Fiche métier : Traducteur(trice) technique

Le traducteur technique assure la traduction de documents commerciaux, techniques, scientifiques en langues étrangères.
Traductrice technique // © Adobe Stock

Le traducteur technique assure la traduction de documents commerciaux, techniques, scientifiques (en fonction de sa spécialité) en langues étrangères. Son défi permanent ? Ne pas tomber dans une imprécision qui pourrait avoir de graves conséquences. Il a une vraie mission d'interprétariat.


Chiffres clés

Niveau d'études
Bac+4/5
Niveau de salaires
de 1550€ à 3000€
Recrutement / Embauche
Moyen
Volume d'emplois
Moyen

Explorer les parcours possibles

Les questions fréquentes

Quelles sont les spécialisations du (de la) traducteur(trice) technique ?

Quelles sont les spécialisations du (de la) traducteur(trice) technique ?

Expert dans un ou plusieurs des 25 domaines recensés par la SFT (Société française des traducteurs), le traducteur technique apporte toute sa connaissance du sujet et doit être distingué du traducteur de manuels de littérature, philosophie, sciences humaines, etc. Il peut avoir choisi le secteur médical (et traduire des rapports, des dossiers de patients, des ouvrages médicaux, des documents de pharmacovigilance, des notices…), être expérimenté en informatique (manuels d’utilisation de logiciels), dans l’aéronautique (modes d’emploi de drones ou de moteurs d’avions), ou encore dans le nucléaire, l’agroalimentaire...

Comment travaille le (la) traducteur (trice) technique ?

Comment travaille le (la) traducteur (trice) technique ?

Qui emploie un(e) traducteur(trice) technique ?

Qui emploie un(e) traducteur(trice) technique ?

Quel est le salaire d’un(e) traducteur(trice) technique ?

Quel est le salaire d’un(e) traducteur(trice) technique ?

Études conseillées

Formation du (de la) traducteur(trice) technique

Le diplôme d’école de traduction à bac+5 est souvent complété par une formation technique.

Bac+5

Citons le METS (master européen en traduction spécialisée) de l’ISIT (Paris) ou le diplôme de chargé de traduction spécialisée et d'interprétation de liaison (TSIL) à l’ESTRI (Lyon). Un master mention langues étrangères appliquées parcours traduction spécialisée multilingue (université Grenoble-Alpes, Lille 3, etc.), ou parcours traduction scientifique et technique à l’université de Haute-Alsace (Mulhouse) ou encore un master mention traduction et interprétation spécialité traduction éditoriale, économique et technique à l’ESIT (Paris). Citons enfin l’association AFFUMT qui regroupe une vingtaine de formations universitaires spécialisées dans la traduction.
  • Privé hors contrat

Master européen en traduction spécialisée

ISIT - Paris (75)

Annuaire des formations

Découvrir les formations disponibles

C'est fait pour moi si...

  • J'ai le souci du détail
  • J'aime transmettre
  • Je sais gérer plusieurs projets
  • Je suis persévérant
  • Je veux faire un métier utile

Liens utiles

Traducteur(trice) technique

Les articles en lien avec "traducteur(trice) technique"

Les métiers du même secteur

Partagez sur les réseaux sociaux !