Rentrée décalée de l’ISCOM : toutes les infos pour ne pas y couper !

publié le 27 Octobre 2021
5 min

Depuis plusieurs années maintenant, l’ISCOM (Institut Supérieur de Communication et de publicité), propose une rentrée décalée aux étudiants de niveau bac à bac +1 qui souhaitent se réorienter. Objectif : intégrer son Programme Grande École, qui forme des professionnels agiles, capables d’associer vision stratégique et compétences opérationnelles.

Vous venez d’entamer vos études post-bac ou bac +1 et vous avez le sentiment d’être passé(e) à côté de ce qui vous passionne vraiment ? Pas de panique ! D’une part, parce que se tromper fait partie de la vie (entre nous, ce n’est sûrement pas la première fois et ce n’est certainement pas la dernière) et d’autre part, parce que l’ISCOM vous permet de retomber sur vos pattes dès le mois de janvier prochain, en profitant de la rentrée décalée de son Programme Grande École. Une rentrée possible dans cinq de ses 10 campus, à Paris, Lyon, Rouen, Bordeaux et Montpellier.

Rentrée décalée, mode d’emploi

« Plus je me plante, plus je pousse. » C’est le nom de la campagne promotionnelle de l’ISCOM pour sa rentrée décalée. « On accepte les étudiants avec leurs expériences passées. On les aide à valoriser ces expériences initiales dans leurs parcours à l’ISCOM. Il ne faut surtout pas les laisser de côté, mais les cultiver », précise Nicolas Gourdou, chargé de communication/marketing digital à l’ISCOM. Une philosophie qui en dit long sur l’accompagnement que propose l’ISCOM de manière générale.

À partir de novembre, l’ISCOM proposera ainsi des ateliers d’orientation. « L’objectif est d’aider les étudiants à savoir si l’ISCOM pourrait leur convenir. Il s’agit d’une rencontre gratuite et individuelle avec un spécialiste indépendant », poursuit Nicolas Gourdou. Il est également possible de profiter des Journées portes ouvertes de l’école, qui se tiennent une fois par mois, afin de visiter les campus et de faire le plein d’informations.

Ensuite, une fois le choix mûri, il convient de s’inscrire au concours d’entrée qui aura lieu chaque mois, à partir de la fin octobre. Et si tout se passe bien, rendez-vous en janvier sur les bancs de la première année du Programme Grande École.

Pourquoi rejoindre l’ISCOM ?

L’ISCOM, c’est une voie royale vers les métiers de la communication, du marketing, du digital, de l’événementiel et de la création. Un secteur très porteur avec pas moins de 700 000 emplois en France. On considère même que 85 % des métiers de 2030 n’existent pas encore aujourd’hui. Il faut dire que le marché est sans cesse challengé par l’apparition de nouvelles technologies, de nouveaux médias et de nouvelles habitudes de consommation.

La principale force de l’ISCOM, c’est son penchant très affirmé pour la professionnalisation. Les programmes s’adaptent chaque année aux évolutions du milieu, grâce à l’étroite collaboration de l’école avec des entreprises majeures telles que Publicis, TBWA, Havas, BETC, Marcel ou encore Fred & Farid. Le but est de pouvoir accompagner toutes les mutations technologiques, économiques et sociologiques.

Concrètement, le programme débute par un tronc commun de deux ans. L’idée est de se familiariser avec un socle de connaissances fondamentales et avec les différentes spécialités proposées plus tard dans le cursus. En troisième année, justement, place à la spécialisation avec cinq nouvelles certifications. Les étudiants sont invités à choisir une spécialité qui va les mener jusqu’en cinquième année et les orienter vers l’une des cinq grandes familles de métiers de la communication : planning stratégique, réputation et influence, transformation et stratégie digitale, création et enfin, communication internationale.

Au programme, pas moins de 17 mois de stage et une cinquième année en alternance. Les étudiants peuvent notamment compter sur un vaste réseau, dans lequel on trouve tous les plus grands noms du secteur. En tout, ce sont près de 8 000 offres de stages que ces différents acteurs déposent chaque année sur le bureau de l’ISCOM, soit trois-quatre offres par personne. Les étudiants sont aussi confrontés à des mises en situations réelles et pluridisciplinaires impliquant respect de délais courts et travail en équipe. Ils planchent sur des stratégies créatives, des recommandations marketing, des campagnes de lancement de produit au service d’entreprises, de start-up, d’institutions ou d’associations.

Bref, l’ISCOM c’est la professionnalisation à tous les étages ! À la clé, un taux d’embauche à six mois qui se hisse jusqu’à 86 %, dont 40,5 % en continuité d’alternance !

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !