1. Le programme vacances travail conquiert le Brésil
En bref

Le programme vacances travail conquiert le Brésil

Envoyer cet article à un ami
Pour obtenir le PVT pour le Brésil, vous devrez prouver votre motivation. // © PlainPicture
Pour obtenir le PVT pour le Brésil, vous devrez prouver votre motivation. // © PlainPicture

Envie de perfectionner vos pas de samba, d’arpenter des plages mythiques ou de goûter plus largement à la culture auriverde, tout en occupant un ou plusieurs emplois pour financer votre voyage ? Le programme vacances travail (PVT), proposé aux 18-30 ans, inclut désormais le Brésil dans ses 13 destinations possibles. Vous pouvez faire une demande de visa depuis le 1er mars 2018. Lancez-vous !

Mieux vaut tard que jamais ! Voilà plus de quatre ans que les candidats au départ attendaient. L'accord entre la France et le Brésil a été signé en décembre 2013 mais l'entrée en vigueur ne débute qu'en ce mois de mars 2018.

Le principe du programme vacances travail, appelé aussi permis vacances travail ou visa ? Permettre à des jeunes de 18 à 30 ans de voyager jusqu'à un an dans un pays tout en y effectuant des jobs afin de financer ses besoins sur place. Le PVT vous permet aujourd'hui de partir dans 13 pays : Australie, Argentine, Canada, Chili, Colombie, Japon ou encore Russie. Et désormais, enfin, le Brésil.

Prouvez votre motivation

Les conditions pour participer au PVT Brésil diffèrent peu de celles des autres pays : vous devez avoir entre 18 et 30 ans et être titulaire d'un passeport en cours de validité. Vous devrez préciser dans votre lettre de motivation que le but de votre voyage est essentiellement touristique, même si vous pourrez sur place rechercher un job pour financer votre séjour.

Lire aussi : Visas "vacances-travail", volontariat, cours de langues… partir à l'étranger autrement

Il vous sera demandé d'avoir un billet d'avion retour ou les moyens de l'acheter. Vous devrez également fournir un extrait de casier judiciaire, un certificat médical prouvant que vous êtes en bonne santé, ou encore un certificat d'assurance santé couvrant l'ensemble des frais de votre éventuel rapatriement. Votre demande de visa devra être effectuée auprès du Consulat général du Brésil à Paris.

Faites des économies

De façon assez classique il sera nécessaire que vous disposiez d'une réserve financière pour subvenir à vos besoins : vous devrez fournir un extrait bancaire récent ou une attestation de votre banque pour justifier que vous avez en compte des ressources suffisantes. Le montant minimum exigé n'est pas encore connu mais le site PVTistes.net rappelle que pour l'Uruguay, le Chili, l'Argentine ou le Mexique – pays pour lesquels la France a signé un accord de PVT – la somme demandée est de 2.500 €. Et pour les jeunes Brésiliens venant en France en PVT, l'ambassade de France à Brasilia demande l'équivalent de cette somme.

Outre le montant minimum de ressources, une autre inconnue demeure : l'existence ou non d'un quota annuel de participants au PVT. Inexistant dans certains pays, il est imposé dans d'autres comme le Canada. Mais que ça n'entame pas votre motivation à aller visiter (beaucoup) et travailler (un peu) au pays de Neymar !