Juriste d’entreprise

Droit
Niveau d'études nécessaire
bac+5
Salaire moyen
environ 2 500 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Droit
Niveau d’études minimal Bac+5
Bac conseillé Général
Alternance Oui
Sélectivité des études Forte
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant brut mensuel Environ 2 500 €

Un contrat de travail à signer ? Un plan de restructuration à mettre en place ? Une loi sur les retraites à appliquer ? Dans l’écheveau du droit, les dirigeants d’entreprise ont de quoi se perdre. Heureusement, pour les guider, ils peuvent compter sur les juristes d’entreprise, “conseils juridiques” à l’importance de plus en plus grande au sein des sociétés.

Spécialiste du droit, le juriste d’entreprise est avant tout le garant des intérêts de sa société. Il s’assure que son employeur reste en conformité avec la loi en veillant, par exemple, au respect des normes de fabrication des produits et des réglementations. Il accompagne également les projets de développement de l’entreprise, jouant sur la législation sans jamais l’enfreindre, pour tirer le meilleur bénéfice des différentes activités mises en place. Parallèlement, il gère les contentieux et participe aux négociations commerciales. Il se charge ensuite de la rédaction et de l’exécution des contrats.

Le juriste peut être généraliste (dans les plus petites entreprises) ou spécialiste (environnement, propriété intellectuelle…).

Ses compétences

Analyser, conseiller, défendre.

Sa formation

Un bac+5 au minimum, de préférence en droit des affaires, avec une parfaite maîtrise de l’anglais. L’Université Panthéon-Assas propose un MBA (Master of Business Administration) Droit des affaires et management-gestion, en apprentissage et en partenariat avec l’AFJE (Association Française des Juristes d’Entreprise) et 30 entreprises, institutions et cabinets. Le DJCE (Diplôme de Juriste Conseil d’Entreprise), délivré par 11 universités (1 500 candidatures sur l’ensemble des sites pour 300 admis), est également très prisé par les recruteurs.

 

Autres témoignages