1. Coaching bac pro gestion-administration 2018 : réussir l’épreuve de gestion administrative des relations avec le personnel
Coaching

Coaching bac pro gestion-administration 2018 : réussir l’épreuve de gestion administrative des relations avec le personnel

Envoyer cet article à un ami
Pour réussir cette épreuve, lisez bien le sujet et rendez une copie propre et bien rédigée. // © PlainPicture / PhotoAlto
Pour réussir cette épreuve, lisez bien le sujet et rendez une copie propre et bien rédigée. // © PlainPicture / PhotoAlto

Parmi les épreuves du bac pro gestion-administration, figure celle de gestion administrative des relations avec le personnel : l’unique examen professionnel ponctuel de ce bac. Écrite et longue, elle requiert de la concentration et des connaissances. Conseils de professeurs pour la préparer et la réussir.

En quoi consiste l’épreuve

L'épreuve de gestion administrative des relations avec le personnel, écrite, dure trois heures, est dotée d'un coefficient 4 et est notée sur 80 points. Pendant trois heures, vous devez réaliser une étude de cas composée de plusieurs dossiers indépendants. Dans chacun des dossiers, vous devez traiter une ou plusieurs situations quotidiennes de gestion administrative des relations avec le personnel. Vous disposez pour cela de documents qui décrivent les situations de travail.

Ce que les correcteurs attendent de vous

L’examen permet de vérifier que vous avez acquis les connaissances et les compétences exigées dans la discipline et que vous savez gérer des activités en relation avec le personnel comme le recrutement, la préparation des horaires de travail, la préparation de la paie, la formation, les congés, les écarts budgétaires, voire la gestion des activités culturelles et sociales. “L’objectif est de montrer que vous possédez toutes les qualifications et que vous savez analyser des documents”, spécifie Nora Djafar, professeure au lycée Japy, à Lyon (69).

Depuis la création de ce bac professionnel en 2015, les dossiers s’articulent toujours autour de la même entreprise, présentée sur la première page du sujet. En revanche, il n’existe pas de lien entre eux, donc vous pouvez les traiter dans le désordre. Brigitte Bombarde, professeure au lycée Japy, à Lyon, vous conseille de traiter en premier “ce que vous connaissez et maîtrisez le mieux”.

Ce qui rapporte des points

Lisez bien le sujet, à commencer par l’introduction qui présente l’entreprise et son contexte. “Surlignez les éléments importants, comme le nom de la société, son activité, le nombre de salariés, les clients, les fournisseurs, etc.”, liste Brigitte Bombarde. Certaines questions exigent parfois deux réponses.

“Pour éviter les oublis, analysez les connecteurs logiques de la question comme ‘et’ ou “puis’”, suggère Nora Djafar. “Enfin, lorsque vous terminez un dossier, remettez en ordre les feuilles du sujet avant de commencer le dossier suivant”, préconise Stéphane Verchère, professeur au lycée Notre-Dame-du-Château, à Monistrol-sur-Loire (43).

Ce qu'il ne faut pas faire

Ne négligez pas votre façon de rédiger. Privilégiez le vocabulaire professionnel. “Imaginez que vous êtes en stage et que vous devez remettre un dossier à votre responsable. N'écrivez pas ‘le patron’. Choisissez plutôt ‘le responsable’”, illustre Nora Djafar.

Ne quittez pas non plus la salle avant d'être sûr d'avoir tenté une réponse à toutes les questions. “Si vous ne savez pas, aidez-vous des documents”, conseille Brigitte Bombarde. En remplissant le document, vous grappillerez des points.

Ce qui peut faire la différence

“Une copie propre, bien rédigée et sans bavures plaît au correcteur”, souligne Nora Djafar. Par ailleurs, réservez dix à quinze minutes à la fin de l'épreuve pour relire votre copie : cela vous permettra de corriger les fautes d'inattention et d'orthographe. Car n'oubliez pas que 5 points sont alloués à la présentation, au soin, à l'orthographe et à la syntaxe. 

Pour en avoir le temps, vous devez bien gérer vos trois heures. “Puisque le téléphone est interdit, apportez une montre”, conseille Stéphane Verchère.

Comment bien réviser ?

Ne faites pas d'impasse “car vous pouvez être interrogé sur toutes les compétences du pôle 2, celui de la gestion administrative du personnel”, prévient Brigitte Bombarde. Revoyez aussi tous vos cours d’économie-droit depuis la seconde, en particulier ce qui touche aux relations avec le personnel. “Vous pouvez rédiger une fiche de synthèse de ce que vous savez sur chaque situation étudiée”, préconise Stéphane Verchère. Mettez-vous également dans les conditions de l’examen en planchant sur les sujets des éditions 2016 et 2017. Une fois terminé, munissez-vous des corrigés et identifiez vos points faibles, les notions qui méritent d'être revues. 

Apprenez aussi des tournures de phrases fréquentes et des formules de politesse. “Il est important de savoir faire la différence entre la rédaction d’un mail et d’un courrier”, avertit Brigitte Bombarde.

Enfin, connaître son cours ne suffit pas pour réussir l’examen. En plus des leçons, “informez-vous toute l’année sur l’actualité économique en consultant les sites spécialisés comme Capital.fr ou La Tribune.fr”, conseille Nora Djafar. Servez-vous également de ce que vous avez appris lors de vos stages.

Quel est le matériel autorisé ?

Apportez une trousse complète avec des stylos de toutes les couleurs, un crayon à papier, une gomme et une règle. La calculatrice est indispensable “pour calculer des heures travaillées, un salaire, le coût d'une formation ou d'un déplacement”, souligne Nora Djafar. Le mieux consiste à prendre deux calculatrices ou des piles supplémentaires en cas de panne.

Enfin, “prévoyez de quoi grignoter, au cas où. Cette épreuve est longue”, indique Stéphane Verchère.