1. Sophie, guide touristique à la demande : "J'améliore mon anglais"
Témoignage

Sophie, guide touristique à la demande : "J'améliore mon anglais"

Envoyer cet article à un ami
Comme Sophie, si vous voulez gagner un peu d'argent pendant vos études et améliorer vos langues, lancez-vous comme guide touristique. // © Gemma Ferrando/ Westend61/ Plainpicture
Comme Sophie, si vous voulez gagner un peu d'argent pendant vos études et améliorer vos langues, lancez-vous comme guide touristique. // © Gemma Ferrando/ Westend61/ Plainpicture

Pour augmenter son budget loisirs, Sophie, étudiante en philosophie, est guide touristique amateur. Une façon aussi pour elle d'améliorer ses langues.

Parfaire votre anglais ou votre espagnol tout en sillonnant les rues de la ville où vous étudiez, le tout pour quelques sous… ça vous tente ? De plus en plus d’entreprises vous permettent aujourd’hui d’offrir vos services de guide amateur pour faire découvrir à des groupes de touristes les merveilles de votre ville ou les endroits de nature les plus beaux de votre région… Se présentant comme fournisseurs de tours organisés ou comme plates-formes en ligne où l’on peut s’inscrire directement (Good-spot.com, Airbnb, etc.), ces entreprises s’appuient sur des guides freelance, ayant souvent le statut de micro-entrepreneur.

Lire aussi : 14 jobs compatibles avec vos études

Un statut de micro-entrepreneur

"Je donne mes dispos pour le mois, et on me fixe un agenda chaque semaine", explique Sophie, 21 ans, étudiante en philosophie à Paris et guide depuis six mois pour une entreprise de ce type. Dans son cas, elle est rémunérée par les pourboires des touristes, à raison de une à six visites par semaine. "À chaque visite, je verse une commission, qui est dégressive en fonction du nombre de participants, et je garde le reste. Je gagne en moyenne entre 25 et 30 € par visite. De quoi payer mes loisirs." Une somme en fait moins importante, une fois retirés les charges et impôts liés au régime de la micro-entreprise. "Vu sa grande flexibilité, ce job est vraiment adapté, souligne Sophie. J’ai appris plein de choses et j’améliore mon anglais."

Lire aussi : Toutes nos offres de jobs étudiants

Depuis quelques semaines, l’entreprise a proposé à Sophie de faire des visites "privées", une formule sur mesure pour les touristes, payée une somme fixe, sans commission. "C’est encore plus rémunérateur si on ajoute les pourboires, mais il y en a de moins en moins par visite !", indique la jeune femme. À savoir, certaines plates-formes vous permettent de fixer votre prix par personne et par visite, mais prennent malgré tout une commission.

Les plus
La flexibilité de votre emploi du temps, la pratique d’une langue étrangère et les rencontres.

Les moins
Une rémunération très aléatoire (pourboires, commissions), des contraintes liées au statut de micro-entrepreneur (papiers administratifs, charges, faible protection sociale…).