1. Les cursus d'études franco-allemands champions de l'emploi
Décryptage

Les cursus d'études franco-allemands champions de l'emploi

Envoyer cet article à un ami
Le profil de l'étudiant avec un parcours franco-allemand est très demandé sur le marché du travail. // © Vasyl / Adobe Stock
Le profil de l'étudiant avec un parcours franco-allemand est très demandé sur le marché du travail. // © Vasyl / Adobe Stock

Journée franco-allemande. L’Université franco-allemande publie une enquête sur l’insertion de ses diplômés depuis l’an 2000. Pour les trois quarts des doubles diplômés depuis 20 ans, un parcours d’études franco-allemand a été très bénéfique pour leur entrée sur le marché du travail et l’obtention d’un emploi en rapport avec leur formation. Outre une excellent niveau dans leur discipline, les diplômés ont acquis des compétences linguistiques, interculturelles mariées à une expérience à l’étranger.

"Wohlen Sie Erfolg im Beruf haben ? -Sie müssen an der Deutsch-Französische Hochschule studieren !" Traduction pour les non germanistes : "Vous voulez réussir dans votre métier ? Vous devez étudier à l’Université franco-allemande !" Chaque 22 janvier depuis 1963 est célébrée l’amitié-franco-allemande. Le traité franco-allemand de l’Élysée entre Konrad Adenauer et Charles de Gaulle a été suivi en 2019 d’un nouveau traité de coopération d’Aix-la-Chapelle entre Angela Merkel et Emmanuel Macron pour approfondir encore davantage les relations entre nos deux pays.

L'Université franco-allemande (UFA) créée en 1997, n’est pas à proprement parler un établissement d’enseignement supérieur mais un réseau de 194 grandes écoles, universités et Fachhochschulen en France et en Allemagne qui rassemble actuellement 6.400 étudiants et 400 doctorants. Chaque année, 1.500 étudiants terminent leurs études et obtiennent un double diplôme. L'UFA propose des cursus de formation binationaux et trinationaux menant à des doubles diplômes dans des disciplines variées : mathématiques, informatique, sciences, sciences de l’ingénieur, sciences humaines et sociales, droit, formation des enseignants…

Profils franco-allemands très recherchés sur le marché du travail

Pour les 3.187 diplômés d’un cursus intégré qui ont répondu à l’enquête d’insertion, l’entrée dans la vie active a été extrêmement rapide : près de 70% ont mis moins de trois mois à trouver un premier emploi correspondant à leur formation. Plus d’un tiers (37%) d’entre eux avaient même déjà obtenu une promesse d’embauche avant même la fin de leurs études. Les plus rapides à trouver un emploi sont les diplômés en mathématiques et informatique.

Si les trois quarts des ingénieurs ont trouvé un emploi dans les trois mois suivant l’obtention de leur diplôme, les diplômés en sciences humaines et sociales sont tout de même 56% à avoir trouvé eux aussi en moins de trois mois un poste en adéquation avec leur formation. Assez logiquement, les diplômés de l’UFA ont commencé leur carrière en France (20,4%) ou en Allemagne (61,9%) mais aussi dans un autre pays européen (17,6%), le plus souvent germanophone ou francophone comme la Suisse, le Luxembourg, la Belgique ou l’Autriche. Mais l’Angleterre ou l’Irlande constituent aussi des pays fréquemment choisis pour débuter leur vie active.

Lire aussi : Stage, emploi, alternance : comment les universités vous aident à les trouver

Des compétences qui facilitent l’employabilité

Cette rapide capacité à s’insérer sur le marché international du travail doit bien sûr en partie à la qualité du cursus de formation de la discipline étudiée mais aussi aux compétences linguistiques et interculturelles acquises. Plus de neuf diplômés sur dix reconnaissent que leur parcours d’études franco-allemand leur a bien sûr permis de développer leurs compétences linguistiques et interculturelles (à 96%) ; mais aussi de développer leurs facultés d’adaptation (93%), leur autonomie et leur sens des responsabilités (91%) et leur flexibilité et mobilité.

Ils sont encore plus des deux tiers à souligner que leurs études binationales les ont aidé à développer leur résistance au stress (74%) ou encore leur esprit d'équipe (69%), deux qualités particulièrement appréciées dans le monde du travail. Pas étonnant si avec un tel niveau de satisfaction quant à leurs études que plus de 93% des diplômés soient prêts à recommander "sans hésiter" le cursus intégré franco-allemand à de futurs étudiants !