1. Classement des lycées 2019 : pouvez-vous choisir votre établissement ?
Décryptage

Classement des lycées 2019 : pouvez-vous choisir votre établissement ?

Envoyer cet article à un ami
Les lycéens les plus sélectifs ne conviennent pas à tous les profils d'élèves // © plainpicture/visual2020vision
Les lycéens les plus sélectifs ne conviennent pas à tous les profils d'élèves // © plainpicture/visual2020vision

Alors que le classement des lycées 2019 vient d'être publié, vous vous demandez peut-être s’il est possible de choisir votre futur établissement et selon quels critères. L’Etudiant vous répond.

En cette année de réforme du lycée et d’apparition des spécialités en première générale, vous ne savez peut-être pas quel établissement intégrer pour obtenir votre bac et ainsi parvenir aux études supérieures que vous visez. Nos explications

En principe, vous êtes affecté dans le lycée le plus proche de chez vous, où une place vous est garantie. Mais vous pouvez demander d’intégrer un autre établissement.

À la fin de la troisième, vous formulez des vœux sur le site Affelnet. En fonction de votre situation, vous êtes prioritaire ou non pour chaque lycée demandé. Plusieurs critères sont pris en compte selon votre académie : bourse sociale ou au mérite, résultats scolaires, proximité géographique… Ce dernier critère reste, dans la grande majorité des cas, le plus important dans la procédure d’affectation.

Vous pouvez décider de mettre dans votre liste un ou plusieurs établissements plus éloignés de votre domicile répondant à vos attentes. Mais attention : le fait de vouloir suivre un enseignement spécifique uniquement présent dans le lycée demandé ne sera pas pris en compte dans la procédure. Votre marge de manœuvre est réduite, d’autant plus que chaque lycée a des capacités d’accueil limitées.

Lire aussi : Réforme du lycée : quelles spécialités proposera votre établissement ?

Si vous n’êtes pas satisfait de votre affectation finale, vous pouvez faire une demande de dérogation. Toutefois, seulement un nombre limité de cas seront étudiés : élève en situation de handicap ou ayant besoin d’une prise en charge médicale à proximité de son établissement, rapprochement de fratrie… Et là encore, les dérogations seront accordées dans la limite des places disponibles.

Si vous souhaitez changer d’établissement à la fin de la seconde pour rejoindre un lycée proposant un parcours plus adapté ou les spécialités que vous voulez suivre, aucune garantie n’est à ce jour donnée. "Jusqu’à présent, un élève qui voulait intégrer une classe littéraire, alors que son établissement n’en disposait pas, était prioritaire dans sa demande. Mais aujourd’hui, nous n’avons pas de réponse claire quant aux demandes de spécialités très spécifiques", souligne Florence Delannoy, secrétaire générale adjointe du syndicat des chefs d'établissement, le SNPDEN (Syndicat national des personnels d'établissement de l'Éducation nationale).

En fonction de son taux de réussite

Si vous voulez néanmoins tenter votre chance pour entrer dans un autre établissement, vous pouvez choisir de la manière suivante.

Si vous souhaitez intégrer un établissement qui vous aidera à être performant au bac, consultez les indicateurs de chaque lycée. Mais sachez que ces données ne reflètent qu’une partie de la réalité. "Les parents ont tendance à se focaliser sur le taux de réussite au baccalauréat ou le taux de mention. Or, des taux élevés vont de pair, dans certains établissements, avec une exigence très importante qui n’est pas forcément adaptée à tous les élèves. Il y a des enfants qui ne peuvent pas supporter une trop grande pression. Aussi, parfois le choix d’un établissement sélectif est loin d’être le meilleur", prévient Samuel Cywie, porte-parole de la PEEP (fédération de Parents d’élèves de l’enseignement public).

Lire aussi : Le classement des lycées 2019

Donc, ne vous fiez pas seulement à ces fameux taux de réussite. Regardez par exemple l’indicateur de valeur ajoutée des établissements qui sert à calculer ce que le lycée a apporté aux élèves compte tenu de leur niveau initial, ou encore des taux de passage entre la seconde, première et terminale. "Essayez de vous renseigner auprès des parents de chaque établissement pour savoir si les caractéristiques du lycée correspondent au profil de l’élève", conseille Samuel Cywie.

Selon les spécialités proposées

Peut-être avez-vous déjà une idée précise des spécialités de première et terminale que vous voulez choisir. Si votre établissement ne propose pas celles que vous souhaitez, vous pouvez essayer d’intégrer un autre lycée. Mais réfléchissez bien aux avantages et inconvénients d’une telle décision. "La grande majorité des établissements offrent au moins sept spécialités et il est donc toujours possible d’en choisir une proche de celle initialement souhaitée. Si vous désirez intégrer une école d’informatique et que vous n’avez pas dans votre établissement la spécialité "informatique et sciences du numérique", vous pouvez toujours prendre mathématiques et physique-chimie. Il n’y a pas un seul chemin pour y arriver", affirme Florence Delannoy, du SNPDEN.

Lire aussi : Réforme du lycée : quelles spécialités pour quelles études ?

Attention, certains parcours très spécifiques nécessitent le choix de spécialités précises : par exemple, des écoles d’ingénieurs exigeront de la part de leurs élèves d’avoir suivi les cours de mathématiques et de physique-chimie.

En fonction de la proximité géographique

Faire plus d’une heure de transport pour rejoindre un lycée uniquement parce qu’il propose des spécialités intéressantes ou qu’il affiche un taux de réussite séduisant n’est pas forcément toujours une très bonne idée. "Nos adolescents ont besoin de sommeil, c’est d’ailleurs la première condition de la réussite. Ne leur infligez pas deux heures de trajet tous les matins !, avertit Florence Delannoy. Par ailleurs, en choisissant un environnement rassurant, en permettant aux élèves de rester avec leurs amis durant ce moment délicat que peut être l’entrée en seconde, vous participez, là encore, à leur réussite", assure-t-elle. À présent, vous avez toutes les cartes en main !