1. Harcèlement scolaire : les nouvelles mesures de la rentrée 2019
En bref

Harcèlement scolaire : les nouvelles mesures de la rentrée 2019

Envoyer cet article à un ami
Près d’un enfant sur dix est victime de harcèlement pendant sa scolarité.
Près d’un enfant sur dix est victime de harcèlement pendant sa scolarité.

La cinquième édition de la journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire a lieu le jeudi 7 novembre. L'occasion de revenir sur les nouvelles mesures mises en place depuis la rentrée 2019.

Près d’un enfant sur dix est victime de harcèlement pendant sa scolarité, selon le ministère de l'Éducation nationale. Une statistique en baisse, mais qui reste élevée. Dans certains cas, le harcèlement scolaire peut avoir des conséquences dramatiques.

À l’occasion de la sixième édition du prix "Non au harcèlement" qui s'est tenue lundi 3 juin 2019, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé dix nouvelles mesures pour lutter contre le harcèlement scolaire. Brigitte Macron, ancienne professeure très engagée dans la lutte contre le harcèlement, était présente à ses côtés.

Lire aussi : Harcèlement scolaire : 6 conseils pour s'en sortir

Le droit d'étudier sans être harcelé(e)

Première mesure d'importance : inscrire le droit des élèves à suivre une scolarité sans harcèlement dans le projet de loi "pour une école de la confiance". Cela est effectif depuis la promulgation de la loi, le 28 juillet 2019. Un programme de formation pour les élèves, les parents et les professeurs a également été mis en place dans les établissements.

L’État compte aussi s’appuyer sur un comité d’experts national contre le harcèlement. Quelque 310 référents harcèlement sont ainsi mobilisés dans les académies. Les horaires de la plate-forme "Net écoute", dédiée au cyber-harcèlement, ont de plus été étendus. Celle-ci est désormais ouverte de 9h à 20h en semaine, ainsi que le samedi, de 9h à 18h.

Les principales mesures pour lutter contre le harcèlement à l'école. Crédit : Ministère de l'Education nationale et de la Jeunesse.
Les principales mesures pour lutter contre le harcèlement à l'école. Crédit : Ministère de l'Education nationale et de la Jeunesse.

Des élèves ambassadeurs dans les classes

Depuis la rentrée, la formation d'élèves ambassadeurs a été facilitée dans les établissements, grâce à la livraison d'un programme clé en main. En 2018–2019, 6.280 collégiens et 3.419 lycéens ont été formés pour sensibiliser les élèves au harcèlement en milieu scolaire.

Le sujet mobilise fortement dans les établissements. De la phase de lancement, en septembre 2018, à la cérémonie de remise de prix, le 3 juin 2019, les écoles, collèges et lycées se sont montrés très actifs sur la question en participant nombreux au concours "Non au harcèlement". Le ministre a salué cette mobilisation en rappelant que "Le respect d’autrui est un principe sur lequel nous ne transigerons jamais."

Lire aussi: Harcèlement scolaire : victime ou témoin, à qui en parler ?

Au total, ce sont 1.338 projets, 670 affiches et autant de vidéos, qui serviront de supports de communication au sein des établissements, qui ont été présentés. Plus de 40.000 élèves et 2.000 personnels étaient cette année engagés dans cette lutte. Un record de participation pour cette sixième édition. Découvrez les lauréats.