Anissa, animatrice numérique pour enfants : "Cela change de l’animateur lambda"

Par Étienne Gless, publié le 13 Octobre 2017
2 min

Si vous aimez les enfants, un job d'animateur en périscolaire peut être une bonne option. Anissa, elle, est animatrice numérique. Pour un CDI de dix heures par semaine, elle compte gagner 30 € de l'heure.

Le job ? À l’occasion des ateliers périscolaires au sein d’une école primaire, vous animez un module de formation pédagogique aux outils du numérique pour des enfants de 7 à 11 ans. Vous emmenez ceux-ci dans la salle informatique, vous distribuez les tablettes numériques, choisissez un thème créatif, faites découvrir l’impression 3D, etc.

Lire aussi

"À la rentrée 2016–2017, comme j’avais peu d’heures de cours, j’ai pris un job assez classique d’animatrice vacataire à la mairie de Paris", explique Anissa, qui entre en deuxième année de licence de sociologie à l’université Paris 8. L’étudiante effectuait des remplacements dans une école primaire du XIXe arrondissement à Paris : cantine, récréation, centre de loisirs et activités périscolaires.

Un job d'animateur original

"Un collègue créait sa start-up, Fabkid 3D, qui propose aux écoles des modules de formation pédagogique aux techniques d’impression 3D, explique Anissa. Cela change de l’animateur lambda qui emmène les enfants jouer au football ou confectionner un gâteau."

Lire aussi

Embauchée en contrat aidé par la mairie l’an passé, Anissa sera recrutée, pour la rentrée 2017–2018, par Fabkid 3D : "J’aurai un CDI à temps partiel de dix heures par semaine et un emploi du temps fixe", explique l’étudiante qui compte gagner plus et table sur 30 € par heure.

Articles les plus lus

Nos sélections d'offres de jobs étudiants

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !