1. Votre fac est-elle dans le classement de Shanghaï ?
Bancs d’essai

Votre fac est-elle dans le classement de Shanghaï ?

Envoyer cet article à un ami
Le classement de Shanghaï, qui répertorie les meilleures universités au monde, permet aux universités françaises de se faire une réputation à l'international. // © Adobe Stock/kasto
Le classement de Shanghaï, qui répertorie les meilleures universités au monde, permet aux universités françaises de se faire une réputation à l'international. // © Adobe Stock/kasto

Trois universités françaises figurent dans le top 100 du classement de Shanghaï dévoilé le 15 août. Devenu une référence dans le monde universitaire, ce palmarès très orienté sur la recherche influence notamment les choix des étudiants internationaux.

Dévoilé le 15 août 2019, le classement de Shanghaï répertorie les 1.000 meilleures universités au monde. Cette année, comme en 2018, la France se hisse à la 6e place mondiale avec 35 universités présentes dans le classement.

Trois universités françaises font à nouveau partie du top 100. L’Université Paris-Sud, première université hexagonale, gagne 5 places et se classe 37e mondiale, suivie de Sorbonne Université (44e) et de l’Ecole Normale Supérieure Paris (79e) qui ont respectivement perdu 8 places et 15 places.

Lire aussi : Classement de Shanghai 2018 : quelles sont les universités françaises du top 500 ?

Cette année, l’Université Grenoble-Alpes fait son entrée dans les 150 premiers, où figurent déjà les universités d’Aix-Marseille, de Strasbourg et de Paris-Diderot. L’université de Montpellier intègre quant à elle le top 200 où se situe l’université Paris-Descartes.

Si vous hésitez entre plusieurs établissements, les classements thématiques peuvent également vous être utiles. Plusieurs entrées sont possibles : maths, sociologie, pharmacie, géographie… La première université du classement Ecologie est française : l’université de Montpellier, qui était déjà en tête l'année dernière. L’Université Paris-Sud est quant à elle 5e du classement thématique Mathématiques, alors qu’elle était 2e l’année dernière. C'est Sorbonne Université, entité qui regroupe l’université Paris-Sorbonne et l’université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC), qui occupe la 2e place de ce classement thématique en 2019.

46 universités américaines dans le top 50

Sans surprise, les Etats-Unis trustent le haut du classement, occupant près de la moitié du top 100. Harvard et Stanford occupent les deux premières places, le MIT la 4e, et Berkeley la 5e. Le Royaume-Uni se place également en pole position, avec 6 universités dans le top 100, dont Cambridge à la 3e place.

Renommée internationale

Réalisé depuis 2003, le classement de Shanghaï s'est imposé comme une référence dans le milieu universitaire. Il est surtout consulté par les étudiants étrangers pour faire le tri parmi les formations qu'ils connaissent peu. D'autre part, intégrer une fac bien classée facilite l'obtention d'un prêt étudiant pour financer le voyage, le coût de la vie et les frais d’inscription. Les universités en tête du palmarès profitent donc d'une renommée internationale.

Lire aussi : Shanghai, QS, THE… à quoi peuvent vous "servir" les classements internationaux ?

Afin d’être mieux référencée dans ce classement mondial, la France opère des changements dans sa gestion des universités. Ces dernières années, les établissements se regroupent sous une seule structure, multipliant ainsi leur chance de remonter dans le classement. Ainsi Sorbonne Université, qui caracole à la 44e place, est née en janvier 2018 de la fusion entre l’université Paris-Sorbonne et l’université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC). Les deux établissements regroupent 6.400 chercheurs et enseignants-chercheurs. Une dizaine de nouveaux établissements devraient ainsi voir le jour en 2020 et figurer à terme en meilleure position dans les classements.