L’ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, UNE FILIÈRE PROMETTEUSE EN 2020

publié le 19 Mars 2020
5 min

L’Économie Sociale et Solidaire, quèsaco ? Si ces trois mots ne vous parlaient pas jusqu’ici, ces prochaines lignes pourraient bien vous intéresser ! Oui, cette nouvelle manière d’appréhender l’économie et l’entrepreneuriat selon des valeurs éthiques et solidaires peut tout à fait répondre à vos attentes et objectifs professionnels. Et pour vous spécialiser, des formations sont proposées dès la licence. Allez, on vous explique.

Développer son activité dans de multiples secteurs, tout en respectant des principes fondateurs comme l’utilité sociale, la gouvernance démocratique et les profits partagés ; c’est ainsi que l’on peut définir l’Économie Sociale et Solidaire. Un mode d’entreprendre et de développement économique qui se traduit aujourd’hui par des formations spécialisantes et supérieures intéressantes. Mieux, elles sont prometteuses et ouvrent les portes à des métiers à responsabilités.

Alors oublions les paragraphes compliqués et découvrons dès maintenant les opportunités diverses qui découlent de ces nouveaux modèles et permettent de trouver la formation en ESS en adéquation avec notre projet.

Parce que le marché du travail est en constante mutation, les étudiants 3.0 doivent se préparer à une digitalisation toujours plus forte des métiers et miser sur une industrie porteuse pour pouvoir percer. Et parmi les sujets les plus forts de la sphère business, impossible de passer à côté de l’économie responsable, durable et donc locale. Qu’importe si l’on opère à l’international, le schéma se veut de plus en plus solidaire. D’où l’intérêt des étudiants à rejoindre des formations spécialisées, leur apportant des notions sur ces échanges sociaux et solidaires. Un bon nombre d’entreprises naissent grâce à ce modèle, et tendent à se multiplier. Judicieux donc pour un élève en licence, par exemple, de poursuivre en master Économie Sociale et Solidaire.

750 000 emplois à renouveler dans les entreprises de l’ESS d’ici 2025

La priorité pour l’ESS, c’est de transformer l’emploi – et donc les nouveaux métiers qui pourraient voir le jour demain, ou ceux qui doivent s’adapter à notre nouveau modèle de société – pour redonner du sens au travail. Agriculture, commerce, banque, ressources humaines, santé, sports et loisirs… Nombreux sont les domaines où l’Économie Sociale et Solidaire fait sens. Dès le bac+2, il est possible de se spécialiser et de suivre une formation initiale voire en apprentissage autour de cette thématique. Licences et masters sont ainsi proposés aux étudiants pour maîtriser cette facette de l’économie d’aujourd’hui. L’UCO, Université catholique de l’ouest d’Angers, peut se vanter d’en avoir saisi les enjeux en développant des filières adaptées au marché du travail pour diplômer des élèves qualifiés au social et au solidaire.

L’UCO d’Angers en parfaite adéquation avec les nouveaux enjeux économiques

L’Université catholique de l’ouest d’Angers permet ainsi à ses étudiants de se spécialiser grâce à une filière Économie Sociale et Solidaire dès le bac+2 puis de poursuivre avec un master des Métiers du développement territorial et économie sociale et solidaire. Le tout pouvant être mené en alternance, ce qui donne aux élèves la chance de s’insérer sur le marché du travail pendant leurs études et ainsi d’augmenter leur employabilité. Puisque le secteur est porteur et que les opportunités se multiplient, ces derniers se voient remettre les clés du succès entre leurs mains. Au programme, donc : une industrie dont les débouchés sont nombreux, une connaissance du métier qu’ils veulent exercer et un réseau enrichi par les interventions des professionnels en classe et par les expériences sur le terrain. Les cours sont rythmés par des interactions avec des acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire, la découverte de structures concernées et la pratique de conduite de projets. Un accompagnement poussé et soutenu par l’ESS afin de s’assurer de nouvelles recrues et des entrepreneurs conscients des enjeux business comme civiques du secteur.

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !