1. Bac 2017 : pour les élèves de première, "tout se jouera l'année prochaine"
Témoignage

Bac 2017 : pour les élèves de première, "tout se jouera l'année prochaine"

Envoyer cet article à un ami
Les épreuves anticipées de sciences du baccalauréat ont permis de rassurer les élèves de première pour l'année prochaine. // © plainpicture/Paul Tait
Les épreuves anticipées de sciences du baccalauréat ont permis de rassurer les élèves de première pour l'année prochaine. // © plainpicture/Paul Tait

Lundi 19 juin 2017, les élèves de première ES et L ont passé leur dernière épreuve anticipée du bac : les sciences. Les écrits se terminent sur une note positive, à en croire les échos glanés par l'Etudiant au sortir de l'examen, devant le lycée Condorcet à Paris. Les lycéens se sentent prêts pour l'année prochaine.

"On nous a toujours dit que c’était facile", lance tout sourire Sophie, fraîchement sortie de l’épreuve anticipée de sciences du baccalauréat, lundi 19 juin 2017. La plupart des élèves de première ES et L en sont sûrs : ils auront quasiment tous la moyenne dans cette matière !

 

Le sujet de sciences comportait trois parties : une première réservée à la physique, une deuxième aux sciences de la vie et de la Terre et une dernière mixait les deux matières. Au programme : le défi énergétique – "une batterie bleue pour de l’énergie verte" –,  la représentation visuelle et la conservation de l’œuf de poule pour le thème "nourrir l’humanité".

"Les sciences, c’est de l’eau !"

Les élèves disposaient d’une heure et demie pour composer sur les différents sujets. Diane est plutôt confiante. Pour elle, "Il suffisait de relire le cours". "On avait le temps de tout faire." Lison va même plus loin : "C’était de la culture générale, ce n’était vraiment pas compliqué. Toute l’année, les profs nous ont bien préparés, il y avait trois formules à apprendre". D’un ton sarcastique, un autre élève lance : "Les sciences, c’est de l’eau !"

Lire aussi : Le corrigé de l'épreuve de sciences pour les bac ES et L

Pour les lycéens, la difficulté de ces écrits aura été le français, jugé bien plus ardu, de l'avis de nombreux élèves. Romain en garde un souvenir amer : "J’ai complétement raté le commentaire noté sur 16 points. J’ai mal cerné les enjeux du texte et, du coup, j’avais beaucoup d’espoir pour les sciences. Je ne veux pas partir avec des points de retard l’année prochaine, surtout pas."

Engranger le maximum de points

Face à cette première expérience du bac, les points de vue sont partagés. "Pour une première expérience, c’est plutôt satisfaisant. J’étais très stressé à l’idée d’aborder ces deux écrits et, au final, les deux se sont bien déroulés", se réjouit Yohan. Lola estime quant à elle que recueillir le maximum de points d’avance est primordial : "Ça enlève un poids pour l’année prochaine, c’est toujours ça de pris." Pierre, lui, prend de la distance : "Tout se joue l'année prochaine. Cette année les épreuves sont peu coefficientées, donc j’essaye de ne pas stresser pour si peu."

Lire aussi : Bac 2017 : les corrigés de français (toutes séries)

Prochain arrêt : l’oral de français. Ici, on touche un point sensible. Simon redoute ce dernier examen : "Autant pour les sciences je suis sûr d’avoir la moyenne, mais alors l’oral, je suis paniqué. J’ai encore du temps pour m’y préparer même si j’ai beaucoup de textes à apprendre. Tout va dépendre de la personne qui va m’interroger."

Ils (re)passent le bac avec l'Etudiant

Chaque année, au moment du bac, l'Etudiant accueille des étudiants en journalisme pour couvrir les épreuves en direct. Enquêtes, reportages, témoignages... Vous pouvez lire cette année sur letudiant.fr les articles de 14 étudiants de l’IEJ : Antoine, Fabien, Heloïse, Inès, Jennyfer, Julia, Kassy, Laura, Laurène, Léa, Luca, Matthias, Pierre et Wallis*.