Les programmes d'échanges pour partir étudier hors d’Europe

Par Expat.com, partenaire de l'Etudiant, publié le 01 Juin 2021
7 min

L’Union Européenne a nettement favorisé la mobilité internationale des étudiants en son sein, notamment grâce à des programmes d’échanges scolaires entre les établissements d’études supérieures. Cependant, le monde ne s’arrête pas aux portes de l’Europe et en 2021, les étudiants peuvent profiter d’échanges étudiants dans le monde entier grâce à une variété de programmes.

Le programme d’échange Erasmus+

Le succès du programme d’échange universitaire européen Erasmus n’est plus à démontrer. Néanmoins, il faut souligner que depuis presque 20 ans, la mission ne s’arrête plus aux frontières de l’Europe. En effet, le programme d’échange s’est agrandi au fil du temps en devenant Erasmus+ et en incluant des volets internationaux comme Erasmus Mundus, et ce dès la rentrée scolaire 2004–2005 grâce à des partenariats avec des établissements du monde entier.

Erasmus+ est un programme de coopération et de mobilité entre les établissements d’enseignement supérieurs du monde entier qui permet de partir à l’étranger tout en maintenant sa scolarité dans son établissement d’origine. Aujourd’hui, Erasmus+ semble se positionner comme le leader des programmes d’échanges universitaires en collaborant avec plus de 1000 établissements dans le monde entier.

Les formations proposées par Erasmus+ aux étudiants durent entre 12 et 24 mois et sont particulièrement avantageuses pour les étudiants français qui, en ne payant que le coût d’inscription dans leur université, peuvent partir vers des destinations qui seraient très onéreuses en dehors du contexte Erasmus.

Un autre avantage du programme Erasmus+ est qu’il est amplement connu, documenté et mis en avant, par conséquent, les informations seront faciles à rassembler pour les candidats à la mobilité. Pour être éligible au programme d’échange, l’étudiant devra justifier d’une première année au moins de validée et d’un certain nombre de crédits ECTS afin de pouvoir partir. Il devra également justifier de la documentation administrative nécessaire (lettres de recommandation, relevés de notes qui peuvent nécessiter une traduction, le formulaire de demande de mobilité, une lettre de motivation, un curriculum vitae…).

Les formations se situent en Europe, évidemment, mais aussi sur tous les autres continents avec des destinations comme le Brésil, les Etats-Unis, le Chili ou encore, le Japon et la Corée du Sud…

Le programme d’échange MICEFA :

La Mission Interuniversitaire de Coordination des Échanges Franco-Américains (MICEFA), comme son nom peut le faire deviner, est une union entre 17 universités de l’ile de France (comprenant notamment l’Université de la Sorbonne, L’Université de Versailles-Saint-Quentin ou encore l’Université Paris Nanterre) et 65 partenaires nord-américains anglophones (notamment Queens College, Glendon College of York University ou encore, University of Miami). L’objectif de ce programme est de favoriser les collaborations entre universités américaines et françaises en organisant des échanges universitaires.

La majorité des établissements américains se trouvent aux Etats-Unis et le reste au Canada anglophone tandis que la durée de la mobilité s’étend d’un à deux semestres scolaires. L’Amérique du Nord étant connue pour le coût élevé de ses études supérieures, le programme MICEFA est une très belle opportunité pour profiter d’enseignements américains à moindre coût puisque comme pour le programme Erasmus+, l’étudiant en échange ne paye que l’inscription dans son établissement d’origine et non les frais scolaires de son établissement d’accueil.

Chaque candidat au programme doit être inscrit en L2 ou un niveau plus élevé d’éducation dans une université membre, être sélectionné par son établissement et pouvoir justifier de bons résultats scolaires. Attention, les candidats à la mobilité devront prendre soin d’être bien éligibles à la délivrance des visas nécessaires pour leurs séjours aux USA ou au Canada et enfin avoir un niveau d’anglais suffisant et documenté pour suivre les enseignements (soit un score de 80 au TOEFL ou 6,5 à lELTS).

ISEP – International Student Exchange Programs.

L’ISEP est un programme qui organise des échanges étudiants en partance du monde entier et à destination des Etats-Unis. L’ISEP réunit plus de 300 établissements membres sur le sol américain et collabore avec des universités présentes dans plus de 50 pays (dont la France) pour organiser des mobilités étudiantes allant de 6 mois à un an.

Avantageusement, si vous souhaitez participer à ce programme, il vous est possible de postuler à près de 10 universités américaines en les classant dans l’ordre de vos préférences afin d’optimiser au maximum vos chances de départ.

Pour pouvoir prétendre au programme ISEP, il faut naturellement que votre établissement en soit un partenaire, de plus, il faudra payer un apport financier afin de couvrir les frais de dossier.

Là encore, la mobilité se faisant dans un établissement anglophone, les candidats devront, en amont de leur départ, justifier d’un niveau d’anglais suffisant pour suivre les enseignements dans l’établissement américain, pour cela il faudra présenter leurs résultats aux examens du TOEFL ou de l’IELTS.

Il semblerait que certains établissements puissent proposer des enseignements en langue espagnole bien qu’ils soient aux Etats-Unis, les exigences de langues seront donc tournées vers l’espagnol et non l’anglais.

A titre d’exemple les établissements suivants sont partenaires de l’ISEP : l’Université du Maine (Le Mans), l’Institut Politiques de Rennes, Lille III… et du côté américain, University of North Alabama, California State University, East Bay, Alfred University (New York) ou encore University of Wyoming

Le programme d’échange PQEE du BCI, anciennement CREPUQ :

Si le programme MICEFA couvre les établissements canadiens anglophones, le Bureau de Coopération Interuniversitaire (BCI), lui, a mis en place un Programme Québécois d'Échanges Étudiants (PQEE) qui concerne les échanges universitaires entre le Québec (majoritairement francophone) et le reste du monde.

Le programme canadien comprend 9 universités québécoises et plus de 400 établissements supérieurs partenaires répartis dans 25 pays dans le monde et dont fait partie la France. Les universités canadiennes concernées, bien qu’en province francophone, proposent des formations aussi bien dispensées en anglais qu’en français. Attention, si vous souhaitez postuler pour un échange dans une université anglophone, bien qu’elle soit au Québec, il vous faudra fournir une justification de votre niveau d’anglais.

Ce programme permet aux étudiants québécois comme internationaux de profiter d’une mobilité scolaire allant d’un trimestre à un an complet tout en restant intégrés dans leurs formations de base. A titre d’exemple d’établissements québécois partenaires, on peut citer l’Université de Laval ou encore celle de Sherbrooke.

Là encore, l’étudiant français économisera sur les frais de scolarité qui sont plus élevés au Québec qu’en France, en moyenne.

Articles les plus lus

A la Une étudier à l'étranger

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !