Écoles, collèges et lycées ferment pour trois semaines à partir du mardi 6 avril 2021

Par Agnès Millet, publié le 31 Mars 2021
3 min

Les écoles, les collèges et les lycées fermeront à partir de ce mardi 6 avril et ce, pour trois semaines, annonce Emmanuel Macron, président de la République, lors de son allocution télévisée du 31 mars 2021. Les étudiants pourront continuer à se rendre dans leur établissement, une fois par semaine. Et les mesures de restriction appliquées dans 19 départements sont généralisées à tout le territoire.

"L’éducation de nos enfants n'est pas négociable. L'école n'est pas négociable. C'est pourquoi nous devons prendre nos responsabilités. Oui, il faut freiner le virus. C’est pourquoi nous allons fermer, pendant trois semaines, les crèches, les écoles, les collèges et les lycées", annonce Emmanuel Macron, président de la République, lors de son allocution télévisée du 31 mars 2021.

Il fait le point sur la situation sanitaire, alors que l'épidémie de Covid-19 connaît une troisième vague et une accélération des contaminations, en raison des nouveaux variants.

Lire aussi

Un calendrier adapté

Pour "préserver l’éducation et l'apprentissage (…), le calendrier est donc adapté pour ne pas laisser les enfants seuls". Ce calendrier varie selon les élèves :

  • 5 avril : une semaine de cours à la maison pour les écoles, collèges et lycées.
  • 12 avril : deux semaines de vacances simultanées pour les trois zones. Elles sont donc avancées pour les zones B et C.
  • 26 avril : retour en classe pour les maternelles et les écoles primaires. Cours à la maison pour les collèges et lycées.
  • 3 mai : retour en classe pour les collèges et les lycées, avec des jauges adaptées.

"C’est la solution la plus adaptée pour freiner le virus en préservant l’éducation", indique le président de la République, qui justifie son choix de n'avoir pas fermé les établissements plus tôt. "Nous avons gagné des semaines d’apprentissage pour nos enfants". Le 18 mars, seuls les lycées avaient été soumis à des mesures plus restrictives, en basculant en demi-jauge.

Plus généralement, le chef de l’État se félicite que la France ait été parmi les pays ayant le "moins fermé ses écoles", avec 42 semaines d'ouverture. En effet, "une fermeture prolongée renforce les inégalités" alors que le virus ne circule "pas plus" dans les écoles qu’ailleurs. Il salue et remercie, par ailleurs, le travail des enseignants et des personnels. Et indique, sans donner plus de précisions, qu'une "stratégie spécifique" de vaccination est prévue pour les enseignants.

Lire aussi

Pas de nouvelles mesures dans l'enseignement supérieur

"Les étudiants pourront, pour ceux qui le souhaitent, continuer, durant toute cette période, à se rendre à l’université pour une journée de cours par semaine", précise Emmanuel Macron.

Il n'y a donc pas de changements prévus dans l'enseignement supérieur. Depuis le mois de janvier 2021, les étudiants des universités et des écoles sont autorisés à revenir un jour par semaine, en présentiel.

Le confinement généralisé à l'ensemble du territoire

Plus généralement, puisqu'"aucune région métropolitaine n'est épargnée" par l'épidémie, le chef de l’État annonce que les mesures de freinage en vigueur dans 19 départements sont étendues à tout le territoire, à compter du samedi 3 avril et pour quatre semaines :

  • Couvre-feu à 19h maintenu partout,
  • télétravail systématique,
  • commerces non-essentiels fermés,
  • Pas de déplacements inter-régionaux après les 5 avril, sauf motif impérieux.
  • Pas de déplacements au-delà de 10 km, sauf motif impérieux.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road