Étape par étape, le déroulé du grand oral

Par Lison Bourgeois, publié le 10 Mai 2021
5 min

INFOGRAPHIES. Pas d'annulation pour le grand oral du bac 2021, qui se tiendra bien entre le 21 juin et le 2 juillet, mais des aménagements. Pour vous préparer au mieux à cette nouvelle épreuve, la rédaction de L’Étudiant vous détaille comment elle va se passer.

Afin de s'adapter au manque de préparation des élèves en raison de la situation sanitaire, la première édition du grand oral sera légèrement aménagée. Mercredi 5 mai, des changements ont en effet été annoncés par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale.

Que vous soyez en terminale générale ou technologique, il faudra vous préparer à passer cette épreuve qui se tiendra bien entre le 21 juin et le 2 juillet 2021. Si les trois parties de l'examen restent inchangées, vous pourrez exceptionnellement, en 2021, présenter au jury un mot de vos professeurs d’enseignements de spécialité et de la direction de votre établissement. Ce mot est destiné à détailler les points du programme qui n’auront éventuellement pas pu être étudiés pendant l'année. Autre nouveauté : vous aurez le droit de consulter des notes écrites pendant la première partie de l'épreuve.

Pour vous aider à anticiper, voici les grandes étapes du déroulé de l’épreuve :

1. La préparation : 20 minutes pour organiser vos idées

// © Capture d'écran

Le jury a choisi une de vos deux questions. Vous avez donc 20 minutes pour vous remettre en tête les éléments de réponse préparés pendant l'année avec vos professeurs et éventuellement avec d'autres élèves. Cette question portera forcement sur une de vos spécialités. Pour la voie générale, chacune de vos questions peut concerner soit une seule de vos spécialités, soit les deux en même temps. Pour la voie technologique, ces questions s’appuient sur une des spécialités de votre série.

Ces 20 minutes permettent également de préparer un support de présentation pour le jury du grand oral. Ce support peut prendre la forme, selon votre question, d’une carte mentale, d’un plan, de définitions, d’un schéma, etc. Pendant la présentation, vous pourrez conserver les notes que vous avez composées pendant cette préparation.

2. La présentation : 5 minutes pour parler de votre question

// © Capture d'écran

Avec un coefficient 10 en voie générale et un coefficient 14 en voie technologique, le grand oral est la première épreuve du baccalauréat qui valorise autant vos aptitudes à l’oral. Aussi, le jury sera sensible à la façon dont vous prenez la parole en public. Il faudra être clair et convaincant !

Ce premier exposé doit être organisé en trois temps :

1. Justifier le choix de votre question.

2. La développer.

3. Y répondre. Attention au temps ! On vous demande de parler pendant 5 minutes, pas 4 ni 6 : chronométrez-vous pendant les révisions et, le jour J, gardez un œil sur votre montre !

Lire aussi

3. L'échange : 10 minutes pour dialoguer avec le jury

// © Capture d'écran

Ensuite, pendant 10 minutes, le jury de vous demandera d’approfondir ou de préciser certains points de votre exposé. Ce dialogue permet en même temps d’évaluer votre capacité à mobiliser vos connaissances et à vous adapter aux questions ou remarques.

Le jury pourra rentrer dans le détail d'une notion que vous avez abordée dans votre présentation. Cela peut être aussi l'occasion d'un débat autour de votre point de vue. Gardez surtout en tête qu'il s'agit d'une discussion entre vous et le jury, où on évaluera avant tout votre capacité à argumenter, à expliquer votre point de vue ou à rebondir. N'hésitez pas à lancer des perches aux examinateurs pour qu'ils vous posent des questions sur un sujet que vous maîtrisez, mais attention à ne pas réciter des définitions par cœur !

4. Le projet : 5 minutes pour évoquer votre avenir post-bac

// © Capture d'écran

Pour conclure votre grand oral, vous détaillerez le lien entre la question étudiée et votre projet pour les années suivantes. C’est le moment de raconter et d’expliquer ce qui vous a amené à choisir telle ou telle voie (stages, portes ouvertes, lectures, rencontres, enseignements…).

Il faut faire preuve de cohérence dans vos choix, mais aussi montrer les différentes facettes de votre personnalité. Dans cette partie, il est très important de le comprendre : il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. Il faut que le jury saisisse votre réflexion. Les examinateurs ne jugeront pas vos choix d'orientation ou de projet, mais essaieront juste de les comprendre.

Articles les plus lus

A la Une bac

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !