Passer le TOEFL : les pièges à éviter

Par Global-Exam, avec l'Etudiant, publié le 16 Decembre 2016
3 min

Le TOEFL (Test Of English as a Foreign Language) est un examen d'anglais standardisé que l'on peut vous demander de passer si vous envisagez de faire une partie ou la totalité de vos études à l'étranger. Comment déjouer les pièges dans les exercices et obtenir un bon résultat ? Les conseils de notre partenaire, Global-Exam, expert de la préparation en ligne au TOEFL.

L'examen du TOEFL a évolué au fil des années. On le trouve le plus souvent aujourd'hui sous la forme du TOEFL iBT, réalisé en ligne. Quels sont les pièges à éviter lors du passage du test ?

1. Ne pas connaître la structure de l'examen lors de votre entrée en salle

Il est impératif de ne pas découvrir les modalités d'examen le jour J. Les assimiler au préalable est une des conditions de votre performance. Sachez à l'avance ce que l'on attend de vous à chaque étape pour savoir comment utiliser au mieux vos capacités.

Au TOEFL, il y a quatre sections : reading, listening, speaking, writing. L'ordre des sections est toujours le même. Pour la première partie, reading, il est possible que l'on vous fasse faire jusqu'à cinq exercices. Mais vous ne serez noté que sur 3. Comme vous ne savez pas lesquels seront finalement évalués, faites les tous avec le plus de concentration possible.

Lire aussi :
Comment se préparer au TOEFL ?

Trois bonnes raisons de passer le TOEFL

2. Ne pas gérer son chrono et donc les temps de cadences rapides et les pauses

Les sections reading et listening durent entre 1 heure et 1 heure 40, la section speaking dure 20 minutes et la section writing environ 50 minutes. À noter que la première partie de l'examen peut durer jusqu'à trois heures. Au total, l'examen se déroule donc sur 4 heures 30. Il faut réussir à tenir jusqu'au bout. D'où l'importance d'un entraînement personnel dans des conditions réelles d'évaluation, sans interruption, afin d'être préparé et de tenir le rythme.

3. Ne pas se fixer le bon objectif

Il est possible que l'institution pour laquelle vous passez l'examen ait des attentes spécifiques. Vous devez être au courant des différentes modalités fixées par cette même institution afin de ne pas avoir à le repasser. Si vous passez l'examen pour votre propre compte, il peut être très motivant de vous fixer vous-même un score à atteindre. Attention à ce que celui-ci reste cependant atteignable.

Lire aussi :
TOEFL, ça se passe comment le jour J ? Un étudiant raconte

Passer le TOEFL, à quoi s'attendre ?

4. Ne pas préparer l'examen

La préparation est une question de révisions mais aussi de préparation logistique. Vous allez devoir vous entraîner avec une méthode rigoureuse de travail. Le piège est d'en oublier l'aspect plus pratique. Vous devez vous inscrire rapidement sur Internet pour être sûr d'avoir des dates et des lieux d'examen qui vous conviennent. Même chose pour le jour J : vérifiez bien votre horaire de passage et le lieu d'examen afin d'arriver dans les temps. Vous devez arriver sur place 30 minutes avant l'heure prévue.

GlobalExam vous permet de booster votre préparation au TOEFL  pour progresser rapidement et atteindre vos objectifs de score !

Des tests blancs, des dizaines d’heures d’entraînement, des centaines d’exercices pour être prêt le JOUR-J grâce à une préparation 100% en ligne.

Offre partenariat LETUDIANT.FR : -20% avec le code LETUDIANT20 sur global-exam.com

Articles les plus lus

Les derniers articles

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road