1. L'actu du sup : IAE France s'étoffe, la filière bois et la transition numérique, droits d'inscription des étudiants étrangers
En bref

L'actu du sup : IAE France s'étoffe, la filière bois et la transition numérique, droits d'inscription des étudiants étrangers

Envoyer cet article à un ami
Université de Strasbourg ©S.Lecherbonnier // © S. Lecherbonnier
Université de Strasbourg ©S.Lecherbonnier // © S. Lecherbonnier

Chaque semaine, l'Etudiant met un coup de projecteur sur les nouveautés de l'enseignement supérieur. Au programme du jour : deux nouveaux IAE, un Bachelor du numérique dans la filière bois, Microsoft IA arrive à Nantes, l'université de Strasbourg statue sur les droits d'inscription des étrangers.

Quoi de neuf dans l'enseignement supérieur ? Cette semaine, l'Etudiant a repéré quatre nouveautés.

Le réseau IAE France s'agrandit

Deux nouveaux établissements font leur entrée dans le réseau IAE France. Il s'agit de l'ISM-IAE de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et du futur IAE d'Angers. IAE France, qui compte déjà 35 écoles universitaires de management sur tout le territoire national, dont la Corse et la Réunion propose plus de 1.000 diplômes d'État, de la licence au MBA, dans tous les domaines du management (marketing, commerce, finances, ressources humaines, comptabilité, audit, affaires internationales, achats, etc.). Il accueille une communauté de plus de 50.000 étudiants, dont 4.000 étudiants français à l'étranger.

Lire aussi : Sélection à l'université : tout savoir sur les IAE

L’ESB lance un Bachelor pour la transition numérique

L’École supérieure du bois à Nantes ouvre à la rentrée 2019 un Bachelor bois et transition digitale de la production. Destiné à accueillir une vingtaine d’élèves post-bac S et STI2D, les candidats peuvent déposer leur dossier à partir du 1er mai sur la plateforme en ligne de l’ESB. L’examen des candidatures se fera entre fin mai et septembre 2019. Par ailleurs l’ESB organise deux réunions d’informations les 24 mai et 28 juin prochains. Outre les sciences de l’ingénieur et les métiers du bois, les élèves auront des cours sur les nouvelles technologies, l’économie circulaire et la gestion d’entreprise. Les frais de scolarité de l’année 1 sont de 4.500 euros, tandis que les années 2 et 3 peuvent être réalisés en alternance, donc sans frais de scolarité.

Lire aussi : Palmarès des écoles d'ingénieurs 2019

Intelligence artificielle : trois nouvelles écoles Microsoft IA à la rentrée 2019

Microsoft annonce l’ouverture prochaine de trois nouvelles écoles dédiées aux métiers de l'intelligence artificielle (IA) d’ici la fin de l’année 2019, dont une à Nantes dès l’automne. En mars 2018, le géant du numérique avait déjà inauguré une première école à Issy-les-Moulineaux, en partenariat avec la start-up Simplon.co, spécialisée dans les formations au numérique pour publics éloignés de l'emploi. Le public visé ? Des jeunes en décrochage scolaire, des salariés en reconversion professionnelle et des demandeurs d’emploi. Les candidats sélectionnés suivront une formation intensive à l’intelligence artificielle avant d’être accueillis dans une entreprise partenaire dans le cadre d'un contrat de professionnalisation, pour une durée de 19 mois au total. D’ici à 2020, Microsoft compte ouvrir au total 20 écoles dans toute la France.

Lire aussi : Intelligence artificielle : des métiers pour faire grandir les robots

Pas de hausse des frais d'inscription pour les étudiants non européens à l’université de Strasbourg

L'université de Strasbourg a décidé de ne pas appliquer à la rentrée 2019 la hausse des frais d'inscription pour les étudiants étrangers extra-communautaires. Son conseil d'administration vient de décider que, pour l'année universitaire 2019–2020, ces derniers paieront les mêmes frais d'inscription que les nationaux, à savoir 170 euros de frais pour une année de licence et 243 euros pour une année de master. Une décision que salue Michel Deneken, son président : "L'université de Strasbourg est parmi les plus attractives de France sur le plan international. C'est sa richesse que d'être ouverte aux étudiants et aux chercheurs étrangers."