Coaching

Bac 2016 : du bon usage de l'actu dans les copies

Minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat terroriste de Charlie Hebdo a Bordeaux
Faire référence à des événements majeurs de l'actualité, comme ici les attentats parisiens de janvier 2015, peut être judicieux pour certaines matières, du moment qu'ils sont bien maîtrisés. © Sebastien Ortola / R.E.A
Par Sarah Hamdi, mis à jour le 22 mai 2015
6 min

Faut-il intégrer l’actualité dans vos copies du bac ? La question se pose avec d’autant plus d'acuité que l’actu 2015-2016 a été particulièrement chargée. Réponse : tout dépend des matières...

 

Prendre un exemple ancré dans l’actualité peut valoriser votre copie dans certaines matières. Mais encore faut-il savoir s’en servir à bon escient et ne pas faire de hors-sujet. Paroles de profs.

#1. En philo, évitez le débat d’opinion

Dans vos devoirs de philosophie, une référence à l’actualité peut être bien vue à condition de ne pas tomber dans le débat d’opinion ou d’en rester à l’émotion.
"Il faut éviter, par exemple, de commencer sa dissertation par une grande envolée lyrique sur les attentats, prévient Patrick Ghrenassia, agrégé de philosophie, professeur en ESPÉ (école supérieure du professorat et de l’éducation) et co-auteur du blog "La philo zen, la philo j’aime". Attaquer son devoir par ‘Depuis les attentats de novembre’, c’est maladroit. Cela donne un côté artificiel qui agace le correcteur. Il ne faut pas confondre le bac avec un exercice journalistique."

Dans un devoir de philo, l’actualité doit rester rare et être impérativement rattachée à la problématique. Avant de vous lancer, prenez soin de sélectionner un exemple pertinent et de l’analyser philosophiquement en évitant de trop entrer dans des détails inutiles ou au contraire, d’en rester à l’anecdote.

Certains sujets se prêtent plus que d’autres à un traitement philosophique. Patrick Ghrenassia l'illustre par des exemples : " La notion de violence domine dans les médias en France comme à l'étranger : les guerres, le terrorisme, les manifestions etc. Pour l'analyser de façon philosophique, il faut relativiser cette violence et prendre un recul historique. Cela pose la question du rôle de l'Etat censé l'empêcher ou de l'usage de la force. On peut imaginer un beau sujet comme 'la justice justifie-t-elle la violence?' ".

Restez prudent sur la laïcité. "C'est une notion philosophique compliquée, note le professeur. Les élèves ont tendance à souvent citer l'expression "les valeurs de la République" pas toujours de façon pertinente."

Sortie à Pondichéry cette année : la religion. Là encore, ne reprenez pas des slogans médiatiques, vous devez dépasser le discours d'opinion. Si un sujet sur ce thème tombe, il serait pertinent d'argumenter sur "qu'est-ce que croire ? Et de définir la foi comme croyance irrationnelle. Puis, d'analyser l'aspect institutionnel et social de la religion, ses règles et leurs conflits avec la loi."

"L’actualité doit être un prétexte à une réflexion philosophique et non pas l’inverse", met en garde l'enseignant. Avant d'évoquer l'actualité, assurez vous de bien maîtriser les références de votre exemple (le lieu, la date, les différents acteurs, etc.). Le mieux est que vous vous exerciez pendant vos révisions en essayant d’intégrer une actu dans une réflexion philosophique. Et souvenez-vous que vous pouvez prendre aussi des exemples dans le cinéma, le théâtre, la littérature…

#2. L’actu pour accrocher le correcteur en histoire-géo

En histoire-géographie, l’actualité a toute sa place. "L’objectif du programme d’histoire-géo de terminale est de donner aux élèves les clés pour comprendre le monde dans lequel ils vivent", rappelle Isabelle Castaing, professeure d’histoire-géographie au lycée Sainte-Jeanne d’Arc de Brignoles (83). Elle-même commence d'ailleurs chaque chapitre par un fait d’actualité. "J’essaye de capter l’attention des élèves avec une accroche qui leur parle.

Ce qui est valable pour le cours l’est aussi dans les copies. Pensez à accrocher le correcteur en débutant votre introduction par un sujet dans l’air du temps et en lien avec votre problématique. Il appréciera.

Mais soyez précis. Dans votre développement, n’hésitez pas à citer des exemples concrets de reportages vus ou d’articles lus sur le sujet. Ces références enrichiront et valoriseront votre prose.

Ce qu’il faut éviter, en revanche, c’est le remplissage. Ne vous aventurez pas dans le décryptage d’une actu que vous ne maîtrisez pas. "La référence à l’évènement doit être précise et s’intégrer à un raisonnement, prévient cependant l’enseignante. Ça ne doit pas être du remplissage !"

#3. En français, fuyez l’actu et les digressions

A contario, faire référence à l’actualité au bac français n’est pas pertinent. "Pour le commentaire littéraire, l’élève doit s’occuper du texte et de rien d’autre. Et pour la dissertation, toute digression sur l’actualité est malvenue, affirme Christine Rica, professeure de français au lycée Jean-Baptiste Say à Paris. "Cela peut même coûter très cher à l’élève qui risque de passer à côté des attentes du correcteur et faire un hors-sujet.Même pour le sujet d'invention."

Il faut "écarter les sujets tendancieux, éviter d'ouvrir des portes sur des opinions tranchées, puisque nous jugeons la pertinence de l'argumentation et la qualité de la langue," précise-t-elle.

Pour ne prendre aucun risque inutile, mieux vaut donc vous appuyer sur les connaissances acquises en cours tout au long de l’année. "D’autant qu’ en première, les textes de littérature au programme et la nature des exercices demandés ne sont pas propices à une ouverture sur l’actualité", insiste également l'enseignante.

#4. Cap sur l’actu en SES

Dans la dissertation, "il est conseillé aux élèves de faire une accroche d’actualité pour lancer le sujet", assure Frédéric Sinet, professeur de sciences économiques et sociales au lycée Blaise Cendrars de Sevran (93). Alors, si le thème "Économie et développement durable" tombe, n’hésitez pas une seconde et débutez votre intro par une référence à la Cop 21 qui s'est déroulée à Paris en novembre 2015 !

Dans le développement, "il n’y a pas d’attentes officielles concernant l’actualité", explique en revanche l’enseignant. Mais si vous parvenez à vous appuyer sur des exemples précis pour asseoir votre argumentation, c’est mieux. Cela montrera au correcteur que, non seulement vous êtes conscient des enjeux économiques et sociaux actuels mais qu’en plus, vous vous êtes appropriés les concepts abordés en cours.

"Pour les douze chapitres au programme, je demande à mes élèves de chercher deux exemples d'accroche dans l'actualité pour leur dissertations, dans les quotidiens nationaux ou sur le site Rattrapage de l'actu," explique l'enseignant.


"L'exemple des mobilisations contre la loi Travail peut être utilisé pour un sujet sur l'évolution des conflits du travail". "Le DRH d'Air France à la chemise arrachée" peut être abordé quant à lui, en sociologie pour le chapitre sur la conflictualité sociale.

Pour sensibiliser ses élèves à l'actualité, l'enseignant poste sur un compte Twitter des articles en rapport avec les thématiques au programme, "histoire de bien faire le lien entre le cours, qui peut sembler parfois un peu théorique, voire abstrait et le monde dans lequel vivent les élèves".

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !