Qu’est-ce qu’une CPGE (classe préparatoire aux grandes écoles) ?

Par Isabelle Fagotat, publié le 29 Octobre 2021

Qu’elles soient scientifiques, littéraires ou économiques, les CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles) sont d’excellentes voies pour réussir les concours des établissements d’enseignement supérieur les plus prestigieux. Elles permettent d’acquérir en deux ans de solides connaissances. Mais pour être admis en prépa, vous devez justifier d’un bon dossier scolaire et faire preuve d’investissement et de motivation.

Comme leur nom l’indique, les CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles) sont des formations accessibles après le bac qui préparent à l'intégration d'un établissement d’enseignement supérieur prestigieux. En fonction de la spécialité que vous choisirez, vous pourrez préparer les concours des écoles nationales supérieures (ENS), écoles de commerce, écoles d’ingénieurs, instituts d’études politiques, écoles supérieures d’art, ou accéder à d’autres formations supérieures.

Lire aussi

Un processus d'admission en classe prépa sélectif

Pour être recruté en prépa, vous devez avoir un bon dossier scolaire. Vos notes de première et de terminale seront étudiées, ainsi que les appréciations de vos professeurs et du conseil de classe. Vous devrez éventuellement transmettre une lettre de candidature pour montrer votre motivation.

Pour entrer en CPGE, il faut en général justifier d’un bac général ou technologique mais il existe quelques prépas dans les filières TSI et ECT qui accueillent des bacheliers professionnels. Leur particularité : elles durent trois ans au lieu de deux.

Les prépas scientifiques

Si vous êtes titulaire d’un bac généraliste à dominante scientifique, vous pouvez intégrer une de ces quatre filières :

une prépa MPSI (maths, physique, sciences de l'ingénieur),
une prépa PCSI (physique, chimie, sciences de l'ingénieur),
– une prépa PTSI (physique, technologie, sciences de l'ingénieur)
une prépa MP2I (maths, physique, ingénierie, informatique).

En deuxième année, une autre spécialité est possible : physique et sciences de l'ingénieur (PSI).

La prépa BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la Terre) s'adresse quant à elle aux bacheliers plus orientés biologie.

Si vous avez obtenu un bac technologique (STL, STI2D, Stav), vous pouvez postuler à trois types de prépa :
TSI (technologie et sciences industrielles),
– TB (technologie et biologie),
– TPC (technologie physique-chimie).

Si vous êtes déjà titulaire d’un bac+2, vous pouvez vous orienter vers une prépa ATS (adaptation technicien supérieur) qui dure un an.

Lire aussi

Les prépas littéraires

Philosophie, histoire, littérature, langues vivantes, arts sont au programme de la prépa A/L (lettres classiques). La première année (également appelé "hypokhâgne") est pluridisciplinaire. En deuxième année, vous pouvez choisir la khâgne classique ou la khâgne moderne. Dans le premier cas, les enseignements en langues anciennes sont obligatoires, dans le second, facultatifs. La prépa B/L (lettres et sciences sociales) vous permet d’intégrer une CPGE littéraire sans abandonner les maths. Vous aurez aussi des cours de sciences économiques. Par cette voie vous pourrez également postuler aux écoles de commerce.

Si vous avez un profil plus artistique, vous pouvez opter pour une prépa arts et design en vue d’intégrer l’ENS Paris Saclay ou une école supérieure d’art. Quant à la prépa Chartes, elle donne accès au concours de l’École nationale des chartes, spécialisée dans la conservation des fonds des bibliothèques et des musées.

Lire aussi

Les prépas économiques

Pour préparer les concours des écoles de management après un bac général, misez sur une prépa ECG (économique et commerciale). Cette voie est issue de la fusion des CPGE ECE (économique et commerciale option économique) et ECS (économique et commerciale option scientifique) afin de mieux coller à la réforme du bac. Cette nouvelle filière propose quatre parcours possibles dans lesquels les mathématiques sont très présentes. Autre option : la prépa ECT pour les bacheliers motivés de la filière STMG.

Il existe aussi la prépa D1 qui mène à l’ENS Rennes et la prépa D2 pour intégrer le département économie et gestion de l’ENS Paris-Saclay.

Avec un bac+2, vous pouvez postuler à une prépa ATS (adaptation technicien supérieur) économie-gestion.

Un enseignement intensif quelle que soit la prépa

Quelle que soit la prépa que vous intégrerez, le rythme sera soutenu. Au-delà de votre assiduité aux cours, vous aurez un important travail personnel à fournir, des devoirs à la maison quotidiens, des évaluations hebdomadaires ainsi que des colles (ou khôlles) qui vous prépareront aux oraux. La prépa vous mobilisera au moins 50 heures pas semaine.

Vous devrez aussi accepter de voir vos notes baisser significativement par rapport à la terminale : les 7/20 sont fréquents en début de prépa. Mais attention, cette chute est plutôt à considérer comme une mesure qui vous indique la marge de progression à faire en vue des concours. Ne vous découragez pas.

En contrepartie, vous bénéficierez d’un enseignement approfondi dans diverses matières, dans des classes très encadrées, comptant peu d’élèves, comme au lycée. Vous aurez aussi une solide préparation à des concours aux grandes écoles particulièrement exigeants. Autant d’éléments pour vous préparer au mieux à l'entrée en grande école…

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une prépa

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !