Fiche métier : Commissaire aux Comptes

Fiche métier commissaire aux comptes
Le commissaire aux comptes vérifie et contrôle la conformité des comptes des entreprises © Adobe Stock

Le commissaire aux comptes est un professionnel assermenté par le Haut Conseil du commissariat aux Comptes. Il vérifie et contrôle la conformité des comptes de certaines entreprises aux normes comptables françaises et européennes. Sa mission ? Rendre compte aux dirigeants et aux actionnaires de la santé budgétaire de la société auditée.


On l'appelle aussi

Commissaire aux comptes ; Auditeur légal / Auditrice légale


Quel est le rôle d’un commissaire aux comptes ?

La loi oblige les sociétés anonymes et celles dont le chiffre d’affaires ou les effectifs dépassent un certain seuil à nommer un commissaire aux comptes (CAC). Observateur indépendant, il a pour mission de vérifier que les comptes reflètent bien les opérations effectuées durant l’année et qu’ils obéissent aux règles comptables.

Il contrôle aussi la sincérité des informations adressées aux actionnaires ou à la presse.

Sous peine de sanctions civiles, voire pénales, il doit révéler au conseil d’administration et aux actionnaires les éventuelles irrégularités (détournement de fonds, fausses factures) et, le cas échéant, alerter le procureur de la République.


Quelles sont les missions principales* d’un commissaire aux comptes ?

Les missions principales d’un commissaire aux comptes peuvent se résumer ainsi :

  • Prendre connaissance des procédures de contrôle interne de l'entreprise pertinentes pour les besoins de l'audit.

  • Définir le plan de mission de l'audit.

  • Réaliser un audit financier.

  • Définir des procédures de contrôle comptable.

  • Contrôler les opérations comptables et financières de structures selon les obligations légales.

  • Contribuer à la prévention et à la maîtrise des risques financiers de structures et à la recherche des irrégularités éventuelles.

  • Apporter un appui technique en gestion comptable et financière à des entreprises en difficulté.

  • Valider les comptes.

  • Présenter le rapport final à l'assemblée générale de chaque entreprise auditée, etc.

* Source : « Code ROME M1202 - Audit et contrôle comptables et financiers »


Quelles sont les qualités pour devenir commissaire aux comptes ?

Un esprit rigoureux et le sens du devoir sont des qualités indispensables à tout commissaire aux comptes. Il suit une déontologie stricte pour garantir la conformité des comptes.

La discrétion est de mise également pour ce professionnel qui est tenu par le secret professionnel.

Quelle différence entre un commissaire aux comptes et un expert-comptable ?

L'expert-comptable assure la tenue des comptes d'une entreprise. Il est responsable du bilan comptable et des déclarations fiscales.

Indépendant, le commissaire aux comptes est un auditeur légal qui contrôle et intervient sur la prévention des risques financiers au sein d’une entreprise qui le missionne pour cela.


Où peut-on exercer le métier de commissaire aux comptes ?

Cet expert en comptabilité exerce en profession libérale, en cabinet, en nom propre ou sous forme de société. En 2021, 44% d’entre eux exercent seuls ou au sein d’une structure d’une personne.


Quel est le salaire d’un commissaire aux comptes ?

Un commissaire aux comptes est rémunéré en honoraires par la société dont il vérifie les comptes. Ses honoraires sont réglementés par décret et par le code de déontologie de la profession. Le taux horaire moyen pratiqué par la profession oscille entre 100 à 200 € hors taxes par heure.

Un commissaire aux comptes débute avec une rémunération autour de 2 500 € par mois et peut atteindre 4 000 € mensuels au bout de plusieurs années d’exercice.


Quel est le taux de féminisation** du métier de commissaire aux comptes ?

Sur les près de 12.000 commissaires aux comptes en France, 22% sont des femmes.

 

** Source : https://www.cncc.fr/chiffres-cles.html


Études conseillées pour le métier de commissaire aux comptes

Pour pouvoir déposer une demande d’affiliation auprès du Haut Conseil du commissariat aux comptes, il faut être titulaire du CAFCAC, le certificat d’aptitude aux fonctions de commissaire aux comptes. Pour vous inscrire au certificat, délivré après trois ans de stage professionnel auprès d’un commissaire aux comptes et un examen, vous devez justifier de l’un des diplômes suivants :

  • DSCG, ou diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (bac+5). • Un master (bac+5) validant au moins quatre des sept épreuves obligatoires du DSCG.

  • Un master (quelle que soit la spécialité) complété par l’obtention du CPFCAC, le certificat préparatoire aux fonctions de commissaire aux comptes.

  • DEC, ou diplôme d’expertise comptable (bac+8).

Au-delà d’un diplôme en expertise comptable, vous devrez remplir d’autres critères comme être Français ou ressortissant d'un État membre de l’Union européenne, n'avoir pas été l'auteur de faits contraires à l'honneur ou à la probité ayant donné lieu à condamnation pénale ou à une faillite personnelle.


Chiffres clés du métier de commissaire aux comptes

Niveau d'études
Bac+4/5
Niveau de salaires
De 2500€ à 4000€
Recrutement / Embauche
Moyen
Volume d'emplois
Moyen

Annuaire des formations

Découvrir les formations disponibles

Des métiers du secteur Droit - Juridique - Justice - Notariat - Avocat

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !