québec, pourquoi pas vous ?

publié le 31 Janvier 2022
7 min

Chaque année, des milliers d’étudiants francophones s’envolent vers l’un des établissements de Destination universités Québec. Zoom sur les nombreux avantages que confère cette expérience inédite et inoubliable.

Allier études…

Destination universités Québec regroupe 19 universités pluridisciplinaires ou spécialisées dans 29 campus déployés sur le territoire québécois. Le principe de ce regroupement d’universités est de proposer un large choix de formations aux étudiants étrangers et québécois qui désirent étudier au Québec.

Grâce à cette offre de formation diversifiée, les élèves ont le choix d’étudier dans des domaines comme les sciences et l’ingénierie, l’art, les lettres et sciences humaines, la gestion, le commerce ou encore l’hôtellerie, la restauration et le tourisme… Quelle sera la vôtre ?

Les enseignements proposés par ces universités se basent sur l’excellence, la pratique et l’innovation. Les cours sont dispensés en français et en anglais ou peuvent être proposés en plusieurs langues. À noter que trois établissements du réseau Destination universités Québec sont exclusivement anglophones :les universités Concordia, Bishop’s et McGill.

En parallèle d’une formation théorique, les membres de Destination universités Québec misent sur l’application concrète des enseignements vus en cours à travers des travaux pratiques, des travaux dirigés, des études de cas, des stages en entreprise, des immersions professionnelles, etc. C’est un atout majeur pour les étudiants et cela facilite leur insertion sur le marché du travail. Grâce à une entente France-Québec, les diplômes comme le bac général ou technologique obtenus en France sont reconnus au Québec.

Étudier à l’étranger peut sembler impossible d’un point de vue budgétaire, mais notez que les frais de scolarité des établissements de Destination universités Québec font partie des plus bas d’Amérique du Nord. Grâce à ces tarifs concurrentiels et à un coût de la vie plutôt abordable, les étudiants peuvent allier études, vie étudiante dynamique et découverte du Québec et des environs.

… et découverte du territoire

Présents aux quatre coins de la province, les établissements du réseau Destination universités Québec permettent aux étudiants de découvrir le territoire et sa vie culturelle. Les étudiants peuvent ainsi choisir d’évoluer dans un environnement citadin et sécuritaire ou dans un lieu proche des grands espaces naturels.

Fier de ses origines françaises, le Québec s’inscrit aussi dans un mode de vie nord-américain. Le taux de criminalité y est faible – un gage de sécurité tant pour les étudiants que pour leurs parents ! Le climat y est également connu pour ses contrastes : hiver nordique, été chaud… Mais rassurez-vous, les Québécois ont su l’apprivoiser et mettre en place des structures et systèmes adaptés, vous vous adapterez !

Chaque université propose également une vie associative riche permettant à chacun de développer son réseau et de s’épanouir dans l’association de son choix : sportive, culturelle, humanitaire… Vous trouverez sans peine celle qui vous convient.

En plein essor, l’économie du Québec permet d’avoir accès à de multiples possibilités professionnelles, que ce soit pendant ou après vos études. Convaincus que la pratique doit être au cœur de l’enseignement, les établissements de Destination universités Québec proposent de nombreux stages professionnalisants à leurs étudiants, tout au long de leur parcours. Une fois leur diplôme en poche, nombreux sont les étudiants à vouloir rester sur le territoire québécois et trouver un emploi.

Faire le choix du Québec, c’est aussi saisir la chance de voyager, de découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux paysages, d’apprendre à connaître de nouvelles personnes. C’est enfin l’occasion de gagner en autonomie, d’apprendre à vivre différemment et de s’ouvrir aux autres.

Témoignages

« En arrivant ici, je suis passé de l’adolescence à la vie professionnelle. J’ai découvert un pays, une région : l’Abitibi-Témiscamingue. Les gens m’ont adopté et je veux y rester ! Ce qui m’a marqué au cours de mes études, c’est la proximité avec le personnel enseignant, ce qui nous aide à relever de nouveaux défis. Nous sommes vraiment ouverts sur le monde. » Valentin Foch, France (UQAT)

« J’ai choisi de venir étudier à Montréal parce que je rêvais avant tout d’exotisme. Montréal est une ville cosmopolite, ouverte d’esprit. L’UQAM est accueillante envers les étudiants étrangers. Elle offre beaucoup d’associations, de services d’aide à l’intégration, ce qui permet d’obtenir pas mal de ressources. Mon implication durant mes études s’est avérée foisonnante. J’ai participé, par exemple, à une exposition collective qui réunissait des professeurs et des étudiants. Pour moi, l’UQAM est inclusive, bienveillante et créative. » Lindsay Roels, Belgique (UQAM)

« Ayant étudié la biologie et l’écologie en France, je recherchais pour mes études supérieures une formation axée sur la biologie marine. Le programme d’océanographie de l’UQAR m’offrait cette possibilité, en plus de pouvoir faire des sorties sur le terrain tout en poursuivant mon cursus en recherche. Depuis mon arrivée, j’ai pu constater l’accueil chaleureux des professeurs et des autres étudiants dans un cadre qui me permet non seulement d’exercer ma passion, mais également de découvrir mon nouveau milieu de vie en bordure du fleuve. » Arthur Gandin, France (UQAR)

« Au-delà des différences entre Français et Québécois, Montréal est une ville qui offre une grande diversité culturelle. Même au sein de l’ÉTS ! Les étudiants viennent de partout dans le monde et beaucoup aiment échanger sur leur culture. De façon générale, je trouve que les gens ici sont plus ouverts et sympathiques qu’en France. Contrairement aux enseignants français, les professeurs ici sont très disponibles, on peut les contacter facilement et il est possible de prendre rendez-vous avec eux en dehors des heures de cours. » Mylène Kerreveur, France (École de technologie supérieure – ÉTS)

« Au Québec, on a une approche très pratique, pragmatique et quotidienne, notamment dans la relation avec les enseignants ; c’est réellement un rapport de proximité voire d’égalité. On est vraiment considérés comme des chercheurs et on peut avoir un dialogue avec nos enseignants. » Sébastien Keiff, France (ENAP)

« C’est une motivation au quotidien de vivre dans un pays où tout est possible, où les barrières sont moins nombreuses qu’en France. Mon conseil serait de sauter le pas sans hésiter, l’aventure est très enrichissante. » Guillaume Lecomte, France (Université Laval)

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !