Décryptage

Institut Mines-Télécom : huit grandes écoles pour répondre aux défis de demain

Proposé par Concours Mines-Télécom

Institut Mines-Télécom : des écoles tournées vers l’avenir
Institut Mines-Télécom : des écoles tournées vers l’avenir © GROUPEIMT
Par L'Etudiant Fab, publié le 31 mai 2022
8 min

Constitué de huit grandes écoles publiques et de deux écoles filiales, l’Institut Mines-Télécom (IMT) est le premier groupe français de grandes écoles d’ingénieurs et de management.

Accessibles sur concours (après une prépa à bac +2 principalement) ou via l’apprentissage, elles représentent la voie idéale pour devenir ingénieur ou manager dans un monde en transformation.
Le réseau étudiant de l’IMT est conséquent, avec plus de 13 660 étudiantes et étudiants formés – des chiffres comparables aux plus grandes universités américaines, comme le Massachussetts Institute of Technology (MIT). L’Institut Mines-Télécom contribue grandement à l’innovation et à l’entrepreneuriat grâce à ses huit écoles d’excellence.
À l’issue des classes préparatoires scientifiques (bac +2), les formations d’ingénieur sont accessibles sur concours, soit via le concours commun Mines-Ponts (IMT Atlantique, Mines Saint-Étienne, Télécom Paris) soit via le concours Mines-Télécom (IMT Mines Albi, IMT Mines Alès, IMT Nord Europe, Mines Saint-Étienne, Télécom SudParis, EURECOM). Il existe également des voies d’admission parallèles : apprentissage, post-bac, sur titre ou pour les étudiantes et étudiants étrangers.
L’école de management IMT-BS est quant à elle accessible après les classes préparatoires économiques via le concours de la Banque Commune d’Épreuves ou le concours Passerelle et le concours Mines-Télécom d’école d’ingénieurs, depuis 2021. Il est également possible de la rejoindre par voie d’apprentissage.

Des cursus innovants avec un accompagnement personnalisé et humaniste

Grâce à des parcours adaptés et innovants, les écoles de l’IMT sont présentes dans le premier quart des classements de l’Etudiant. « La transformation des approches éducatives est vraiment un axe stratégique de l’ensemble de nos écoles, explique Gabrielle Landrac, la directrice des formations. Nous avons une approche par compétence qui permet d’affiner les cursus en fonction des objectifs professionnels que se fixent les étudiants. »

L’équipe pédagogique, composée majoritairement d’enseignantes-chercheuses et enseignants-chercheurs, s’adapte en permanence aux nouvelles pratiques d’apprentissage et aux besoins des entreprises. D’une classe inversée à un escape game en passant par un design thinking, les apprenantes et apprenants révèlent leurs talents : créativité et esprit d’innovation sont au cœur des pratiques pédagogiques de l’IMT.

« Il y a beaucoup de pédagogies par projet,

poursuit Gabrielle Landrac. Une de nos forces, c’est notre taux d’encadrement. Il y a un enseignant pour sept à dix étudiants. Ceux-ci bénéficient d’une grande proximité qui permet de mettre en place des accompagnements personnalisés sains et efficaces. »

Au sein du premier groupe d’écoles d’ingénieurs et de management en France, les élèves bénéficient d’un accompagnement personnalisé et humaniste. Ils construisent ainsi sereinement leur avenir professionnel.

Institut Mines-Telecom : un groupe engagé dans la transition écologique et l’égalité femme-homme

L’IMT s’inscrit comme acteur concret face au défi que représente la transition écologique. En cohérence avec leur engagement historique, les écoles de l’IMT ont approuvé une feuille de route commune en juin 2021. Au sein de chaque campus, des équipes sont dédiées aux enjeux environnementaux en promouvant la transition écologique des écoles de l’IMT, comme IMT Atlantique et IMT Nord Europe, qui font partie du réseau engagé Campus Responsables. Elles participent également activement à la formation d’ingénieurs et managers responsables à travers un tronc commun d’enseignements et un référentiel dédiés à la transition écologique.

