1. Pourquoi étudier à l’université ?
Boîte à outils

Pourquoi étudier à l’université ?

Envoyer cet article à un ami
Passer du lycée aux cours en amphi est un grand changement pour les jeunes étudiants ! // © Simon LAMBERT/HAYTHAM-REA
Passer du lycée aux cours en amphi est un grand changement pour les jeunes étudiants ! // © Simon LAMBERT/HAYTHAM-REA

Fraîchement sorti du lycée, vous souhaitez vous engager dans des études supérieures ? Pourquoi pas choisir la fac ? Voici huit spécificités de l’enseignement à l'université.

1. L’autonomie

L’autonomie est le maître mot de l’université. La majorité des cours a lieu en amphithéâtre et n’est pas obligatoire, vous devrez donc être motivé et autonome pour suivre correctement votre cursus. Vous aurez peu de cours en présentiel mais beaucoup de travail personnel. Pour Georges Haddad, président de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, cette "liberté académique" est particulièrement formatrice. "Un parcours réussi à l’université prouve un certain caractère, une personnalité qui a su s’adapter à cet espace en apparence plus libre mais qui demande une vraie rigueur de travail".

2. La flexibilité

"Les étudiants ont le temps pour l'engagement associatif, du sport ou un petit boulot à côté des cours", affirme Anne Ulpat, psychologue de l’éducation nationale spécialisée dans l’orientation. Une vie extrascolaire plus complexe à mener dans d’autres filières. Un rythme qui a séduit Justine, étudiante en troisième année de psychologie à Bordeaux : "nous avons relativement peu de cours au début de la licence, ce qui laisse du temps pour le travail mais aussi pour des loisirs".

3. La pédagogie

La pédagogie de l’université est avant tout basée sur la recherche et vos cours seront souvent dispensés par des enseignants-chercheurs. "C’est une pédagogie différente du lycée mais toute aussi intéressante. La prise de notes est différente, il faut réussir à sélectionner les informations importantes dites lors d’un cours en amphithéâtre car il est impossible de tout noter", détaille Justine.

4. La pluridisciplinarité

Selon Georges Haddad, la pluridisciplinarité est "la particularité de l’espace universitaire". Votre formation sera assez généraliste, avec des cours complémentaires. "Il est nécessaire d’étudier plusieurs disciplines, elles sont interdépendantes", affirme Justine, étudiante en psychologie. Les cursus eux-mêmes sont très divers, avec de nombreux parcours possibles, en licence classique comme en licence professionnelle ou en bi-licence.

Lire aussi : Double licence à la fac : cursus d'excellence pour deux fois plus de compétences

5. Les parcours aménagés

L’université permet de plus en plus de se construire un cursus personnalisé. Vous aurez la possibilité de choisir vos matières, qui changeront régulièrement. D’autre part, la mise en place du dispositif "oui, si" à la rentrée 2018 permet d’aménager les parcours des étudiants en difficulté, qui peuvent par exemple réaliser leur L1 en deux ans.

6. L’accompagnement

Depuis la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE) de 2018, les universités doivent mettre en place des "dispositifs d’accompagnement pédagogique" pour la réussite des étudiants. Les établissements proposent des enseignants référents, du tutorat ou encore des aménagements des horaires pour les salariés, les sportifs de haut niveau ou les étudiants en situation de handicap. "Il y a désormais des unités d’enseignement (UE) sur la méthodologie, des cours de remise à niveau et des cours sur le projet d’orientation", ajoute Anne Ulpat.

Lire aussi : Georges Haddad : pourquoi étudier les sciences humaines et sociales ?

7. Les rencontres

"L'université, c’est aussi vivre ensemble dans la différence et la complémentarité. Quel que soit votre cursus, vous aurez autour de vous des étudiants en éco, en psycho, en arts…", décrit le président de l’université Paris 1 Georges Haddad. Au sein même de votre promotion, vous serez des centaines d’élèves.

8. Les frais de scolarité

L’accessibilité financière de l’université est loin d’être négligeable. Les tarifs d’inscription s’élèvent à 170 euros en licence et 243 euros en master. Les élèves boursiers sont exonérés de ces frais.

L’université en chiffres :

74 universités en France
1,6 million d’étudiants inscrits à l’université en 2018–2019
256.000 vœux sur Parcoursup en 2019 pour la licence de droit, filière la plus populaire
Plus de 132.000 vœux pour la licence de STAPS, plus de 112.000 vœux pour éco-gestion et 101.000 vœux pour psychologie
91% des diplômés de master sont en emploi 30 mois après l’obtention de leur diplôme
20% des étudiants ont connu une période de mobilité internationale dans leur cursus.