1. Supérieur
  2. Ecoles de commerce
  3. Coronavirus : les modalités des concours aux écoles de commerce post-bac clarifiées
Décryptage

Coronavirus : les modalités des concours aux écoles de commerce post-bac clarifiées

Envoyer cet article à un ami
Les concours en présentiel sont annulés, les modalités de remplacement sont dévoilées au cas par cas. // © yosanon/Adobe Stock
Les concours en présentiel sont annulés, les modalités de remplacement sont dévoilées au cas par cas. // © yosanon/Adobe Stock

Alors que la France est toujours confinée, les candidats aux concours d’écoles de commerce peuvent souffler. Les modalités de concours sont enfin clarifiées par le Chapitre des écoles de commerce qui suit les directives des ministères de l’Enseignement supérieur et de l’Education nationale. Principale information : les oraux sont annulés, pour la plupart des écoles.

Les décisions prises concernant les concours évoluent très rapidement, en pleine pandémie du covid-19. Annoncés comme maintenus le vendredi 13 mars, les concours qui devaient avoir lieu jusqu’au 5 avril sont finalement tous annulés. Pour vous aider à y voir plus clair, l’Etudiant fait le point régulièrement.

Toutes les écoles de commerce post-bac présentes sur Parcoursup remplacent les concours écrits par un examen des dossiers, dans le calendrier de Parcoursup. Dans un courrier daté du 15 mars, la ministre indiquait clairement que "les concours post-bac d'accès aux écoles seront remplacés par des examens de dossiers, dans le calendrier de Parcoursup, qui n'est pas modifié à ce stade".

Pour le moment, le calendrier Parcoursup ne change pas. Même si la période de dépôt des vœux est clôturée depuis le 12 mars, les candidats peuvent néanmoins compléter leur dossier en ligne et notamment leur CV et lettre de motivation, et ce jusqu’au 2 avril 23h59.

D’un concours à une sélection sur dossier via Parcoursup

Les banques d’épreuves s'organisent donc pour répondre à cette demande. Les banques SESAME et ACCES ont annoncé l'annulation de leurs concours écrits prévus respectivement les 8 et 9 avril. Ils sont remplacés par une étude des dossiers disponibles sur Parcoursup.

Lire aussi : Concours post-bac annulés : votre dossier désormais pris en compte sur Parcoursup

Ecricome bachelor indique, dans un communiqué du 3 avril, que l'étude académique du dossier comptera pour 70% de la note finale. Les 30% restant seront attribués après évaluation du projet de formation motivé. "Aucune pièce complémentaire ne sera demandée, et le test TAGE post-bac n'est plus requis", complète la banque.

Passerelle bachelor s'aligne sur les décisions de la ministre", précise Jean-François Fiorina, président de la banque Passerelle. Les épreuves écrites et orales sont remplacées par l'examen des notes de français de Première, les notes d'anglais de Première et de Terminale et d'une note d'appréciation générale du dossier Parcoursup.

Cette banque indique que tous les éléments du dossier (notes, projet de formation motivé, fiche avenir ou notes (et mention) au baccalauréat…) seront étudiés pour aboutir à la note d’appréciation globale. "L’étude de dossier a pour but d’examiner le parcours et le profil du candidat dans son ensemble, au-delà de ses résultats académiques. La diversité des profils est depuis toujours un engagement de Passerelle Bachelor ; il n’y a pas de différenciation selon la filière", précise la banque.

La banque de concours TEAM a aussi choisi de s’aligner aux directives ministérielles et de passer à un examen des dossiers, alors qu’elle prévoyait de faire passer ses épreuves à distance.

Les EGC (écoles de gestion et de commerce) ont aussi décidé de remplacer leurs épreuves écrites par l’examen du dossier scolaire des candidats. "Seront particulièrement examinées les notes obtenues et les appréciations des professeurs", précisent ces écoles.

Les modalités ne changent pas, en revanche, pour le concours PASS qui fonde sa sélection sur "une analyse complète du dossier de candidature sur Parcoursup". Idem pour l'ISTEC, une école de commerce qui propose son propre concours.

Lire aussi : Coronavirus : les concours de l'enseignement supérieur seront reprogrammés

Maintenir l'esprit du concours

"Nous faisons évoluer les modalités de sélection pour nous appuyer sur certains éléments du dossier Parcoursup. Nous examinerons les notes du bac de français, les notes de première et terminale ainsi que les éléments de la fiche Avenir", indique Christelle Garon, responsable communication du concours SESAME.

L'esprit du concours est préservé, affirme Thomas Lagathu, directeur du SESAME. "Sur le principe, nous prévoyons un classement des candidats par formation. Les 17 programmes de notre banque n'ont pas le même nombre de places aussi chacun aura son propre classement".

Pour faire ce classement, la banque va renforcer l’algorithme qui était déjà prévu pour la note de dossier. "Nous n'utilisons pas les notes brutes. Nous recalculons les notes à partir des notes de première et de terminale de chaque candidat, mais aussi en fonction du niveau de la classe et du lycée. Pour la Fiche Avenir, c’est un traitement chiffré qui est fait. Nous transformons les appréciations des proviseurs en notes, ce qui donne des points", précise le directeur du concours.

Point important : SESAME s'occupe de la première sélection et du classement final des candidats. Puis une deuxième sélection est opérée par les programmes de la banque avec un nouvel examen approfondi des dossiers.

