1. Handicap : les associations, des traits d’union avec les entreprises
Boîte à outils

Handicap : les associations, des traits d’union avec les entreprises

Envoyer cet article à un ami
L'Handicafé©, un des nombreux dispositifs mis en place par les associations pour faire le lien avec les entreprises. // © ADAPT
L'Handicafé©, un des nombreux dispositifs mis en place par les associations pour faire le lien avec les entreprises. // © ADAPT

De nombreuses structures associatives vous accompagnent pendant vos études et pour la suite de votre parcours. Comment ? Notamment en favorisant les rencontres avec les entreprises.

Tremplin, Arpejeh (Accompagner la réalisation des projets d'études de jeunes élèves et étudiant[e]s handicapé[e]s), l’ADAPT (Association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées)… De nombreuses structures associatives vous accompagnent pendant vos études et pour la suite de votre parcours. Elles font le lien entre l’école, l’entreprise et vous. Car le passage à l’autonomie est souvent difficile pour un jeune, handicapé ou non.

Préparez-vous au monde de l'entreprise avec l'Arpejeh

Arpejeh travaille depuis huit ans en partenariat avec 65 entreprises et six académies (Crétail, Paris, Versailles, Lyon, Aix-Marseille, Orléans-Tours) : stages et alternance, tutorat individuel, simulations d’entretiens avec des recruteurs professionnels, ateliers découverte des métiers, visites d'entreprises... pour les élèves et étudiants, et ce dès la troisième. L’association développe plusieurs dispositifs d’accompagnement vers l’emploi. L’idée ? "Faire découvrir aux jeunes le monde de l'entreprise pour les aider dans leur orientation et pour construire avec eux leur avenir professionnel", résume Servane Chauvel, déléguée générale d'Arpejeh.

Le cabinet d'audit Deloitte fait notamment partie des entreprises qui s'engagent auprès d'Arpejeh : "L'objectif est de les aider à se déshiniber, à se faire confiance, souligne Guilène Bertin-Perri, secrétaire générale et responsable du plan diversité de la Fondation Deloitte. On les fait grandir. On leur propose un stage et on les aide à poursuivre leurs études ensuite."

Osez toutes les entreprises avec Tremplin

De son côté, l'association Tremplin suit chaque année plus de 500 jeunes vers des entretiens professionnels, des stages, des contrats d'alternance, des jobs d'été, des CDD (contrats à durée déterminée) ou des CDI (contrats à durée indéterminée) dans le cadre d'un premier emploi. 

"Les jeunes en situation de handicap ont tendance à sous-évaluer leurs ambitions. Notre travail est de leur permettre de se rendre compte de leur réel potentiel", explique Christian Grapin, directeur de Tremplin. Ce réseau national s’appuie sur ses 220 entreprises partenaires, des grands groupes aux PME, en passant par les ETI (entreprises de taille intermédiaire) : "Un axe de travail pour les années à venir est d'accompagner des structures un peu plus petites (entre 30 et 100 salariés), dépourvues de mission handicap, poursuit Christian Grapin. Elles ont une dynamique de recrutement parfois plus importante que les grandes."

Enfin, Tremplin aménage des rencontres "sur mesure" entre les jeunes suivis par l’association et ses entreprises partenaires. "C’est l’occasion pour les jeunes d’aller vers des entreprises qu’ils n’auraient pas forcément osé contacter dans un autre contexte", conclut-il. Enfin, trois fois par an, l'association organise des forums "Jeunes/Entreprises", le premier dédié aux stages et aux jobs d'été, le deuxième à l'alternance et le dernier pour le recrutement CDD et CDI.

Testez le jobdating avec l'ADAPT

Les entrevues conviviales, l’ADAPT en a fait un concept : les handicafés©. Une cinquantaine de participants, recruteurs et candidats, se retrouvent autour d’un café ou d’un croissant. On affiche CV et offres d’emploi, et chacun choisit le profil ou l’offre qui l’intéresse. Des "poissons-pilotes" (bénévoles ou professionnels de l’ADAPT) facilitent le contact des uns avec les autres. Si vous êtes suffisamment qualifié (à partir de bac+3), vous pouvez être sélectionné pour un "jobdating". Plutôt destiné à des candidats en ressources humaines, droit, marketing, communication…, le jobdating est un entretien de douze minutes préparé en amont avec le candidat. 

L’ADAPT, qui organise chaque troisième semaine de novembre la "Semaine pour l’emploi des personnes handicapées", estime que 60 % des jeunes qui ont suivi l’un des deux dispositifs accèdent ensuite à un emploi. 

"Envoyer son CV à une mission handicap ne suffit pas toujours, conclut Valérie Fazeuilh, déléguée générale de l’ADAPT. Les associations jouent un rôle de médiation et de soutien dans les démarches, en dehors du cadre professionnel. Après un entretien, il est bon de pouvoir débriefer et de voir ensemble ce qui a fonctionné ou pas."

Une semaine pour l’emploi

La troisième semaine de novembre est, depuis 1997, consacrée à l’emploi des personnes handicapées. L’objectif de cette manifestation, pilotée par l’ADAPT, est de multiplier sur un temps restreint des rencontres pour aider les handicapés à s’insérer dans la vie professionnelle, mais également de sensibiliser les recruteurs et les salariés dans toutes les entreprises.

www.semaine-emploi-handicap.com

Sommaire du dossier
Retour au dossier Diplômé et handicapé : postuler dans des entreprises handi-mobilisées Handicap : les associations, des traits d’union avec les entreprises Handicap : une concentration de recruteurs dans les salons et forums pour l’emploi Handicap et recherche d'emploi : gagner en visibilité via les réseaux sociaux Emploi et handicap : des jobboards comme outils de veille