Études : Danse : quelles études, quelles formations pour intégrer le secteur ?

Danseuse de ballet dansant dans la rue, vêtue d'un body rouge et de chaussures de pointe, à Lyon, en France.
Danseuse de ballet dansant dans la rue, vêtue d'un body rouge et de chaussures de pointe, à Lyon, en France. © Yanis Ourabah/gettyimages

Claquettes, hip-hop, danse classique ou moderne, etc. Les danseurs professionnels font rêver le public mais derrière la facilité apparente, des années de travail sont nécessaires pour développer son talent.


Quels métiers faire quand on aime la danse ?

La danse, comme le théâtre et la musique, fait partie des arts du spectacle. Divers métiers du secteur y sont associés.

Danseur : il faut commencer la danse dès le plus jeune âge (6-7 ans) dans une école, puis intégrer une école nationale de danse ou se faire admettre dans une compagnie.

Chorégraphe : une licence puis un master danse ouvrent la voie vers les postes de chorégraphe avec une large culture scénographique et des analyses pointues des pratiques.

Professeur de danse : la plupart des danseurs préparent également un diplôme d’État de professeur de danse.

Bon à savoir : passionné de danse, sans avoir la fibre artistique pour autant, vous pouvez vous épanouir dans des études théoriques autour de la danse et du spectacle en général. À la clé, des postes d’animateur culturel, responsable de salle de spectacles, conseiller artistique, etc.

Quelles sont les différentes formations en danse ?

En danse, de nombreux établissements forment des professionnels et préparent au DE (diplôme d’État) de professeur de danse. Les meilleurs ont commencé dès l’enfance. En fac, les études de danse débouchent en majorité sur l’enseignement.

Quels bacs pour se former dans la danse ?

Selon la formation, le bac n’est pas un prérequis indispensable pour se préparer à une carrière de danseur ou danseuse. Toutefois, le bac S2TMD (sciences et techniques du théâtre, de la musique et de la danse) est particulièrement adapté pour tous ceux et celles qui souhaitent devenir artiste. Il se prépare dans 27 lycées en France.

En filière générale du bac, il est possible de choisir l’option danse dès la seconde (sans obligation pour poursuivre la spécialité danse), puis la spécialité arts, mention danse dès la classe de première. Cette spécialité permet une approche à la fois artistique et culturelle de la danse. Elle est proposée dans 47 établissements dont l’École de danse de l'Opéra national de Paris.

L'université

Le parcours danse est proposé dans une dizaine de licences universitaires mention arts du spectacle ou arts (universités de Nice, Bordeaux, Toulouse Jean-Jaurès, etc.). Il permet avant tout aux étudiants de préciser un projet professionnel artistique.

Bon à savoir : dans certaines universités comme à Bordeaux, par exemple, il est possible de préparer en même temps la licence danse (théorique) et le diplôme d’État de professeur de danse (pratique).

Le conservatoire et les écoles de danse

Une formation dans un conservatoire, qu’il soit départemental, régional ou national, est une valeur sûre. 

·         diplôme national supérieur professionnel de danse, sur concours, dans sept établissements en France,

·         diplôme d'études chorégraphiques (DEC), dans 44 conservatoires à rayonnement départemental, régional ou national,

·         diplôme national d'orientation professionnelle (DNOP) de danseur, dans neuf conservatoires départementaux ou à rayonnement régional,

·         diplôme d’État de professeur de danse, option danse classique, danse contemporaine ou danse jazz, inscription soumise à l’obtention préalable de l’EAT, l’examen d’aptitude technique.

Bon à savoir : les plus prestigieux conservatoires restent le CNSMDP, le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, qui recrute sur concours des candidats de 12 à 19 ans pour le diplôme national supérieur professionnel de danse, et le CNSMD, le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon, qui prépare au même diplôme sur concours pour les danseurs classiques de 15 à 18 ans ou les danseurs contemporains de 16 à 20 ans.

L’École de danse de l'Opéra national de Paris

École la plus prestigieuse en France, elle forme les futurs danseurs et danseuses du ballet de l'Opéra national de Paris. La sélection débute dès le plus jeune âge avec les petits rats de l’Opéra… jusqu’à la consécration ultime : devenir danseur ou danseuse étoile !

·         Pour les filles et garçons ayant entre 8 et 11 ans, la procédure d'admission débute par une sélection sur dossier puis sur une épreuve de danse, comprenant un stage de six mois. À l'issue du stage, un concours détermine leur admission comme élève de l'École de danse. Une fois admis, les jeunes suivent les cours de l’Éducation nationale le matin et ceux de l'Opéra l'après-midi.

·         Pour les filles et garçons ayant entre 11 et 13 ans, la procédure d'admission débute par une sélection sur dossier puis sur une épreuve de danse, suivi d’un stage d'un an pour les profils retenus. À l'issue du stage, un concours détermine leur admission comme élève de l'École de danse. Une fois admis, les jeunes suivent les cours de l’Éducation nationale le matin et ceux de l'Opéra l'après-midi.

·         Pour les filles et garçons entre 13 et 17 ans, il existe deux filières d’admission : d'une part, les candidats titulaires du certificat des conservatoires nationaux supérieurs, d'autre part les lauréats des concours internationaux et les candidats de 13 à moins de 17 ans au 1er septembre de l'année d'intégration.

Bon à savoir : l’Opéra de Paris propose un stage d’été. Il s’agit d’un stage intensif de perfectionnement qui ne donne pas lieu à des auditions mais est accessible sur dossier. Il est ouvert aux jeunes de 10 à 19 ans et dure une ou deux semaines.

Nos partenaires du secteur danse : quelles études, quelles formations pour intégrer le secteur ?

Les formations du secteur danse : quelles études, quelles formations pour intégrer le secteur ?

Les métiers du secteur danse : quelles études, quelles formations pour intégrer le secteur ?

Contenus supplémentaires

Les derniers articles publiés

Partagez sur les réseaux sociaux !