Que sont les crédits ECTS ?

Par Hippolyte Loechner, publié le 25 Février 2022
3 min

Ce système européen de transfert et d’accumulation de crédits a pour objectif de faciliter les mobilités en faisant reconnaitre les formations universitaires et les périodes d'études à l'étranger.

Créé dans le cadre du processus de Bologne, qui regroupe 48 pays dont 29 européens, le système européen de transfert et d’accumulation de crédits ECTS (European Credits Transfer System en anglais) a pour ambition de faciliter la reconnaissance des formations du supérieur d'un pays à l'autre. Tous les étudiants suivant des études dans l'un de ces pays peuvent accéder à ce système. Grâce à celui-ci, lors d'une période d'études à l'étranger, les crédits que vous avez validés sont pris en compte dans votre scolarité.

Lire aussi

Comment les crédits ECTS fonctionnent-ils ?

Les crédits ECTS s’appuient sur les semestres d’études durant lesquels vous avez des UE (unités d’enseignement) à valider. Chaque UE vous rapporte un certain nombre de crédits ECTS calculés en fonction de leur importance et du temps de travail que vous y consacrez. En France, un semestre d'études validé vous permet d'obtenir 30 crédits ECTS, ce qui correspond à 60 crédits pour une année d'études.

Attention, l’acquisition de ces crédits se fait selon un barème propre à chaque université et non en fonction des notes obtenues.

Ces crédits sont uniquement valables dans les établissements de l’enseignement supérieur reconnus par l’État. Que vous soyez en BTS, en DUT, à l’université, en école de commerce ou d’ingénieurs, vous pourrez valider chaque année des crédits ECTS.

Un BTS en deux ans équivaut donc à 120 crédits, une licence en trois ans, 180 crédits ECTS en six semestres, un master vaut 120 crédits et le doctorat est accessible après la validation de 300 crédits.

Lire aussi

Faciliter la réorientation

Les ECTS sont valables dans 48 pays, ce qui facilite la mobilité internationale et les échanges entre les écoles et les universités dans les pays membres de ce système. Grâce au cumul des crédits, vous pouvez valider votre diplôme dans une université en France en étant parti étudier à l’étranger pendant un semestre ou un an via un programme d'études, comme Erasmus.

Les crédits sont capitalisables, c’est-à-dire qu’une fois validés, ils le sont pour toujours. Ainsi, après avoir obtenu 120 crédits ECTS, vous pouvez faire une pause dans vos études et reprendre plusieurs années plus tard sans recommencer au point de départ.

Enfin, ils facilitent la réorientation. Les crédits ECTS sont transférables d’un parcours à l’autre. Grâce à des équivalences, il est donc possible de changer de filières. Par exemple, après une licence d’économie ou de gestion, vous pouvez envisager d’intégrer un master en école de commerce.

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !