1. Futures ingénieures : où sont les meilleurs salaires ?

Futures ingénieures : où sont les meilleurs salaires ?

Envoyer cet article à un ami

Les chiffres sont décidément têtus : alors que le secteur de l’agro-alimentaire et celui de la chimie sont parmi ceux qui les rémunèrent le moins bien, comparativement aux garçons, les jeunes femmes aspirantes ingénieures continuent de les placer dans leur trio de tête quand elles choisissent leur spécialité, puis plus tard, leur emploi… C’est la principale information qui ressort de l’Etude Mutationnelles 2011, une radiographie des femmes ingénieurs et scientifiques en France que L’Etudiant et EducPros ont obtenu en exclusivité.

Des salaires du simple au double. Dans le détail, l’écart salarial entre les garçons et les filles atteint 60% dans le secteur de l’agro-alimentaire, et 50% dans l’industrie pharmaceutique… quand il n’est « que » de 18%, tous secteurs confondus. Dit autrement, les femmes ingénieures qui travaillent dans ces secteurs gagnent en moyenne moitié moins que leurs collègues masculins, à compétences et responsabilités égales.
Des chiffres qui ne semblent pas affoler les entreprises qui emploient des ingénieurs, puisqu’en 2010 elles ont globalement engagé moins d’actions en faveur de la parité qu’en 2009. Les entreprises qui font le moins d’efforts dans ce domaine sont celles des médias, du secteur du bois, du papier et de l’imprimerie et celles du secteur de l’agriculture, de la sylviculture et de la pêche.

Médaille d’or pour les télécoms. Un secteur d’activité réussit quand même à atteindre le Saint-Graal – l’égalité salariale entre les hommes et les femmes : celui des télécoms, dans lequel l’écart de salaire est égal à 1%. C’est aussi dans ce secteur que les femmes ingénieures sont les mieux rémunérées, avec un salaire médian brut de 58.000 €.
Futures étudiantes ingénieures, vous voilà prévenues !

Les 3 fonctions les mieux rémunérées pour les femmes ingénieures :
- direction générale
- commercial, marketing
- administration, gestion
Les 3 fonctions les moins bien rémunérées :
- enseignement
- études, recherche et conception
- productions et fonctions connexes
 
Les 3 secteurs d’emplois qui rémunèrent le mieux les femmes ingénieures : 
- les télécommunications (58.139 € bruts)
- l’énergie (57.500 € bruts)
- la finance (55.038 € bruts)
Les 3 secteurs d’emplois qui rémunèrent le mieux les hommes ingénieurs :
- l’hébergement et restauration (73.000 € bruts)
- l’énergie (72.826 € bruts)
- l’industrie chimique (69.970 € bruts)
 
Le Numérique en forme
En 2010, le secteur du numérique (production de matériel, services informatique, télécommunications) a été le premier secteur recruteur de femmes ingénieures devant l’agro-alimentaire et la chimie (même palmarès pour les hommes ingénieurs). C’est donc logiquement dans le secteur du numérique que le taux de femmes ingénieures à la recherche d’un emploi est le plus faible : seulement 5%, contre une moyenne de 7,2% pour l’ensemble des ingénieures.
 

Sandrine Chesnel
Octobre 2011