Ce qu'il faut maîtriser pour réussir sa rentrée en prépa littéraire

Par Amélie Petitdemange, publié le 07 May 2020
4 min

Lycéen en terminale, vous vous dirigez vers une CPGE littéraire ? Cette formation requiert un bon niveau dans de nombreuses matières et une solide culture générale.

La première année de prépa littéraire est multidisciplinaire, vous devrez donc avoir un niveau homogène dans toutes les matières. L’avantage, c’est qu’il n’y a pas de révisions particulières à prévoir avant d’y entrer. "Il n’y a pas de chapitres de cours ou de notions à réviser. L’hypokhâgne est tellement généraliste qu’on reprend tout à la base", explique Stéphane Coviaux, président de l’Association des professeurs de premières et de lettres supérieures (APPLS).

Lire aussi

Préparez-vous à deux années intenses

En hypokhâgne, vous aurez des cours de français, philosophie, histoire, géographie, langues étrangères, langues et cultures de l’Antiquité et parfois une spécialité artistique (cinéma, musique, théâtre…). Certaines spécialités de terminale vous seront donc particulièrement utiles, en particulier l’histoire-géographie, les langues, les humanités, la littérature et la philosophie.

Cela dit, toutes ces matières littéraires seront reprises, souligne Stéphane Coviaux : "En histoire par exemple, chaque enseignant de première année définit ses programmes, et il n’y a pas forcément de continuité avec la terminale". Selon lui, le plus important avant d’entrer en prépa… c’est de se reposer. Vous vous engagez en effet dans deux années riches en enseignements, avec un rythme soutenu.

Le professeur fait cependant une exception pour les élèves qui se dirigent vers la filière B/L (lettres et sciences sociales). Dans ce cas, assurez-vous que vous maîtrisez bien le programme de mathématiques.

Lire aussi

Musclez votre culture G

Par ailleurs, n’hésitez pas à muscler votre culture générale pendant l’été. "Demandez conseil aux enseignants de terminale pour acquérir des ouvrages à lire cet été. Les classiques de la littérature française que vous n’avez pas encore lus, par exemple. Vous verrez aussi que les lycées qui vous accueilleront vous donneront des bibliographies d’été. Elles sont très conséquentes, il faut s’en inspirer", rassure le président de l’APPLS.

Dans la même veine, fréquentez des expositions ou des concerts virtuels pour nourrir votre culture, même en temps de confinement. Vous pouvez aussi regarder des films et les informations en langue étrangères.

Dernier conseil, réfléchissez où la prépa peut vous mener. Regardez les concours que vous passerez dans deux ans, répertoriés sur le site de l’APPLS. Il ne s’agit pas d’arriver déjà avec une vocation, mais avec un projet à mûrir avec vos professeurs.

Lire aussi