Sensible aux enjeux d’égalité femme-homme et de lutte contre les violences sexistes et sexuelles, l’IMT a élaboré un ambitieux plan égalité pour la période 2021-2023. Dans ce cadre, les écoles mènent des actions de prévention d’accompagnement et d’écoute tout au long de l’année.

Des grandes écoles pour répondre à de grands défis

L’IMT forme ses élèves aux grandes transitions industrielles, numériques et écologiques de notre époque. Les huit Grandes Écoles du groupe permettent aux jeunes de s’orienter vers plus d’une centaine de formations interdisciplinaires. Au programme : biotechnologies, Intelligence Artificielle, cybersécurité et Big Data, santé, matériaux composites et géosciences, etc.
« Grâce à notre observatoire des métiers et des compétences , nous réalisons nous-mêmes un baromètre des métiers du numérique et de l’industrie qui nous permet d’anticiper les tendances de recrutement et les besoins des entreprises,

précise Gabrielle Landrac. Nous avons aussi participé à un PIA [Programme d’Investissements d’Avenir, NDLR] sur les compétences de l’industrie du futur. Cela permet de réorienter les formations au fur et mesure que les demandes des entreprises évoluent. »

Les écoles de l’IMT valorisent également grandement la recherche, avec plus de 1150 chercheurs, chercheuses et 1300 doctorantes et doctorants. La recherche partenariale constitue à cet égard un axe crucial de la stratégie Recherche & Innovation et mobilise tant les équipes de recherche de l’IMT que les partenaires des écoles, comme des entreprises ou des collectivités territoriales.

Stimuler et accompagner la création d’entreprise

L’esprit d’entrepreneuriat est dans l’ADN de l’IMT et de ses écoles. Elles mettent en œuvre un soutien complet tout au long du cursus.
Les cursus IMT donnent du sens à chaque parcours d’études et favorisent ainsi l’agilité : les élèves apprennent à s’adapter et à construire un avenir durable. Les cursus intègrent les nouveaux environnementaux et sociétaux et sensibilisent les étudiantes et étudiants à ces sujets.
L’esprit « start-up » du cursus pousse certains d’entre eux à entreprendre pendant ou après leurs études. Encouragés en permanence vers leurs appétences, ils bénéficient d’un incubateur de start-up présent dans chaque école, de huit à dix mois de stage en entreprise et participent à des « Challenges entreprises ».
L’accompagnement des écoles se révèle payant : les start-up incubées affichent un taux de survie à trois ans de 90 % !

Favoriser les mobilités étudiantes

Les huit grandes écoles de l’IMT valorisent les mobilités. En troisième année, les élèves ont la possibilité d’étudier six mois dans un autre établissement de l’IMT pour suivre une thématique différente.
« On peut avoir par exemple quelqu’un en génie civil qui veut s’orienter vers le numérique et qui choisit six mois sur l’internet des objets à Rennes », illustre Gabrielle Landrac. Le rayonnement international de l’IMT est notable : les élèves ont la possibilité d’étudier dans plus de 70 pays, au sein d’universités prestigieuses. Forte de son excellente réputation, l’IMT attire par ailleurs de nombreux étudiantes et étudiants étrangers : ils représentaient 29 % des élèves en 2021.
Cette interaction se vérifie également dans les opportunités de double diplôme ingénieur-manager avec l’école de management de l’IMT ou à l’international. Dans le cadre des accords IMT, les élèves ont l’opportunité d’étudier dans plus de 70 pays, au sein d’universités prestigieuses.
Fort de son excellente réputation, l’IMT rayonne au-delà des frontières de la France, comptant plus de 28 % d’internationaux parmi ses élèves.
Sur les 4 460 diplômés en 2021, 90 % ont décroché un poste en CDI à six mois. De quoi s’engager sur la durée dans des métiers d’avenir.

Vous aimerez aussi

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !