1. Le rôle du plan Réussite en licence
Enquête

Le rôle du plan Réussite en licence

Envoyer cet article à un ami

Manifs et grèves à répétition, examens reportés, baisse des inscriptions… l’université est sur la sellette. À juste titre ? Voici notre état des lieux de la réussite des filières de prédilection des bachelier STG. Un sur cinq s’inscrit en fac, sans forcément réussir…

Et si la réussite des STG dépendait, outre la motivation des étudiants, de l’encadrement dont ils disposent à l’université ? C’est en tout cas le constat de Françoise Lambert, vice-présidente chargée des formations à l’université de Poitiers. "Leur réussite en licence est plus liée à l’encadrement qu’à la difficulté des parcours", explique-t-elle, chiffres à l’appui. En STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) par exemple, 8 des 16 bacheliers STG inscrits en 2007-2008 ont réussi à passer en deuxième année.

À l’inverse, en droit, seuls cinq des 34 inscrits ont été acceptés en L2. Une différence qui s’explique non pas par la difficulté des enseignements – les matières scientifiques sont nombreuses en STAPS et les STG n’y sont pas préparés –, mais par les mesures d’accompagnement pédagogique du plan Réussite en licence. La fac de sport de Poitiers a été innovante en la matière : organisation de deux semaines d’intégration début septembre, remplacement des examens semestriels par du contrôle continu, mise en place d’un professeur référent…