En bref

Bac 2015 : les candidats contestent les épreuves sur Twitter

Par Maxime François et Elise Saint-Jullian, publié le 23 juin 2015
4 min

Les candidats au bac ne sont pas contents et le font savoir. À la fin de chaque épreuve, ils sont nombreux à avoir pris l'habitude de s'épancher sur les réseaux sociaux. Messages sur Twitter et pétitions en ligne se multiplient.

Après les épreuves du bac, les lycéens s’en donnent à cœur joie sur les réseaux sociaux pour partager leurs impressions. Et comme souvent sur la Toile, les critiques les plus virulentes, ou les plus drôles, sont les plus visibles.

C’était le cas à la sortie de l’épreuve de français des séries ES et S vendredi 19 juin après qu’un extrait de la pièce de théâtre de Laurent Gaudet "Le Tigre bleu de l’Euphrate” leur ait donné quelques sueurs froides. S’agissait-il d’un tigre bleu ou du fleuve ? Quelques étudiants dépassés par les événements ont cherché la réponse à cette terrible question sur Twitter :

L’épreuve d’anglais dans le viseur des lycéens

Cette année, l’épreuve d’anglais, qui avait lieu vendredi 19 juin, s’est aussi attiré les foudres des lycéens. Une question jugée “trop difficile” par les élèves a donné lieu à une pétition signée par plus de 10.000 personnes en moins de 24 heures. Sur Twitter, un compte intitulé “Question M ANGLAIS” a même été créé.

Ce lundi 22 juin, d’autres contestataires ont pris le relais, à propos de l'épreuve de littérature sur “Madame Bovary”. Les lycéens, déçus par leurs performances, n'ont pas hésité dans leurs tweets à s'en prendre à la célèbre héroïne du roman de Flaubert.

L’exercice 2 de mathématiques, comme sur des roulettes ?

Dans l'après-midi de lundi 22 juin, sur Twitter, les mathématiques ont également fait parler d'elles. L'exercice à partir d'un skateboard et celui de géométrie dans l'espace au programme de l'épreuve des futurs bacheliers scientifiques en ont laissé plus d'un dubitatif.

Là encore, certains élèves n'ont pas hésité à créer une nouvelle pétition pour montrer leur mécontentement, estimant l'épreuve trop longue et l'exercice de spécialité trop complexe.

Mais ces pétitions ne sont pas du goût de tous les jeunes internautes, qui n'hésitent pas à les tourner en dérision.

La pétition, un rituel qui fait des émules

Les pétitions en ligne deviennent-elles un réflexe après les épreuves du baccalauréat ? Déjà l’année dernière, une pétition en réaction à “la difficulté” des épreuves de mathématiques et de physique-chimie de la série scientifique avait fait grand bruit en obtenant plus de 50.000 signatures en quelques jours.

Pour les lycéens inquiets, la pétition semble être LE recours pour obtenir une meilleure note, ou du moins pour se faire entendre. Une stratégie rarement payante. Les changements de barême sont en effet exceptionnels. Pour les rassurer, le ministère de l’Éducation nationale parle de “correction bienveillante”. Quant aux notes, rassurez-vous, elles sont harmonisées !

Les étudiants du master de journalisme de l'université de Cergy-PontoiseLes étudiants (re)passent le bac avec la rédac' de l'Etudiant !
À l'occasion du bac 2015, l'Etudiant a ouvert grand ses portes à 10 étudiants du master de journalisme de l'université de Cergy-Pontoise. Enquêtes, vidéos, reportages photos, revues de tweets... aux côtés de la rédaction, ils couvrent l'événement et vous conseillent pour réussir l'étape avec brio.
Qui sont-ils ? Inès, Mathilde, Laura, Maxime, Christophe, Anton, Romain, Louise, Elise, Pauline.

Si vous voulez tout savoir sur le bac cuvée 2015, lisez-les !

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !