1. Supérieur
  2. Ecoles de commerce
  3. Coronavirus : l'Etudiant a testé pour vous des cours à distance en école de commerce
Enquête

Coronavirus : l'Etudiant a testé pour vous des cours à distance en école de commerce

Envoyer cet article à un ami
Les cours à distance sont devenus la norme. // © fizkes/Adobe Stock
Les cours à distance sont devenus la norme. // © fizkes/Adobe Stock

La crise sanitaire actuelle chamboule les modes d’apprentissage. Les cours à distance deviennent la norme pour l’ensemble des établissements du supérieur. L’Etudiant a décidé de tester quelques cours à distance pour vous.

Jeudi, 15h, face à un ordinateur. L'application Teams se lance, des premiers visages apparaissent, d’autres personnes se joignent à la plateforme et c’est parti pour trois heures de cours de web-marketing à Skema Business School. En tout, 28 étudiants sont présents, à distance.

Des activités interactives

Pour commencer le cours, le professeur, Jean-François Detout, propose un test sur Kahoot pour voir ce que les étudiants ont retenu des cours précédents. "À distance, on essaie de raccrocher les étudiants en leur proposant des activités interactives. J’essaie de varier les modalités de cours en proposant des sessions de 15 minutes pour donner du rythme au cours. Il faut qu’ils soient intégrés dans le cours, qu’on les implique c’est important. Les tests sont un jeu ludique qui permet de les impliquer", indique Jean-François Detout.

Lire aussi : Les écrits aux concours post-prépa reportés, les oraux annulés

Puis le professeur laisse la parole aux groupes qui présentent une partie de leurs travaux. Normalement, la plateforme permet de partager son écran directement, mais l'outil fait des siennes et finalement les étudiants envoient leur présentation PowerPoint par e-mail au professeur… Les aléas de la technique.

"Les étudiants devaient rendre leurs travaux le 30 mars, pendant ce cours ils ont pu présenter le début de leurs travaux pour voir s’ils sont sur la bonne voie", précise le professeur. Pour Juliette, Joséphine, Noémie, Marion, l’un des groupes qui a présenté son projet, le cours proposé est très interactif ce qui permet "de ne pas décrocher facilement" : "dans ce cours, on est plus attentives parce qu’il y a beaucoup d’interaction et d’échange. Par ailleurs, le professeur propose de faire des pauses toutes les heures, ce qui est bien, quand on est à distance, de s’aérer l’esprit régulièrement."

Lire aussi : Les écoles de commerce s'engagent pour assurer la continuité pédagogique

Mobiliser les étudiants

Autre école, autre ambiance. Le cours "gérer les organisations" de l’Inseec School of Business and Economics est suivi par 57 personnes sur Teams. Pour ces cours en ligne, ce sont les étudiants qui présentent un projet comme en présentiel. Ils sont les seuls à avoir la caméra ouverte, avec le professeur, les autres étudiants ont coupé la vidéo et le son. Le partage d’écran permet aux autres élèves de suivre le déroulé. "Nous nous sommes rapidement rendu compte que le fait de couper le son et l’audio permettait d’augmenter la bande passante, ce qui facilitait les échanges", précise Xavier Villard.

C’est la première fois qu’il a autant d’étudiants en cours à distance. "Nous sommes sur un cours de management, or, être dans une diffusion d’information descendante, c’est perturbant. Il faut trouver des activités qui les mobilisent."

Pour Thomas, étudiant en M2 consulting and business developement à l’Inseec, ces exposés sont pratiques à réaliser parce que tout se passe par Teams. Mais il avoue que d’assister aux présentations des autres peut être parfois difficile à suivre. "Quand on a dix groupes qui doivent passer, il faut rester concentré, poser des questions, ce n’est pas facile tout le temps", précise le jeune homme.

Lire aussi : Les modalités des concours aux écoles de commerce post-bac clarifiées

Pour Margo, étudiante dans le même M2 , le passage aux cours à distance a été "transparent" : "pour moi, les cours à distance n’ont rien changé, c’est comme si on était en cours". Son équipe a travaillé sur Teams qui propose de nombreuses fonctionnalités.

Proposer des liens avec l’actualité

Dernier exemple sur Zoom pour suivre un cours de finance en anglais à Neoma Business School. Cette plateforme propose plusieurs fonctionnalités comme la possibilité de lever la main, de se rassembler en groupe pour des temps de travail collectifs. La professeure organise un quiz pour permettre une plus grande interaction, puis les étudiants se rassemblent par groupes de deux ou trois pour répondre ensemble aux quizz. À la fin du temps prévu, l'enseignante revient sur les différentes questions et déroule son cours.

Si le cours manque parfois un peu d’interaction, la professeure raccroche ses étudiants en donnant des exemples concrets, en lien avec l’actualité de la crise sanitaire, un choix efficace pour maintenir l’attention.