1. Grandes écoles : HEC veut augmenter ses frais de scolarité
En bref

Grandes écoles : HEC veut augmenter ses frais de scolarité

Envoyer cet article à un ami
Les frais de scolarité à HEC pourraient bien augmenter… // © HEC
Les frais de scolarité à HEC pourraient bien augmenter… // © HEC

HEC Paris souhaiterait augmenter ses frais de scolarité de 6 à 8 %. L'école de management française ambitionne de figurer dans le top 10 mondial... ce qui implique de trouver plus de revenus.

Augmenter le prix de son programme Grande École et du MBA (Master of Business Administration) de 6 à 8 % : HEC Paris y pense sérieusement. “Nous devons repenser notre politique de frais de scolarité en fonction du marché actuel et des prix pratiqués au sein de programmes concurrents”, écrit Peter Todd, son directeur général, dans une note stratégique.

Aujourd'hui, le coût total des frais de scolarité s'élève à 41.700 € sur trois ans. Ils pourraient atteindre entre 44.200 et 45.000 €. Objectif : augmenter les revenus pour se hisser parmi les 10 premières écoles mondiales de management.

Pour assurer son “indépendance financière”, HEC mise également sur le soutien de l'association des anciens élèves et de sa fondation, le développement de ses activités (offre digitale, international...) ou encore l'obtention de plus de fonds publics.

Il n'y a pas qu'à HEC...

Paris-Dauphine : hausse des frais de scolarité en licence
Quand les étudiants s'endettent pour payer leur business school
9 écoles d'ingénieurs publiques augmentent leurs droits de scolarité