Pandémie de Covid-19 et expatriation : quelles destinations pour les étudiants ?

Par Expat.com, partenaire de l'Etudiant, publié le 23 Novembre 2020
6 min

La crise sanitaire qui touche actuellement le monde a remis en cause de nombreux projets d’expatriation. Les étudiants désireux d’aller poursuivre leur cursus à l’étranger se retrouvent pour leur part à devoir résoudre une équation plus complexe que jamais. Faisons le point sur trois questions majeures : les destinations qui se distinguent ou qui pourraient se distinguer pour les études après la crise, les nouveaux facteurs pris en considération lorsqu'on décide de s'expatrier pour les études, et enfin, les destinations qui se rapprochent le plus des « conditions idéales » ?

L’expatriation des étudiants et crise sanitaire : état des lieux

Expérience à l’étranger, découverte d’une nouvelle culture, éventail de formation plus large… La liste des raisons pour lesquelles les étudiants décident de s’expatrier dans le cadre de leur cursus est longue. Mais la Covid-19 est passée par là, assombrissant le tableau. Aujourd’hui, les témoignages d’étudiants expatriés « coincés » à l’étranger abondent et écornent sérieusement ce portrait idyllique : fermeture des frontières, (donc impossibilité de rentrer chez soi), difficultés financières, traitements des dossiers rallongés auprès des ambassades, législation du travail peu en faveur des étudiants étrangers, système de santé limité pour cette catégorie de la population étrangère…

Les étudiants candidats à l’expatriation se scindent désormais en quatre catégories distinctes : il y a ceux qui continuent à nourrir leur projet d’expatriation, en repoussant tout simplement leur départ, tandis que d’autres préfèrent revoir totalement leur organisation. D’autres encore optent pour des formations à distance. Entre ces catégories, il y a les étudiants incertains, qui ont besoin d’en savoir plus quant à la prise en charge sanitaire et la sécurité dans le pays de destination, avant de consolider leur décision.

Ce contexte mérite toutefois que l’on prenne un sérieux recul. Si l’on se fie aux informations diffusées dans les médias, de nombreuses nations, comme la France, la Grande-Bretagne, l’Espagne seraient en train de récolter les fruits de leur décision de reconfiner. Ajoutons à cela l’annonce par plusieurs laboratoires pharmaceutiques de la création de plusieurs vaccins efficaces à plus de 90 % contre le Coronavirus… L’optimisme doit être de mise !

Crise sanitaire du Covid 19 : quels facteurs pris en compte par les futurs étudiants expatriés ?

De nombreuses universités de prestige à travers le monde ont mis en place des sondages afin de cerner les facteurs considérés comme étant cruciaux pour l’expatriation dans le contexte pandémique. Par exemple, Brown University cite la santé et la sécurité des étudiants, la restriction des infrastructures sanitaires propres au pays et au site d’accueil, la disponibilité des vols, la cessation de la délivrance des visas et les restrictions sur les exigences d’entrée. S’ajoutent les coûts universitaires, susceptibles d’augmenter, l’extension des périodes d’inscription, ou encore un assouplissement des règles de candidature (absence de certificat IELTS, GMAT, etc.).

Dans quels pays partir étudier pendant (et après) la crise du Covid-19 ? Le top 3

Le quotidien India Today a ainsi publié un classement des pays les plus cités par les étudiants susceptibles de s’expatrier pour compléter leur cursus.

En tête, on retrouve la Nouvelle-Zélande, pays qui continue d’ailleurs à occuper le devant de la scène quant à sa gestion extraordinaire de la pandémie. En effet, les « Kiwis » ont réussi à maîtriser la progression du nombre de contaminations, à tel point qu’il déplore 22 décès imputables à la Covid-19 sur une population d’environ 5 millions d’habitants. Ces deux éléments sont l’illustration même d’un système de santé efficace, point essentiel pour les étudiants qui veulent partir et leurs familles. Ajoutons à cela un multiculturalisme inédit et un système universitaire à la pointe académiquement.Sur la deuxième marche du podium, il y a l’Allemagne, destination phare depuis longtemps pour les jeunes désireux d’étudier à l’étranger. Les chiffres prouvent cette réputation : le pays accueille chaque année 400 000 étudiants expatriés ! Pourquoi fait-il partie de ce classement ? La gratuité universitaire pour les étudiants étrangers du secteur public, mais surtout une gestion rationnelle et efficace de l’épidémie. En troisième position, on retrouve le Royaume-Uni, destination qui a toujours attiré les jeunes étrangers. Pays à fort héritage culturel et historique, son système de santé n’a pas hésité à prendre également en charge les étudiants étrangers en leur fournissant gratuitement des tests de dépistage contre la Covid-19. Citons également l’extension pour deux ans du nouveau visa de travail post-études. Citons enfin l’adoption rapide et efficace des technologies digitales par les universités britanniques, nombreuses aujourd’hui à délivrer leurs formations online.La Covid-19 a résolument changé la face du monde. C’est avec un sentiment d’attente mêlé d’incertitude que les étudiants doivent s’astreindre à observer l’évolution de la pandémie afin de prendre la meilleure décision pour leur avenir en tant que futurs expatriés !

Articles les plus lus

A la Une étudier à l'étranger

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road