1. Aides étudiantes : à quoi avez-vous droit dans les Pays de la Loire ?
Boîte à outils

Aides étudiantes : à quoi avez-vous droit dans les Pays de la Loire ?

Envoyer cet article à un ami
Les Pays-de-la-Loire ont mis en place une aide pour la mobilité internationale baptisée Envoleo. // © Virginie Bertereau
Les Pays-de-la-Loire ont mis en place une aide pour la mobilité internationale baptisée Envoleo. // © Virginie Bertereau

Chaque région propose une série de coups de pouce financiers dans divers domaines : logement, sport, international… Découvrez les avantages auxquels vous pouvez prétendre dans les Pays de la Loire.

Dans la Région Pays de la Loire, les jeunes, lycéens, étudiants ou apprentis, ont accès à une diversité d’aides financières pour les soutenir pendant leur parcours de formation. En 2017–2018, le Pack 15–30 qui réunissait la plupart d’entre elles, a été éclaté en différents pass.

Pour le logement

La Région permet aux jeunes de moins de 30 ans, qui ne peuvent pas avoir de garant et qui ne sont pas éligibles aux dispositifs solidaires existants (CLÉ – caution locative étudiante –, Loca-Pass, Visale…), de bénéficier d’une garantie de paiement des loyers. Elle se porte ainsi caution pour vous. Le loyer mensuel ne doit cependant pas dépasser 500 €.

Lire aussi : Logement, la garantie Visale, comment ça marche ?

Pour faire du sport

Avec le Pass pratique sportive, la Région participe à hauteur de 16 € sur l’achat de votre licence sportive. Ce dispositif est accessible à tous les jeunes en lycée (BTS, 4e et 3e technologiques, préapprentissage et classe préparatoires inclus), en CFA (centre de formation d’apprentis), en MFR (maison familiale rurale), en IME (institut médico-éducatif), ou âgés de 15 à 19 ans révolus et non scolarisés dans l’un des établissements précités.

Pour partir à l’étranger

Les étudiants des Pays de la Loire, âgés de moins de 28 ans, ont également accès au programme Envoléo. Cette aide pour une mobilité à l’international est fixée à 500 ou 1.000 €.

Une majoration, qui double ce forfait de base, peut être versée aux étudiants boursiers d’État sur critères sociaux des échelons 4, 5, 6 et 7, à condition qu'ils ne perçoivent pas déjà un complément spécifique à la mobilité internationale servie par le CROUS (centre régional des œuvres universitaires et scolaires) ou le ministère de tutelle. Les jeunes titulaires d'une carte d'invalidité perçoivent également une bonification de 1.000 € supplémentaires.

Pour les bacheliers mention très bien

Les lycéens de la Région, qui ont obtenu leur bac avec mention "très bien", peuvent recevoir une bourse au mérite d’un montant de 200 € ou de 400 € (s’ils sont bénéficiaires d’une bourse de l'enseignement supérieur). Elle est cumulable avec l’aide au mérite de l’État, au niveau national.

Lire aussi : Bourse du CROUS, aide au mérite… les coups de pouce de l’Éducation nationale

Pour les apprentis

Le pass apprenti délivre plusieurs aides pour les étudiants en apprentissage.

• L’aide à la restauration est d’un montant de 1,50 € par repas (midi ou soir), pris au restaurant du CFA ou dans un espace de restauration collective partenaire du centre.

• L’apprenti dispose aussi d’un forfait transport-hébergement correspondant à une aide financière calculée sur la moyenne des trajets domicile-CFA et domicile-entreprise.

Les étudiants apprentis peuvent aussi prétendre à une aide de 400 € pour passer leur permis de conduire, sous certaines conditions (ressources, âge, engagement dans l’établissement…).

À noter également : les lycéens en formation professionnelle peuvent avoir accès à une aide forfaitaire de 130 €, avec le Pass lycéen pro.

Pour les étudiants des formations sanitaires et sociales

Comme toutes les régions, les Pays de la Loire sont chargés de délivrer les bourses sur critères sociaux aux étudiants des formations sanitaires et sociales (infirmier, aide-soignant…). Cette démarche est donc à faire en dehors du CROUS, généralement pendant la période de janvier à février.