Agent(e) de trafic

Aéronautique et espace
Niveau d'études nécessaire
niveau bac
Salaire moyen
de 1.480 à 1.999 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Aéronautique et espace
Niveau d’études minimal Niveau bac (1)
Bac conseillé Général
Alternance Oui
Sélectivité des études Faible à moyenne
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant De 1.480 à 1.999 €

Une heure environ : c’est le temps dont dispose l’agent de trafic – également appelé chef d’avion –, entre l’atterrissage et le décollage, pour orchestrer l’ensemble des opérations de nettoyage, de livraison du carburant, de contrôles techniques, de débarquement et d’embarquement des bagages et des passagers…

Il est aussi chargé de déterminer la répartition des charges dans les soutes. Il côtoie chaque jour de nombreux corps de métier : mécaniciens, bagagistes, livreurs, pilotes… Au pied de l’avion, par tous les temps, il doit être capable de régler rapidement les problèmes qui se présentent, comme l’absence d’un passager ayant enregistré ses bagages. Mieux vaut être réactif avec une bonne résistance au stress, car, quoi qu’il arrive, l’avion doit partir à l’heure.

Ses compétences

Coordonner, orchestrer, réagir.

Sa formation

On ne devient pas agent de trafic à la sortie de ses études. Une première expérience professionnelle est souhaitable, voire exigée, par exemple en tant qu’agent d’opérations.

Avec un niveau bac, il est possible de suivre la formation de technicien de préparation des vols de l'ESMA (Aviation Academy) en 15 semaines.

Après le bac, la formation en apprentissage de 1 an de technicien aéronautique d'exploitation à l’ENAC (École nationale de l’aviation civile) ou d’agent de trafic à Horizon Academy (8 semaines) sont de bons points de départ. L’anglais est indispensable.

(1) Hors période de formation professionnelle.

 

Témoignages vidéo

Autres témoignages