Lire aussi : Coronavirus : les conséquences sur les concours des écoles d'ingénieurs

Le concours ACCES précise de son côté procéder "à une analyse très fine et commune aux trois écoles du concours – Ieseg, Essca et Esdes" : " La phase d’admissibilité étant supprimée, nous allons évaluer tous les dossiers. Il n’y aura pas de premier tri parmi les candidats. Pour respecter au mieux le principe d’équité, nous avons fait ce choix d’évaluer tous les dossiers, sans pré-sélection en amont afin de donner à tous la chance d’être évalué sur des éléments objectifs", explique Xavier Durand, directeur des recrutements et concours de l'Essca.

Ensuite, chaque école appliquera ses propres coefficients de pondération. Aujourd’hui, le concours travaille à la question des pondérations : "nous avons le cadre et nous avons monté un groupe de travail autour de l’évaluation pour voir comment nous pouvons créer des correspondances entre les éléments disponibles sur Parcoursup et les épreuves écrites et orales qui étaient prévues", ajoute le directeur des recrutements de l'Essca.

Le concours ACCES souhaite prendre en compte de manière équilibrée les éléments quantitatifs de Parcoursup (les notes de première et de terminale, celles des épreuves anticipées du bac, le classement de l’élève dans la classe…) et les éléments qualitatifs (activités et centres d’intérêt, projet de formation motivé, fiche Avenir). "Ces derniers éléments permettront aux candidats de mettre en valeur leur dossier".

Elle construit un outil adapté à l’analyse des compétences attendues : "nous établissons une grille de correspondance, par série, entre les éléments chiffrés et les épreuves écrites puis entre les éléments non chiffrés et les épreuves orales".

Xavier Durand est formel : "nous n’allons pas extraire les fichiers de la plateforme Parcoursup et opérer un classement à partir simplement de la moyenne générale. Nous avons un travail considérable à fournir pour examiner les dossiers et analyser dans le détail pour que chaque candidat soit évalué de manière équitable. Cela demande beaucoup de ressources."

Lire aussi : Les concours commun 2020 des écoles de commerce

Les oraux annulés pour les écoles du Chapitre

Les écoles membres du Chapitre se voient dans la contrainte d’annuler les épreuves orales prévues. "Le Ministère ainsi que nous pensons que maintenir des oraux en ligne révéleraient des iniquités de traitement", précise ainsi le Chapitre des écoles de management.

ACCES a annoncé l’annulation de ses épreuves orales, conformément aux directives du ministère de l’Enseignement supérieur et du Chapitre des écoles de management. Cette banque d’épreuves indique sur Twitter travailler sur les modalités de sélection qui découlent de cette annulation.

Même chose pour le concours PASS qui annule ses épreuves orales. "Les membres de notre équipe dédiée à l’examen de votre dossier porteront un intérêt tout particulier à votre projet de formation et aux éléments transcrits dans la rubrique "activités et centres d’intérêts", précise la banque sur son site internet.

Les EGC prévoient ainsi de leur côté de maintenir l’entretien. "Chaque école se rapprochera de ses candidats pour décider du meilleur mode opératoire pour un entretien : visio ou téléphone." Pour privilégier l'équité entre tous les candidats, "les modalités en avril seront reconduites en juillet et en septembre pour les écoles ayant des procédures complémentaires", précisent les écoles du concours.

Pour le concours TEAM, les oraux sont propres à chaque école. Ainsi, l'ICD, qui est membre de la CGE et du Chapitre, suit les directives de la CGE en supprimant les épreuves orales. En revanche, l'Idrac, qui n'est pas membre de cette conférence, a décidé de maintenir ses épreuves orales qui feront l'objet d'une évaluation notée sur 16.

L'ISTEC a souhaité, par souci d'équité, maintenir ses épreuves orales en complément de l'évaluation du dossier scolaire. "Le principe de validation des vœux sur Parcoursup est inchangé et chaque candidat doit confirmer son vœu ISTEC sur la plateforme avant le 2 avril 23H59. Il recevra ensuite sa convocation pour les épreuves orales : individuelle et groupe, qui auront lieu à distance courant avril et mai", précise l'école.

Les modalités des oraux pour les autres banques ne sont pas encore connues ou déterminées.

Lire aussi : Valoriser ses compétences et sa motivation sur Parcoursup : les réponses à vos questions

Les frais de concours réduits de 50 %

Le Chapitre des écoles de commerce annonce, le mardi 31 mars 2020, une réduction de 50 % sur les frais de concours que ce soit pour les admissions post-bac, post-prépa ou en admissions parallèles. "Nous souhaitons contribuer à l'effort que les familles devront consentir dans une période économique qui peut s'avérer complexe", précise le Chapitre.

L'ensemble des écoles de commerce membre du Chapitre sont donc soumises à cette réduction. Une décision qui avait déjà été prise par le concours ACCES : "le remboursement d’une partie des frais d’inscription est acquis pour le concours ACCES. Les nouvelles modalités d’évaluation engendrent des coûts de nature différente, mais nous avons déjà pris la décision de rembourser une partie de ces frais", précisait Xavier Durand le 30 mars.

SESAME précise sur sa FAQ "qu'en concertation avec ses 14 grandes écoles de management, met en place un remboursement partiel des droits d'inscription". De la même manière Ecricome indique sur sa FAQ que pour tous les concours, les candidats auront 50 % de réduction sur les frais de concours, conformément au message de la CGE.

Cet article est mis à jour au fur et à mesure des évolutions de la situation sanitaire et des informations qui remontent des banques de concours et des ministères de l'Enseignement supérieur et de l'Education nationale.