Accueil Annuaire des métiers
Juriste d'entreprise
La France compte plus de 15.000 juristes d’entreprise. // © Adobe Stock / snowing12

Juriste d’entreprise


Spécialiste du droit, le juriste d’entreprise est avant tout garant des intérêts de sa société. Il s’assure que son employeur reste toujours en conformité avec la loi. Comment ? En veillant, au respect des normes de fabrication des produits et des réglementations, en étant associé aux décisions commerciales ou financières.


On l'appelle aussi

Assistant(e) juridique ● Mandataire


Chiffre clé

Niveau d'Etudes
Bac+4/5
Niveau de Salaires
de 3000€ à 5500€
Recrutement / Embauche
Moyen
Volume d’emplois
Faible

Les questions fréquentes

Qui est le juriste d’entreprise ?

À la différence de l’avocat, du notaire ou encore du juge, le grand public connaît peu le juriste d’entreprise. Ce professionnel du droit n’a qu’un seul client : la société qui l’emploie. Ils sont ainsi 17.000 en France à dispenser conseils, voire mises en garde, au sein de leur société. Le juriste peut être généraliste ou spécialiste (environnement, droit de la santé, propriété intellectuelle…).

Quelles problématiques traite le juriste d’entreprise ?

Un plan de restructuration à mettre en place ? Une nouvelle loi sur les retraites à appliquer ? Un projet de développement de l’entreprise ? Un contentieux avec un concurrent ? Et le voilà qui entre en scène, jouant sur la législation pour tirer le meilleur bénéfice pour sa société. Il se charge ensuite de la rédaction et de l’exécution des contrats et peut ainsi être en contact avec différents services de l’entreprise (financier, commercial, RH…).

Dans quels secteurs travaille le juriste d’entreprise ?

Tous les secteurs ont besoin de ses services. Les plus porteurs sont : la banque, la défense, le tourisme, l’informatique et les télécommunications ou encore l’ingénierie, la mécanique, la chimie, l’énergie et l’eau, le luxe et la santé.

Et le salaire du juriste d’entreprise ?

Selon la dernière enquête 2020 de l’AFJE, le salaire d’un juriste fraîchement diplômé est d’environ 3.000 € et peut aller au-delà de 5.500 € suivant la taille de l’entreprise, le secteur et l’expérience. Les trois quarts des juristes perçoivent une part variable plus ou moins importante selon les secteurs (entre 6 et 10% du salaire dans le tourisme ou la défense et jusqu’à 20% dans le luxe ou la santé).

Etudes conseillées

Quelles études pour devenir juriste d’entreprise ?
Près de 95% des juristes sont issus de cursus universitaires à bac+5. Les doubles diplômes ne sont pas rares : plus du quart possède une formation complémentaire en histoire, sociologie, économie ou langues.
Bac+5
De préférence un master en droit des affaires, avec une parfaite maîtrise de l’anglais. L’université Panthéon-Assas propose un MBA (Master of Business Administration) droit des affaires et management-gestion, en apprentissage, en partenariat avec l’AFJE (30 entreprises, institutions et cabinets). Le DJCE (diplôme de juriste conseil d’entreprise), délivré par une dizaine d’universités est également très prisé des recruteurs.

C'est fait pour moi si

Les métiers du même secteur