1. Pourquoi faire un cursus spécialisé dans le luxe après une école de commerce ?
Décryptage

Pourquoi faire un cursus spécialisé dans le luxe après une école de commerce ?

Envoyer cet article à un ami
Vous finissez une école de commerce : allez-vous chercher directement un emploi dans le luxe ou continuer vos études pour vous spécialiser ? // © iStockphoto
Vous finissez une école de commerce : allez-vous chercher directement un emploi dans le luxe ou continuer vos études pour vous spécialiser ? // © iStockphoto

Suivre une formation spécialisée n'est pas indispensable pour trouver un emploi dans le luxe. Mais si vous n'avez jamais fait de stage dans le secteur ou si l'école de commerce dont vous êtes diplômé ne figure pas parmi les plus renommées, ces cursus peuvent vous donner un coup de pouce pour atteindre votre objectif, explique Anne-Laure Robert dans son ouvrage “Les Métiers du luxe”.

Il serait difficile de donner une statistique précise, mais on peut estimer qu'au moins une bonne moitié des étudiants d'écoles de commerce cherchant à travailler dans le luxe trouvent un emploi sans passer par une spécialisation.

Évidemment, cela dépend de plusieurs facteurs, qui sont d'ailleurs communs à tous les secteurs. Plus l'école est réputée, plus vous avez “brillé” par vos résultats, plus vous avez remporté de distinctions, plus vous avez été proactif dans les associations, plus vous parlez de langues étrangères et, surtout, plus vous avez effectué de stages en lien direct avec votre objectif de poste, plus il vous sera facile de trouver l'emploi que vous souhaitez.

À lire aussi : Découvrez nos palmarès des écoles de commerce postbac et des écoles de commerce mastérisées

Des formations très utiles pour changer de cap

Une spécialisation peut s'avérer utile si vous n'avez pas toutes ces cordes à votre arc. Il est parfois difficile de trouver un stage lorsque l'on est diplômé d'une école moins bien “classée”, par exemple. De même, si vous n'avez aucune expérience dans le luxe, les cours et le stage de fin de formation vous apporteront la culture nécessaire pour postuler ensuite dans ce secteur. Enfin, cette formation pourra vous donner accès à de nouveaux contacts pour alimenter votre réseau.

La spécialisation vous sera surtout très profitable si, après un premier poste dans un autre secteur à l'issue de vos études, vous décidez de changer de cap pour trouver un emploi dans le luxe. Les cours dispensés dans les cursus spécialisés pourront vous faire gagner du temps en vous permettant d'acquérir les bases et d'appréhender les codes de ce milieu.

De petits “plus” à ne pas négliger

Quoi qu'il en soit, la concurrence est telle que chaque petit “plus” sur le CV, chaque rencontre supplémentaire peut aider à se différencier pour décrocher une place. Et il faut garder en tête que ces formations entretiennent leur réputation en partie grâce à leur taux d'insertion sur le marché du travail. Donc combiner cette force de frappe à celle de son école de commerce est un atout supplémentaire.

Un accès privilégié aux DRH des maisons de luxe

Au master innovation, design et luxe de l'université Paris-Est à Marne-la-Vallée, une journée entière est consacrée aux simulations d'entretiens et les responsables des ressources humaines des maisons de luxe se prêtent au jeu. C'est une chance de pouvoir échanger avec eux avant le jour “J”.

Les DRH (directeurs des ressources humaines) de maisons de luxe font, en outre, souvent partie des jurys d'admission dans les différentes formations spécialisées, donc a priori, si vous intégrez l'une de ces sessions, c'est que l'on a déjà décelé votre potentiel. À vous de confirmer par la suite.

Des cas pratiques qui vous préparent à votre futur poste

Enfin, lorsque vous occuperez ce premier poste tant convoité, plus vous y aurez été préparé et mieux cela se passera. Grâce à une spécialisation, vous aurez eu accès à de nombreux professionnels du secteur qui auront partagé avec vous des cas pratiques illustrant les spécificités du secteur. Cela peut procurer un certain confort lorsque l'on entre dans la vie active.

Comment choisir sa formation ?

Les formations sont nombreuses et il est parfois difficile de s'y retrouver. Nous vous proposons quelques pistes pour vous aider dans votre choix.

Un premier critère de base : la prime à l'ancienneté. Si ces formations étaient mauvaises et n'offraient aucun débouché, elles auraient disparu.

Ensuite, balayez attentivement toutes les informations que vous donnent les sites des formations. Ils sont pour la plupart très complets, détaillant les cursus, les intervenants et proposant des témoignages d'anciens.

Soyez vigilants sur les forums car on trouve bien souvent tout et son contraire dans les témoignages. Surtout, les avis sont anonymes donc peut-être parfois manipulés. Venez vous renseigner directement lors des journées portes ouvertes ou à l'occasion de salons spécialisés. Rien ne vaut une rencontre physique avec des anciens élèves et des intervenants et une visite des locaux. N'hésitez pas, ensuite, à croiser les sources pour confirmer ce que l'on vous a affirmé.

Cours du soir ou alternance ?

Une question pratique d'organisation guidera peut-être votre choix. Marie, 25 ans, a par exemple préféré l'EIML à Sup de luxe car le cursus en alternance s'effectuait du lundi au jeudi en entreprise avec des cours le vendredi et le samedi alors qu'à Sup de luxe, les cours ont lieu le soir après la journée de travail.

Le coût de la formation

Enfin, le budget : le prix peut monter jusqu'à 40.000 €. C'est donc loin d'être une variable négligeable. Sur ce critère, le master innovation, design et luxe de Marne-la-Vallée est imbattable puisque la formation y est gratuite, avec un taux d'insertion de 100 % dans les trois mois dixit sa responsable.

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
“Les Métiers du luxe”,
par Anne-Laure Robert.