Énergies renouvelables : un gisement de 100.000 emplois d’ici cinq ans

Par Etienne Gless, publié le 30 Septembre 2022
6 min

INFOGRAPHIE. Le premier parc d’éoliennes en mer au large de Saint-Nazaire a été inauguré en septembre 2022. Zoom sur le secteur des énergies renouvelables qui emploie près de 165.000 personnes et pourrait créer 100.000 emplois supplémentaires d’ici 2028.

Avec 100.000 emplois supplémentaires d'ici 2028, et à l'aune de la crise énergétique actuelle, le secteur des énergies renouvelables est en forte croissance. Dans des domaines spécifiques — éolien, solaire, bio-énergie — et des métiers techniques — ingénieurs, chefs de projets, techniciens de maintenance —, l'Etudiant fait le point.

50 parcs d'éoliennes en mer d'ici 2050

Depuis le 22 septembre, les pales de 80 éoliennes tournent à 15 km au large des côtes françaises. Pour construire ce premier parc d'éoliennes, 3.500 emplois ont dû être créés, dont 1.200 emplois dans la région de Saint-Nazaire, sur terre comme en mer.

Lire aussi

Dix autres parcs d'éoliennes sont actuellement en construction en France. L'objectif est de détenir 50 parcs d'ici 2050. C’est tout un nouveau vivier de métiers de techniciens et d'ingénieurs qui voit le jour. Alors que la France avait pris du retard sur les énergies renouvelables, le gouvernement met actuellement les moyens pour accélérer le développement de nouvelles installations.

Les énergies renouvelables, un quart de la production électrique en France

En France, les technologies renouvelables assurent déjà près du quart de la production électrique (24%) contre 69% pour le nucléaire et 7 % pour les énergies fossiles, selon l'IRENA, l'Agence internationale des énergies renouvelables. Au niveau mondial, le marché des énergies renouvelables représente 300 milliards de dollars (environ 307 milliards d'euros), en croissance de +26% sur cinq ans selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Lire aussi

L'emploi dans les énergies renouvelables en France

Le bois — qui représente ainsi 52.500 emplois — est le domaine qui recrute le plus dans le secteur des énergies renouvelables. Il est suivi des biocarburants (25.400 emplois) et de l'éolien terrestre (22.600). Mais d'autres domaines sont dynamiques selon l'Observatoire européen des énergies renouvelables, tels que le solaire photovoltaïque, l'hydro-électricité ou encore le gaz renouvelable.

L'éolien en mer, la géothermie et la valorisation énergétique des déchets représentent un volume d'emplois encore assez faibles entre 5.000 et 4.500 postes.

Des millions d'emplois dans les années à venir

À l'échelle mondiale, 65 millions de personnes travaillent dans le secteur de l’énergie et, parmi eux, plus de la moitié dans les énergies renouvelables, toujours selon l'AIE. D'ici 2050, 14 millions de nouveaux emplois vont devoir être créés pour assurer la transition énergétique.

La France occupe la deuxième place en Europe derrière l’Allemagne et devant l’Espagne et l’Italie. Dans l'Hexagone, les énergies renouvelables représentent déjà 164.400 emplois selon l’Observatoire européen des énergies renouvelables.

Lire aussi

Des métiers de techniciens et d'ingénieurs déjà porteurs

D'ici 2028, ce sont 100.000 emplois de plus qui pourraient être créés en France dans le domaine des énergies renouvelables. Parmi les exemples de métiers porteurs, on peut citer :

  • Le technicien de maintenance énergies renouvelables, qui intervient, par exemple, dans la prévention et la réparation de pannes sur un équipement comme une éolienne ;
  • L'agent de développement des énergies renouvelables, chargé de traquer tout ce qui est énergivore dans un bâtiment et de proposer de nouvelles politiques énergétiques ;
  • L'économe de flux, qui mène la chasse au gaspillage en matière d'énergie et d'eau ;
  • Le chef de projet éolien, responsable de l'ensemble du projet de construction d'une éolienne ;
  • L'ingénieur R&D (recherche & développement) énergies renouvelables. L'ingénieur ENR est souvent spécialisé dans un domaine et travaille sur les projets liés à l'éolien, la biomasse, le solaire, l'hydraulique, la géothermie, etc.

Lire aussi

Le secteur des énergies renouvelables pour contenir le réchauffement climatique

La croissance des énergies renouvelables est liée par plusieurs facteurs. La conjoncture d'abord : la guerre en Ukraine pousse les pays à réduire leur dépendance au gaz russe et à diversifier leurs sources d'énergie.

Des tendances de fond ensuite : les besoins en énergie vont continuer d'augmenter et les politiques de transition énergétique doivent tenter de réduire les gaz à effet de serre pour contenir la hausse du réchauffement climatique.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !