1. Salons de l’orientation : mode d’emploi
Boîte à outils

Salons de l’orientation : mode d’emploi

Envoyer cet article à un ami
Adressez-vous directement aux étudiants pour en savoir plus sur les formations. // © Pauline Bluteau
Adressez-vous directement aux étudiants pour en savoir plus sur les formations. // © Pauline Bluteau

Quel salon choisir ? Combien de temps faut-il rester ? Quelles questions poser ? Quels stands faut-il privilégier ? Vous l’aurez compris, se rendre sur un salon de l’orientation demande un peu de préparation. L’Etudiant vous donne dix conseils pour être le plus efficace possible.

C’est un peu le passage obligé au lycée : se rendre sur un salon dédié à l’orientation. L’occasion d’en savoir plus sur les formations et les établissements, de rencontrer des étudiants et enseignants et surtout de s’interroger sur son orientation. Que vous ayez un objectif bien précis en tête ou non, voici quelques astuces pour réussir votre visite sur un salon.

1-Bien choisir son salon

Il existe tout un tas de salons, la plupart organisés entre septembre et mars. Mais lequel choisir ? "On a, d’un côté, les salons généralistes qui permettent d’avoir une idée globale des formations postbac et, de l'autre, les salons par secteurs ou formations (grandes écoles, santé, art, numérique…), forcément plus ciblés", explique Valérie Deflandre, conseillère au centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ). Commencez par un salon généraliste, dès la première si vous pouvez, puis des salons spécialisés en terminale, pour affiner vos choix.

Rendez-vous sur les salons de l'Etudiant pour rencontrer les établissements

2-Ne pas négliger le calendrier

Commencez le plus tôt possible à vous rendre sur un salon, dès octobre ou novembre. Cela vous laissera plus de temps pour vous décider. Faites attention aux dates. Si vous avez le choix, privilégiez les portes ouvertes d’un établissement à un salon.

3-S’informer en amont sur la liste des participants

Là encore, cela parait assez basique, mais c’est pourtant indispensable. Avant de vous déplacer, repérez la liste des participants au salon. "Cela vous évitera d’errer dans les couloirs !" Faites-vous un itinéraire précis, histoire de ne pas rater un stand, une conférence ou un atelier auquel vous souhaitiez participer.

Lire aussi : Un salon des grandes écoles, pour quoi faire ?

4-Préparer ses questions

"L’objectif est de poser toujours les mêmes questions à vos interlocuteurs, faites-vous une fiche pour ne rien oublier", insiste la conseillère. Il sera ensuite plus facile de comparer les réponses des établissements ou des formations. Quel diplôme est délivré (reconnu ou non par l’Etat), quelle est la durée de la formation, quels sont les débouchés, qui sont les intervenants, y a-t-il des périodes de stage ou de l’alternance ? Bien sûr, n’oubliez pas de noter les réponses.

5-Demander conseils aux étudiants

Qui dit salon, dit présence de directeurs d’établissements, professeurs et responsables de formations, mais pas seulement. Les étudiants sont également au rendez-vous. C’est vers eux que vous devez vous diriger dans un premier temps. Ils vous donneront une idée plus précise de leurs motivations, leurs méthodes de travail, leurs difficultés… Autant d’éléments qui pourront aussi vous aider à faire votre choix. "Aux profs, on pose plutôt des questions techniques sur le coût des études, la sélection, les compétences attendues, le réseau de l’école…"

Lire aussi : Les étudiants en première ligne au salon des grandes écoles

6-Faire la part des choses

Faites un travail de préparation en amont pour ne pas vous laisser submerger par les informations que l’on va vous donner le jour J. Et n'hésitez pas à rencontrer des organismes d'orientation ou des institutions publiques eux aussi très souvent présents sur les salons (centre d'information et d'orientation, CIDJ, rectorats, service commun universitaire d'information et d'orientation…).

7-Prendre son temps

Lorsque vous vous déplacez sur un salon, évitez de vous dépêcher. Avec le monde et l’effervescence, vous allez forcément y passer plus de 30 minutes, prenez votre temps. "L’idéal est d’y consacrer une demi-journée minimum." À ce rythme-là, n'oubliez pas vos baskets !

8-Seul ou accompagné, à vous de décider

Seul, avec vos parents ou vos amis, c’est à vous de voir ce qui vous convient le mieux. "Si c’est pour faire la tête, ce n’est pas la peine d’y aller. Surtout que certaines formations sélectionnent leurs candidats sur un entretien, cela peut donner une mauvaise image…"

9-Faire le point post-salon

Etudiants et enseignants ont répondu à toutes vos questions, l’heure est au bilan. "Reprenez votre grille et comparez les réponses selon les critères qui vous paraissent les plus importants." Filtrez d’abord par formations puis par établissements.

Lire aussi : "Ce que j'ai appris dans les conférences de l'Etudiant"

10-Ne pas se contenter des salons uniquement

Vous n’êtes pas plus avancé ? Pas d’inquiétude. Discutez-en avec vos proches et vos enseignants, ils vous ouvriront peut-être à d’autres perspectives. Rendez-vous aux journées portes ouvertes et essayez de comprendre ce qui vous plait ou non. "N’oubliez pas : sur un salon, on s’informe, on ne prend pas de décision", conclut la conseillère.