1. Pour ou contre la sélection à la fac en master?
Décryptage

Pour ou contre la sélection à la fac en master?

Envoyer cet article à un ami
Débat sur la sélection à l'université entre William Martinet et Gilles Roussel // ©S.Lecherbonnier Octobre 2014 // © Sylvie Lecherbonnier
Débat sur la sélection à l'université entre William Martinet et Gilles Roussel // ©S.Lecherbonnier Octobre 2014 // © Sylvie Lecherbonnier

VIDÉO. Faut-il sélectionner en master à l'université ? Si un certain consensus prévaut contre la sélection entre le master 1 et le master 2, l'alternative à mettre en place oppose en revanche présidents de fac et étudiants. Second volet des Débats d'EducPros sur la sélection.

Les universités opèrent aujourd’hui une sélection entre le master 1 et le master 2, largement décriée. Que préconisez-vous pour remplacer cette barrière ?

 

WILLIAM MARTINET(président de l'UNEF) : “Nous faisons deux propositions intermédiaires, de compromis, à court terme. Il faut tout d’abord ouvrir un portail national d’inscription entre le M1 et le M2. Cela évitera aux étudiants de s’en sortir plus ou moins bien selon le bouche-à-oreille ou les visites sur les sites Internet.

Ensuite, il est nécessaire de responsabiliser les universités. Chacune doit s’assurer que ses étudiants ayant validé un M1 puissent accéder à l’un de ses M2, au sein du même grand domaine de formation. Les universités seront ainsi responsables de ne laisser aucun étudiant à la rue, sans formation, à la sortie du M1.”

GILLES ROUSSEL (président de l'université Paris-Est – Marne-la-Vallée, président de la commission Formation de la Conférence des présidents d'université) : “Je tiens à assurer tout d'abord que les universités et les présidents sont responsables. Il y a en effet une incohérence évidente entre un master en deux ans et une sélection intervenant au milieu du cycle. Mais il ne faut pas pour autant supprimer toute sélection. Il faut déplacer la sélection de l’entrée du master 2 à celle du master 1.

La vraie difficulté est la mobilité de l’étudiant sur le territoire, car il y a assez de places en M2 pour accueillir les étudiants de M1. Un portail national permettant une bonne information serait tout à fait utile, et surtout un accompagnement de la mobilité étudiante – qui est souhaitable –, notamment en termes de logement.”

William Martinet - octobre 2014 / © L'Express.fr - EducPros


Lire la suite du débat sur EducPros.fr : Université : pour ou contre la sélection en master